Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 11:33

L'aromathérapie sera d'un véritable secours pour vous soulager des bobos du quotidien.
Cette petite sélection d'huiles essentielles peut être la base de votre trousse d'urgence, à conserver à portée de la main, au travail, à la maison, en vacances...


ESS DE CITRON
(CITRUS LIMONUM) op zeste :  Antinauséeuse.   
C'est un anti-vomitif tout particulièrement adapté aux enfants qui ont le mal des transports, une goutte sur un sucre ou dans une cuillérée de miel avant le départ, à renouveler pendant le trajet. L'huile essentielle de Menthe poivrée sera plutôt préconisée pour les adultes. 
Nausées de la femme enceinte : 2 gouttes d'essence de Citron sur un morceau de sucre ou sur de la mie de pain, avant de se lever, à renouveler plusieurs fois par jour, si nécessaire.(Voir l'article "L'incontournable essence de Citron" du 08/07/09.) 

 

HE DE LAVANDE ASPIC (LAVANDULA SPICA) :  Antitoxique. 
Majeure des brûlures sévères, en applications pures sur la plaie toutes les 5mn pendant 30mn.
Son huile essentielle est qualifiée d'urgence car elle est miraculeuse pour soulager et guérir quasi instantanément les piqûres de guêpes, méduses, scorpions, taons, les morsures de serpents, les coups de soleil, les brûlures même sévères…
A intégrer das une préparation anti-escarres.
(Voir la préparation avec macérat de Millepertuis dans l'article "l'huile de vos vacances" du 03/07/09 et l'article "Lavandula Vera ou Lavandula Spica" du 09/06/09.) 


HE DE MENTHE POIVREE
(MENTHA PIPERITA) : Anti-nauséeuse.
Mal des transports, malaises, troubles digestifs : 1 goutte sous la langue .
Effet « haleine fraîche » !
Anesthésique, analgésique (effet froid) : 3 à 4 gouttes dans HV noisette en applications locales, pour les douleurs de toutes origines.
Céphalées : 1 goutte sur le front et les tempes (attention aux yeux !). Si la douleur est névralgique, associer à la gaulthérie.

       

HE DE CISTE LADANIFERE (CISTUS LADANIFERUS) : Hémostatique puissant.
Coupures, entailles avec saignement : 1 à 2 gouttes sur la plaie. Si le saignement est intense, mettre le ciste sur une compresse et comprimer pendant 2 minutes. Lâcher progressivement.
Epistaxis (saignements de nez): 1 goutte sur une mèche de coton à placer dans le nez.

 

HE DE GAULTHERIE COUCHEE (GAULTHERIA PROCUMBENS) : Anti-inflammatoire. 
Douleurs rhumatismales, tendinites.
Quelques gouttes sur les zones douloureuses dans HV Macadamia.
Association anti-inflammatoire parfaite : HE de Gaultherie (Wintergreen) alternée avec HE d'Eucalyptus Citronné : 2 gouttes 2/3 fois par jour en application pure sur l'articulation sensible. (Voir les articles "Remèdes contre les douleurs rhumatismales" du 26/06/09 et "Litsea Citrata ou Gaultheria Procumbens? du 23/06/09.) 

 

HE D’HELICHRYSE ITALIENNE (HELICHRYSUM ITALICUM) ou Immortelle : Antihématome puissant, anti-inflammatoire.
Bleus et enflures : appliquer localement sur tout hématome, externe ou interne, avec ou sans plaie, de façon répétée. C'est la plante magique pour tous les traumatimes.
Son prix est élevé mais il est justifié par son action exceptionnelle.
(Vous pouvez utiliser des granules d'ARNICA 7CH ou 9CH en complément.)  


HE DE RAVINTSARA
 (CINNAMOMUM  CAMPHORA) : Antivirale.
Sur l’herpès : 1gtte + 1 gtte de Niaouli, applications à répéter 5 fois par jour (curatif) ou 2 fois par jour (préventif).
En cas de grippe, sinusite, rhume :
Voie interne : 2 gouttes de Ravintsara avec du Niaouli dans du miel ou sur un sucre.
Voie externe : 5 gouttes 3 fois par jour en massage de part et d'autre de la colonne vertébrale ou sur le thorax.

 

HE  DE NIAOULI (MELALEUCA  QUINQUINERVIA) : Antivirale. 
3 gouttes 3 fois par jour voie orale en cas d’infections respiratoires.
Voie locale : à parties égales avec HE de Ravintsara dans la crise d’herpès, en applications 5 fois par jour.
En cas de trachéite : 1 goutte HE de Citron et d’1 goutte HE de Niaouli dans une cuillérée de miel, 3 fois par jour.

 

HE  DE BASILIC TROPICAL (OCIMUM  BASILICUM) : Huile neuro-régulatrice très puissante.
Stress, chocs émotionnels, angoisses, insomnies, crampes d’estomac, spasmes nerveux, gastrites, aérophagie. 
2 gouttes par voie orale, sur de la mie de pain.
(Voir l'article "les alliées de la digestion" du 06/07/09.)  

