Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 juillet 2009 5 17 /07 /juillet /2009 09:28

Tout ce qui construit l'être humain dès son plus jeune âge - le regard, la parole, le geste tendre - est trop fréquemment refusé aux personnes âgées.
Privées de cette nourriture affective, certaines se replient sur elles-mêmes et deviennent grabataires, d’autres adoptent des comportements de résistance ou d'agressivité.
Forts de ce constat, Yves Gineste et Rosette Marescotti, ont créé, voici 30 ans, une méthode de soin : l'humanitude.

Cette méthode, 
basée sur l'approche émotionnelle et le respect des droits de l'homme, repose sur un changement global de comportement des soignants, avec la mise en oeuvre de quatre préceptes.

Le regard : Il doit s'échanger face à face, les yeux dans les yeux, à hauteur du visage ;

La parole : Elle doit annoncer et expliquer chaque geste ;

Le toucher : Il s'agit de transformer le "toucher utilitaire" en "toucher tendresse" ;

La verticalité : Une personne âgée correctement accompagnée peut et doit vivre debout. La verticalité est l'une des caractéristiques qui nous distingue des animaux, d'où l'importance de lever la personne. 

Une fois les bases acquises, le soignant doit s'adapter à chaque patient. On apprend à connaître son histoire et on reste à l'écoute de ses désirs et des besoins. Une attitude qui n’exige pas plus de temps car les préliminaires facilitent les soins.

Une étude
menée auprès de 111 femmes âgées de 67 à 101 
, résidant en d’EHPAD et présentant une démence de type Alzheimer, a permis d’observer les modifications de comportement d’agitation de ces personnes lors de toilettes réalisées au cours d’une formation des soignants aux techniques de l'humanitude.
Les résultats montrent que 83% des soins habituellement difficiles ont été améliorés de façon importante (43 % "mieux") ou très importante (50 % "beaucoup mieux"). Alors que près de la moitié des patientes donnaient des coups, dont 23% avec une intensité forte ou très forte, après l'application de la méthode 65 % n'en donnaient plus du tout.
Lors de la venue du soignant non formé dans leur chambre, 49% des patientes n'exprimaient aucune réaction, éprouvaient une inquiétude ou exprimaient une opposition. Après la formation du soignant aux techniques de l'humanitude, non seulement 80 % acceptaient sa venue, mais exprimaient leur plaisir en offrant un visage détendu et souriant. Enfin au sein des unités où a été présentée cette méthode, le taux de maintien permanent au lit a chuté de 60 % et la prise de médicaments a baissé dans 70 % des cas.


L'humanitude a fait ses preuves, tant pour le bien-être des patients que des soignants. Yves Gineste et Rosette Marescotti ont d'ailleurs été salués comme des pionniers en juin 2008 lors de la présentation de ces résultats par Valérie Létard, Secrétaire d'Etat à la Solidarité.

 

hands 0077 001

 

Source : La Revue de Gériatrie, supplément de Juin 2008,  colloque sur les approches non-médicamenteuses de la maladie d'Alzheimer : "Evaluation de la Méthodologie de soin Gineste- Marescotti, dite humanitude, lors de formations in situ", dont un extrait est en ligne http://framework.agevillage.com/documents/pdfs/extrait_revue_geriatrie.pdf

A lire : "Humanitude" de Yves Gineste et Jérôme Pellissier, éditions Armand Colin

A voir : http://tf1.lci.fr/infos/media/jt/0,,3671915,00-alzheimer-methode-humanitude-.htm

Le site officiel d'Yves Gineste et Rosette Marescotti

Voir Symptômes psycho-comportementaux au cours des démences chez la personne agée

Partager cet article

Repost0

commentaires

Le blog de Sylvie Rabasa

Des petites leçons d'aroma au jour le jour, pour accueillir, apaiser, soulager, s'ouvrir à un champ de conscience qui nous relie à l'autre, donner de la joie, de la beauté, prendre soin, pour vivre ensemble et vivre mieux.

Recherche

Archives

Equivalences

1 ml* d'HE = 25 gouttes = env. 1 cuillère à moka 

5 ml d'HE = 100 à 120 gouttes = env. 1 cuillère à café

15 à 20 ml d'HE = env. 1 cuillère à soupe

 

*Selon l'HE, 1 ml = 20 à 27 gouttes

Dilutions

1 % Application dermocosmétique

3 % Réparation tégumentaire (nasal/articulaire)

5 % Action sur SNC (stress/bien-être)

7 % Massage circulatoire (sanguine et lymphatique)

10 % Massage musculaire, tendineux, articulaire

15 % Sport (préparation à l'effort, réparation)

20 % Application systémique (ou locale)

50 %  à 100 % Action thérapeutique pure

Précautions d'emploi

. Gardez toujours les huiles essentielles hors de portée des enfants.

. Pour éviter toute réaction dermique, toute intolérance ou allergie cutanée aux huiles essentielles, procédez toujours à un test dans le creux du coude avant d'appliquer un mélange aux huiles essentielles.

. Certaines huiles étant photosensibilisantes (angélique, orange, bergamote, citron…), ne pas s'exposer au soleil après application

. L'usage d'huiles essentielles est déconseillé pour les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes épileptiques, en cas d'allergies respiratoires ou de problèmes de santé graves.

. Sauf avis médical, n'utilisez pas d'huiles essentielles chez les bébés et les enfants de moins de 3 ans.

. Consultez un médecin aromathérapeute pour traitement par voie orale

. En cas d'ingestion accidentelle, avalez plusieurs cuillérées d'huile végétale afin de diluer l'huile essentielle et contactez un centre anti-poison.