Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 06:00

 

Ce qui différencie l’odorat des autres sens, c’est qu’il est le seul à être en liaison directe avec notre cerveau et le seul à agir sur la partie inconsciente de notre cerveau.


Le message nerveux pénètre dans le cerveau reptilien, la partie "archaïque" de notre cerveau. Il rejoint ensuite le cerveau moyen, qui est lié aux émotions et à la mémoire. Ces deux parties du cerveau sont des parties inconscientes auxquelles le système sensoriel-olfactif est le seul à avoir accès.

Ce n’est que par la suite que le message nerveux parvient à la partie cognitive, consciente du cerveau.

 

La diffusion atmosphérique est un moyen très sûr pour agir sur notre état émotionnel. Nombre de scientifiques utilisent cette méthode pour étudier l’impact des huiles essentielles sur la régulation du système nerveux autonome.


De nombreux essais cliniques ont observés que l'inhalation d'huiles essentielles pourrait s'avérer un traitement potentiellement efficace dans les cas de troubles psychiatriques, notamment de maladie d'Alzheimer, mais aussi dans les cas d’anxiété ou de nervosité, pour aider à trouver le calme, le sommeil, ou préserver la mémoire.

 

Des scientifiques Koréens* ont ainsi démontré que l’inhalation d’un mélange d’huiles essentielles de  Lavande, d’Ylang-ylang , et de Bergamote permettait d’agir sur le stress et la pression artérielle.


On pourrait penser que l'aromathérapie fonctionne en fournissant une odeur agréable ou rassurante liée à des souvenirs heureux, mais de nombreux patients atteints de démence avancée ou même en dépression sévère ont perdu tout ou partie du sens de l'odorat, ce qui ne nuit en rien à l'efficacité des huiles essentielles qui agissent au niveau physiologique.

 

nez2.gif


*Hwang JH. Department of Nursing, Geochang Provincial College, Geochang-gun, Gyungnam, Korea. Taehan Kanho Hakhoe Chi. 2006 Dec.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Sylvie - dans Articles
commenter cet article

commentaires

frenchynurse 08/12/2012 18:35

Merci Sylvie pour tout ce partage. Je suis fan de votre blog.
Je vous adresse toute mon amitié.
Bonne soirée.

Sylvie 09/12/2012 10:22



Merci à vous d'être présente et de vous manifester aussi gentiment.


Je vous adresse mon amitié en retour. Passez un beau dimanche.



Sandrine BELLOT 06/12/2012 15:14

Les personnes atteintes de démence perdent l'odorat, mais les personnes dépressive?

Sylvie 06/12/2012 18:35



Je reviendrais là-dessus ultérieurement, mais c'est un fait scientifiquement validé. D'ailleurs récemment, une étude menée par l'Université François-Rabelais de Tours a non seulement démontré que
les individus souffrant de dépression sévère distinguent moins bien les odeurs, mais que de plus ces troubles olfactifs pourraient même annoncer une rechute.


Bonne soirée Sandrine.


Bien amicalement,



Betadine 06/12/2012 10:25

C'est vrai Sylvie j'ai remarqué aussi que depuis quelques jours tu remanies d'anciens articles :-) !!!!! Allez au clavier !!!! :-) Gros bisous

Sylvie 06/12/2012 10:44



Tu es terrible !!!!!!! Je me suis justement callé une journée au bureau pour entre autre chose  écrire. A vrai dire c'est assez chronophage Mais ça me permet aussi de partager ce qui m'anime,  et de rester en lien avec une irréductible bretonne 


Bisoussss


 



Luce 06/12/2012 10:18

Loin de moi l'idée que la répétition est inutile , au contraire ... C'est en revenant sur des notions et en les éclairant autrement qu'elles prennent tout leur sens ! Ce n'est pas du tout une
critique que je vous adressais ... Vos articles , messages , recettes ... sont toujours des cadeaux .
Luce

Sylvie 06/12/2012 10:54



Luce, Je ne l'ai pas pris comme tel, vos messages sont aussi des cadeaux. Et à ce propos, j'ai cru comprendre que vous avez suivi un stage qui alliait l'aroma au développement personnel, ça
m'intéresserait beaucoup d'en savoir plus. Et si vous êtes disposée à témoigner là-dessus, je serais ravie de publier un article sur le déroulement de cette formation, les bienfaits que vous en
avez retirés. Pensez-y car je crois que c'est une démarche qui pourrait interpeller bien des lecteurs, surtout vue de l'intérieur ça a une toute autre résonance.