 

HE  de TEA TREE (MELALEUCA ALTERNIFOLIA) : Protection anti-infectieuse ; antibactérienne, antivirale, antimycosique.
1 goutte HE de Tea tree + 1 goutte d'Ess de Citron sur la brosse à dents, sur le dentifrice, puis, se brosser les dents : une hygiène parfaite avec blanchiment des dents.
 

HE de GIROFLE Clous (EUGENIA CARYOPHYLLUS) : Antibactérienne, antivirale, anti-inflammatoire, antispasmodique, antalgique et cicatrisante. 
Douleurs dentaires, puissant désinfectant, entérocolites spasmodique et virale. Stimulant (fatigue extrême).
Pour calmer les douleurs dentaires des bébés : 4 gouttes HE Girofle + 2 gouttes Camomille noble dans 10 ml HV Noisette. Appliquer 3 gouttes de ce mélange sur le bout du doigt et masser la gencive de bébé.(Voir la préparation contre la tourista dans l'article "L'incontournable essence de Citron" du 08/07/09.) 

 

HE D'EUCALYPTUS SMITHII : Anti-infectieuse, antibactérienne, antivirale, stimulante immunitaire, anti-catarrhale, expectorante, antitussive, dégage le nez et les bronches,
anti-inflammatoire.
Contre les rhinites, rhino-pharyngites, grippes, rhumes, otites, sinusites, bronchites asthmatiformes, toux, conjonctivite, cystites, vaginites, acné, frilosité, asthénie. 
    

La plus douce des Eucalyptus mais championne de l’efficacité !
Désinfectante et expectorant en cas de bronchite.
En frictions ou applications locales, diluée dans une huile végétale ou pure pour des applications très localisées : sur le thorax et le dos pour les infections respiratoires, entre les clavicules et sur le thorax, en cas de bronchite.
 A diffuser également pour les infections respiratoires.

Pour mettre à profit ses bienfaits, il suffit de mettre quelques gouttes à l’endroit impliqué :
En cas de choc, là où le coup a porté;
Pour une écorchure, on désinfecte avec quelques gouttes sur un coton;
En cas de fatigue passagère en massage le long de la colonne vertébrale (méridien de la vessie), ainsi qu’au niveau des reins et des surrénales;
Pour désinfecter la gorge, une goutte sur l’index mélangée à la salive désinfecte très vite le pharynx;
Après un effort, 10 à 15 gouttes d’HE sur les zones les plus sensibles ou diluées dans une huile végétale si les zones sont plus étendues.
C’est une huile qui se prête parfaitement à la confection de mélanges avec d’autres huiles.
Elle devient alors un support actif qui potentialise l’action des HE mélangées.
(Voir l'article "HE d'Eucalyptus pour prévenir les allergies printanières" du 27/05/09.)  


Une huile végétale vierge pour diluer les huiles essentielles :
HV DE JOJOBA particulièrement bien absorbée par la peau.


huilesessentielles-61633

Partager cet article

Repost0

commentaires

Le blog de Sylvie Rabasa

Des petites leçons d'aroma au jour le jour, pour accueillir, apaiser, soulager, s'ouvrir à un champ de conscience qui nous relie à l'autre, donner de la joie, de la beauté, prendre soin, pour vivre ensemble et vivre mieux.

Recherche

Archives

Equivalences

1 ml* d'HE = 25 gouttes = env. 1 cuillère à moka 

5 ml d'HE = 100 à 120 gouttes = env. 1 cuillère à café

15 à 20 ml d'HE = env. 1 cuillère à soupe

 

*Selon l'HE, 1 ml = 20 à 27 gouttes

Dilutions

1 % Application dermocosmétique

3 % Réparation tégumentaire (nasal/articulaire)

5 % Action sur SNC (stress/bien-être)

7 % Massage circulatoire (sanguine et lymphatique)

10 % Massage musculaire, tendineux, articulaire

15 % Sport (préparation à l'effort, réparation)

20 % Application systémique (ou locale)

50 %  à 100 % Action thérapeutique pure

Précautions d'emploi

. Gardez toujours les huiles essentielles hors de portée des enfants.

. Pour éviter toute réaction dermique, toute intolérance ou allergie cutanée aux huiles essentielles, procédez toujours à un test dans le creux du coude avant d'appliquer un mélange aux huiles essentielles.

. Certaines huiles étant photosensibilisantes (angélique, orange, bergamote, citron…), ne pas s'exposer au soleil après application

. L'usage d'huiles essentielles est déconseillé pour les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes épileptiques, en cas d'allergies respiratoires ou de problèmes de santé graves.

. Sauf avis médical, n'utilisez pas d'huiles essentielles chez les bébés et les enfants de moins de 3 ans.

. Consultez un médecin aromathérapeute pour traitement par voie orale

. En cas d'ingestion accidentelle, avalez plusieurs cuillérées d'huile végétale afin de diluer l'huile essentielle et contactez un centre anti-poison.