Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 18:14

 

La vague polaire sévit de plus belle et vos lèvres sont les plus exposées au froid !

Pour les préserver du dessèchement et des gerçures, réalisez ce baume simplissime et 100 % naturel que vous appliquerez régulièrement au cours de la journée.

 

Dans leur infinie sagesse, les abeilles nous offrent de véritables trésors de santé, la propolis, le pollen, la gelée royale, mais aussi et tout particulièrement, la cire et le miel.

 

La cire d'abeille est obtenue par fusion à l'eau chaude des alvéoles construites par les abeilles de ruches. C'est un mélange complexe d'acides, d'alcools et d'esters gras. La matière première universelle pour réaliser vos baumes car elle fond facilement et s'incorpore idéalement au karité et aux huiles végétales.

 

Grâce à sa grande richesse en sucres, le miel est adoucissant, hydratant, apaisant, tonifiant car il nourrit les cellules de la peau et aide à leur multiplication. Les miels les plus colorés, en apportant plus de substances antioxydantes, aident au maintien de la jeunesse de la peau.

abeille.gifBUTIN'ÂGE


HV d'Amande douce 1 cuillère à soupe

MH de Calendula 1 cuillère à soupe
Beurre de karité 1 cuillère à soupe 
Cire d'abeille 1 cuillère à soupe
Miel 1 cuillère à café
HE de Géranium Bourbon 3 gouttes

 

Faites chauffer au bain-marie, à feu très doux, l'huile d'Amande douce, le macérât de Calendula, le beurre de karité et la cire d'abeille (râpée ou en granules) jusqu'à ce que la cire soit fondue.

Incorporez le miel hors du feu et mélangez rapidement avec un petit fouet. Ajoutez l'huile essentielle et versez dans un ou plusieurs petits pots stérilisé.

 

baume-ger-copie-1.jpg

Partager cet article

Repost 0
Publié par Sylvie - dans Articles
commenter cet article

commentaires

Chlorophylle 26/05/2013 10:44

Si je comprends bien, ce n'est pas la bonne HE de térébenthine que j'ai achetée! Mais quel est le nom latin de celle qui est préconisée ? Merci. Peut-être peux-tu me dire où tu achètes la tienne ?
Je ne sais pas, du coup, ce que je vais faire de celle que j'ai achetée... Ont-elles le même nom de "térébenthine" ? C'est pourquoi l'appellation latine permettrait de ne pas se tromper. Merci.

Chlorophylle 23/05/2013 09:47

Re-bonjour,
Ces quantités me sidèrent : une cuillérée d'huile essentielle : tout le flacon va y passer...
J'aurais supposé que ce soit une trentaine de gouttes (par exemple) pour une cuillérée à soupe de cire.
Sur le flacon d'huile essentielle de térébenthine que j'ai acheté, il est écrit : "Pinus maritimum". Est-ce bien celle qu'il faut utiliser ? Il est noté aussi qu'elle est "oxygénante" et
"apaisante", originaire du Portugal.
Merci pour les précisions.

Sylvie 25/05/2013 15:52



Comme je le précise dans l'article il s'agit de l'HE de Pin maritime (Pinus Pinaster ou Maritimum) issue de la résine, et non pas
des aiguilles. C'est la Térébenthine moins onéreuse que l'huile du même arbre issue des aiguilles et qui est plus particulièrement utilisée pour oxygéner les poumons.


La recette n'est pas surdosée, elle n'a d'ailleurs pas été formulée par moi, elle est transmise en ébénisterie et me fut enseignée quand j'étais encore étudiante en aroma. Je l'ai réalisée à
plusieurs reprise depuis. Il est bien sûr possible de diminuer les quantités, mais il est préférable de respecter les proportions.


Bonne journée !



Chlorophylle 21/05/2013 19:24

Bonjour,
Dans la recette de la cire d'ébéniste, j'ai un peu de mal avec les pourcentages... Serait-il possible d'avoir un exemple : pour, mettons, six cuillères à soupe de cire d'abeille, quelle quantité
d'huile essentielle ? Merci!

Sylvie 22/05/2013 14:20



"pour 1 partie de cire d'abeilles, 1,5 partie d'HE" soit pour 2 cuillérées de cire, 3 cuillérées d'HE


Bonne journée !



Le blog de Sylvie Rabasa

Des petites leçons d'aroma au jour le jour, pour accueillir, apaiser, soulager, s'ouvrir à un champ de conscience qui nous relie à l'autre, donner de la joie, de la beauté, prendre soin, pour vivre ensemble et vivre mieux.

Recherche

A venir un e-book gratuit !

ebook

inscrip-copie-1

Abréviations

HE : huile essentielle
ESS : essence
HV : huile végétale
MH : mâcérat huileux
HA : hydrolat aromatique ou eau florale
EF : élixir floral
EP : extrait de plante
PF : plante fraîche
PS : plante sèche 

Archives

Equivalences

1 ml* d'HE = 25 gouttes = env. 1 cuillère à moka 

5 ml d'HE = 100 à 120 gouttes = env. 1 cuillère à café

15 à 20 ml d'HE = env. 1 cuillère à soupe

 

*Selon l'HE, 1 ml = 20 à 27 gouttes

Dilutions

1 % Application dermocosmétique

3 % Réparation tégumentaire (nasal/articulaire)

5 % Action sur SNC (stress/bien-être)

7 % Massage circulatoire (sanguine et lymphatique)

10 % Massage musculaire, tendineux, articulaire

15 % Sport (préparation à l'effort, réparation)

20 % Application systémique (ou locale)

50 %  à 100 % Action thérapeutique pure

Précautions d'emploi

. Gardez toujours les huiles essentielles hors de portée des enfants.

. Certaines huiles étant photosensibilisantes (angélique, orange, bergamote, citron…), ne pas s'exposer au soleil après application. 

. L'usage d'huiles essentielles est déconseillé pour les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes épileptiques, en cas d'allergies respiratoires ou de problèmes de santé graves.

. Sauf avis médical, n'utilisez pas d'huiles essentielles chez les bébés et les enfants de moins de 3 ans.

. Consultez un médecin aromathérapeute pour traitement par voie orale. 

. En cas d'ingestion accidentelle, avalez plusieurs cuillérées d'huile végétale afin de diluer l'huile essentielle et contactez un centre anti-poison.