Passez une belle fin de semaine.


 



Luce 06/12/2012 09:29

Bonjour ,
la puissance des H.E sur le plan olfactif est immense ... et le corps médical a encore beaucoup de chemin à faire pour intégrer à ses pratiques ces " bonnes huiles " , notamment dans les centres de
soins de toute catégorie . Mais Sylvie , vous en avez déjà parlé à maintes occasions ! Après une formation en Olfactothérapie qui m'a permis d'explorer les méandres de mon histoire , je me permets
de vous donner une courte biblio. intéressante ( je n'ai aucune action pour ces ouvrages !)
- L'Olfactothérapie ,Sentir pour mieux se sentir d' Alain Faniel aux éditions Amyris
- Le guide de l'Olfactothérapie par un collectif chez Albin Michel
- Les 2 ouvrages de Jutta Lenze , Huiles royales , huiles sacrées et le dernier paru sur les H.E féminines aux éditions le Mercure Dauphinois .
Très bonne journée à vous et merci encore
Luce

Sylvie 06/12/2012 09:48



Bonjour Luce,


Et oui je me répète... mais au bout de plus de 500 messages, comment pourrait-il en être autrement ? Mais surtout ce blog a une vocation éducative puisqu'il fut initialement destiné à mes
stagiaires et qu'il continue de l'être. Et l'olfaction est justement la pratique à laquelle ils adhèrent avec le moins de réticence. Cela dit je suis ravie que bien d'autres lecteurs nous aient
rejoint, c'est l'occasion d'échanges constructifs.


Merci pour vos suggestions, je suis toujours preneuse d'informations,  j'avais justement écrit un article sur le livre de Jutta Lenze il y a plus de trois ans je crois, jadore ce livre.


Bonne journée.


A bientôt,



Le blog de Sylvie Rabasa

Des petites leçons d'aroma au jour le jour, pour accueillir, apaiser, soulager, s'ouvrir à un champ de conscience qui nous relie à l'autre, donner de la joie, de la beauté, prendre soin, pour vivre ensemble et vivre mieux.

Recherche

Ebook gratuit enfin disponible !

ebook

 

Abréviations

HE : huile essentielle
ESS : essence
HV : huile végétale
MH : mâcérat huileux
HA : hydrolat aromatique ou eau florale
EF : élixir floral
EP : extrait de plante
PF : plante fraîche
PS : plante sèche 

Archives

Equivalences

1 ml* d'HE = 25 gouttes = env. 1 cuillère à moka 

5 ml d'HE = 100 à 120 gouttes = env. 1 cuillère à café

15 à 20 ml d'HE = env. 1 cuillère à soupe

 

*Selon l'HE, 1 ml = 20 à 27 gouttes

Dilutions

1 % Application dermocosmétique

3 % Réparation tégumentaire (nasal/articulaire)

5 % Action sur SNC (stress/bien-être)

7 % Massage circulatoire (sanguine et lymphatique)

10 % Massage musculaire, tendineux, articulaire

15 % Sport (préparation à l'effort, réparation)

20 % Application systémique (ou locale)

50 %  à 100 % Action thérapeutique pure

Précautions d'emploi

. Gardez toujours les huiles essentielles hors de portée des enfants.

. Certaines huiles étant photosensibilisantes (angélique, orange, bergamote, citron…), ne pas s'exposer au soleil après application. 

. L'usage d'huiles essentielles est déconseillé pour les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes épileptiques, en cas d'allergies respiratoires ou de problèmes de santé graves.

. Sauf avis médical, n'utilisez pas d'huiles essentielles chez les bébés et les enfants de moins de 3 ans.

. Consultez un médecin aromathérapeute pour traitement par voie orale. 

. En cas d'ingestion accidentelle, avalez plusieurs cuillérées d'huile végétale afin de diluer l'huile essentielle et contactez un centre anti-poison.