Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 11:31

 

Marie-Claire rencontre un petit souci de cicatrisation, elle me demande si, pour encore plus d'efficacité, elle n'aurait pas intérêt à appliquer sa synergie aromatique pure, directement sur la zone concernée, sans préalablement la diluer dans une huile végétale.

Une question qui en appelle une autre: comment absorbons-nous les huiles essentielles ?

 

La composition chimique des huiles essentielles est extrêmement complexe. La plupart contiennent plus de 150 molécules biochimiques et certaines, comme la Rose de Damas, sont constituées de plus de 300. Ce sont ces minuscules molécules qui facilitent la pénétration des huiles essentielles dans le corps humain de deux façons : en étant absorbées par la peau ou inhalées.

 

La peau offre une large surface, dont la couche supérieure contient des cellules permettant aux molécules d'huile de pénétrer dans le système sanguin lors d'une application, lors d'un massage, ou lors d'un bain. Une fois dans le système sanguin les essences peuvent agir (en apaisant les muscles douloureux ou en stimulant le système immunitaire pour lutter contre les épidémies par exemple), puis elles passent par les reins et ressortent environ 12 heures plus tard dans l'urine.

 

Pour améliorer le processus d'absorption, on peut appliquer les huiles en friction, en massage, de manière à dilater les minuscules capillaires situés sous l'épiderme. Ça augmente le flux sanguin sur la zone concernée et le tissu musculaire absorbe plus facilement l'huile essentielle.

 

Dans les soins cutanés, il est important d'éviter que la peau n'absorbe trop rapidement les huiles essentielles pour qu'elles restent en surface. Diluées dans une base végétale, elles mettent plus de temps à passer la barrière cutanée et agissent plus longuement sur la couche supérieure de l'épiderme à traiter.

peau couches-copie-1

Attention ! Veillez à toujours bien respecter les % de dilution (colonne de droite) et les précautions d'emploi (colonne de droite).

Partager cet article

Repost 0
Publié par Sylvie - dans Articles
commenter cet article

commentaires

chlorophylle 23/04/2013 14:02

Encore moi!
Où sont les colonnes indiquant les précautions d'emploi, d'une part, et les dilutions de l'autre ? Désolée de poser la question mais je ne les vois pas dans cet article... Je vous remercie et
m'excuse de vous ennuyer avec de telles questionS...

Sylvie 23/04/2013 22:29



Vous ne m'ennuyer pas bien au contraire. Les dilutions (6ème module colonne de droite) et précautions d'emploi (dernier module colonne de droite). D'ici quelques jours ça devrait être plus facile
de faire le lien entre les informations, je suis en train de préparer un e-book que tous les abonnés pourront recevoir gratuitement sur leur adresse mail. 


Bonne soirée.



Le blog de Sylvie Rabasa

Des petites leçons d'aroma au jour le jour, pour accueillir, apaiser, soulager, s'ouvrir à un champ de conscience qui nous relie à l'autre, donner de la joie, de la beauté, prendre soin, pour vivre ensemble et vivre mieux.

Recherche

Ebook gratuit enfin disponible !

ebook

 

Abréviations

HE : huile essentielle
ESS : essence
HV : huile végétale
MH : mâcérat huileux
HA : hydrolat aromatique ou eau florale
EF : élixir floral
EP : extrait de plante
PF : plante fraîche
PS : plante sèche 

Archives

Equivalences

1 ml* d'HE = 25 gouttes = env. 1 cuillère à moka 

5 ml d'HE = 100 à 120 gouttes = env. 1 cuillère à café

15 à 20 ml d'HE = env. 1 cuillère à soupe

 

*Selon l'HE, 1 ml = 20 à 27 gouttes

Dilutions

1 % Application dermocosmétique

3 % Réparation tégumentaire (nasal/articulaire)

5 % Action sur SNC (stress/bien-être)

7 % Massage circulatoire (sanguine et lymphatique)

10 % Massage musculaire, tendineux, articulaire

15 % Sport (préparation à l'effort, réparation)

20 % Application systémique (ou locale)

50 %  à 100 % Action thérapeutique pure

Précautions d'emploi

. Gardez toujours les huiles essentielles hors de portée des enfants.

. Certaines huiles étant photosensibilisantes (angélique, orange, bergamote, citron…), ne pas s'exposer au soleil après application. 

. L'usage d'huiles essentielles est déconseillé pour les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes épileptiques, en cas d'allergies respiratoires ou de problèmes de santé graves.

. Sauf avis médical, n'utilisez pas d'huiles essentielles chez les bébés et les enfants de moins de 3 ans.

. Consultez un médecin aromathérapeute pour traitement par voie orale. 

. En cas d'ingestion accidentelle, avalez plusieurs cuillérées d'huile végétale afin de diluer l'huile essentielle et contactez un centre anti-poison.