Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2013 7 20 /10 /octobre /2013 05:00

 

"Pourquoi la Nature a-t-elle créé tant de mauvaises herbes que nous devons constamment arracher ? Il est certain que ce n'est pas pour nous causer des ennuis car toutes les mauvaises herbes sont des herbes médicinales. La Nature les a répandues sur notre chemin pour que nous les ayons bon gré, mal gré, sous la main. Les chiens et les chats les savent bien ; ils mangent de l'herbe de temps en temps.

Une femme avait toujours un aspect misérable ; elle était constamment malade, mais elle ne mourait pas. Un vieux berger lui dit d'interroger son chat qui, certainement, lui indiquerait le bon remède. La femme observa soigneusement son minou et cueillit de la même herbe qu'il mangeait ; elle en fit une tisane qui la rétablit. Cette herbe, c'était : le dactyle et le chiendent (Dactylis glom, Agropyron rep) deux mauvaises herbes que les médecins ont employé pendant 2000 ans pour purifier les reins et la vessie et, en général, contre les maladies des voies urinaires."


Bréviaire de Santé, Les Plantes et leurs Vertus

par le Docteur L. Cafford


--KGrHqN--k0FClQoqm9JBQ4Yf10Sl---60_12.JPG

Mon premier livre de phytothérapie, un trésor d'enfance déniché dans un carton.

 Il fut édité en 1934 par les Laboratoires Botaniques du Père Victor.


Partager cet article

Repost 0
Publié par Sylvie - dans Cogito ergo sum
commenter cet article

commentaires

adelgarance 22/10/2013 07:39

je réponds à Lacaille, ce n'est pas de l'argile que nous avons sur les yeux car l'argile soigne, c'est de la M... mon grand père m'as toujours dit : "si tu ne sais pas ou tu vas, regarde d'où tu
viens" et je me rappelle tous les jours ce qu'il m'a dit et tout ce que mes grands parents et parents m'ont appris à la campagne dans leur ferme. C'est le fil de ma vie et j'essaye le plus possible
de mettre en pratique leurs savoirs, notamment la cueillette et l'utilisation des plantes sauvages et des mauvaises herbes. Aujourd'hui j'en ais fait mon métier (productrice de plantes aromatiques
et médicinales) et comme beaucoup d'entre vous je suis souvent "désespéré" de voir toutes les conneries qui sont faites en médecine. Et c'est bien qu'un site comme AROM'AGE existe car comme les
huiles que vous présentez, vous êtes ESSENTIELLE à notre bien être.

Sylvie 22/10/2013 22:40



Bonsoir,


Je me faisais la même réflexion en lisant Colette  Merci infiniment pour votre si adorable message qui me
va droit au coeur. Quelles plantes aromatiques et médicinales produisez-vous ? Ca m'intéresse énormément. Si vous voulez bien m'écrire sur "contact, ça nous permettrait d'échanger directement.


Passez une belle soirée.


Bien cordialement,



M-C 21/10/2013 21:19

je viens de regarder sur internet, la fameuse plante qui soulageait les piqûres d'ortie était de la chélidoine.
Mais à l'époque je ne connaissais pas le nom...

Sylvie 25/10/2013 07:20



 Bisousssss



M-C 20/10/2013 20:53

quand j'étais petite, nous passions toutes nos récrés dans le bois de l'école... Bois où il y avait des orties... Et lorsqu'il nous arrivait de nous piquer (ce qui était assez fréquent...) nous
savions que nous devions appliquer le suc d'une plante à fleurs jaunes qui poussait juste à côté des buissons d'orties.
Et cela calmait instantanément la piqûre.
Comme quoi la nature est bien faite...

Sylvie 21/10/2013 17:55



De la chélidoine sans doute, la plante au suc jaune qui éteignait le feu de l'ortie. Tiens, je parlerai prochainement d'elle. Une plante merveilleuse. Quand mon fils était petit, il avait souvent
des verrues, comme tous ses petits copains. J'offrais souvent un pot de chélidoine aux mamans dont j'étais proche. De la chélidoine que j'avais ramenée du bois et qui poussais depuis spontanément
un peu partout dans ma cour. Oui la nature est d'une générosité inouïe. Gros bisoussss



lacaille 20/10/2013 18:05

Notre Père céleste nous a tout donné et notre avidité, notre orgueil fait que nous avons de l argile sur les yeux

Sylvie 21/10/2013 17:56



OUI TOUT EST LA, A NOS PIEDS...


 



Le blog de Sylvie Rabasa

Des petites leçons d'aroma au jour le jour, pour accueillir, apaiser, soulager, s'ouvrir à un champ de conscience qui nous relie à l'autre, donner de la joie, de la beauté, prendre soin, pour vivre ensemble et vivre mieux.

Recherche

A venir un e-book gratuit !

ebook

inscrip-copie-1

Abréviations

HE : huile essentielle
ESS : essence
HV : huile végétale
MH : mâcérat huileux
HA : hydrolat aromatique ou eau florale
EF : élixir floral
EP : extrait de plante
PF : plante fraîche
PS : plante sèche 

Archives

Equivalences

1 ml* d'HE = 25 gouttes = env. 1 cuillère à moka 

5 ml d'HE = 100 à 120 gouttes = env. 1 cuillère à café

15 à 20 ml d'HE = env. 1 cuillère à soupe

 

*Selon l'HE, 1 ml = 20 à 27 gouttes

Dilutions

1 % Application dermocosmétique

3 % Réparation tégumentaire (nasal/articulaire)

5 % Action sur SNC (stress/bien-être)

7 % Massage circulatoire (sanguine et lymphatique)

10 % Massage musculaire, tendineux, articulaire

15 % Sport (préparation à l'effort, réparation)

20 % Application systémique (ou locale)

50 %  à 100 % Action thérapeutique pure

Précautions d'emploi

. Gardez toujours les huiles essentielles hors de portée des enfants.

. Certaines huiles étant photosensibilisantes (angélique, orange, bergamote, citron…), ne pas s'exposer au soleil après application. 

. L'usage d'huiles essentielles est déconseillé pour les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes épileptiques, en cas d'allergies respiratoires ou de problèmes de santé graves.

. Sauf avis médical, n'utilisez pas d'huiles essentielles chez les bébés et les enfants de moins de 3 ans.

. Consultez un médecin aromathérapeute pour traitement par voie orale. 

. En cas d'ingestion accidentelle, avalez plusieurs cuillérées d'huile végétale afin de diluer l'huile essentielle et contactez un centre anti-poison.