Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 09:00

 

Je ne sais si vous aurez vu le dernier "En quête d'actualité" sur D8. Une enquête assez édifiante révélait que plus de 80% de la production du Savon de Marseille, à l'origine réalisé dans la cité phocéenne à base dhuile d'Olive, est aujourd'hui produit en Asie, au Magrehb ou en Europe de l'Est à base de tallowate de sodium... comprenez par là, à base de graisse animale, de boeuf ou de cochon... ou de divers dérivés de pétrole...

 

Je saisis cette occasion pour répondre à Anne-Flo qui m'interrogeait récemment sur la différence entre une huile minérale et une huile végétale. 

 

Les huiles minérales sont des dérivés de pétrole type paraffine ou vaseline. Fréquemment utilisées dans la composition des cosmétiques, car ce sont des corps gras pas chers et qui offrent une bonne stabilité aux produits, vous les trouverez le plus souvent sous les dénominations "mineral oil", "paraffinum liquidum" ou encore "hydrogenated polyisobutene".

Elles possèdent de grosses molécules qui ne leur permettent pas de passer la barrière cutanée et donc d'agir en profondeur. Elles ont un pouvoir occlusif et se contentent de créer un film chimique sur la peau, sans toutefois lui apporter d'éléments nutritifs car ce sont des corps gras inertes, non vivants.

 

Les huiles végétales vous le savez sont des extraits de plantes, de fleurs, de fruits. Elles sont reconnaissables à leur dénomination botanique en latin, parfois suivie de leur nom commun. Elles possèdent de petites molécules qui protègent et hydratent l’épiderme et qui pénètrent plus en profondeur dans le derme. Gardons toujours à l'esprit que tout ce qui se passe dans notre derme est à l’origine de ce que nous pouvons voir sur notre épiderme. Grâce à leurs propriétés thérapeuthiques spécifiques, les huiles végétales entretiennent notre épiderme et traitent notre derme. C’est pourquoi, les cosmétiques à base d’huiles végétales sont des soins traitants vivants qui interagissent avec la peau.

 

huiles-minerales.jpg huiles-vegetales.jpg

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Sylvie - dans Articles
commenter cet article

commentaires

Marie-Hélène 01/03/2013 16:51

Je viens de vérifier les étiquettes de mes cosmétiques et c'est horrible!!! Il ya du pétrole partout dedans !! Ca me dégoûte! Je crains de découvrir maintenant qu'il y a de la graisse animale dans
mes savons...

Le blog de Sylvie Rabasa

Des petites leçons d'aroma au jour le jour, pour accueillir, apaiser, soulager, s'ouvrir à un champ de conscience qui nous relie à l'autre, donner de la joie, de la beauté, prendre soin, pour vivre ensemble et vivre mieux.

Recherche

Ebook gratuit enfin disponible !

ebook

 

Abréviations

HE : huile essentielle
ESS : essence
HV : huile végétale
MH : mâcérat huileux
HA : hydrolat aromatique ou eau florale
EF : élixir floral
EP : extrait de plante
PF : plante fraîche
PS : plante sèche 

Archives

Equivalences

1 ml* d'HE = 25 gouttes = env. 1 cuillère à moka 

5 ml d'HE = 100 à 120 gouttes = env. 1 cuillère à café

15 à 20 ml d'HE = env. 1 cuillère à soupe

 

*Selon l'HE, 1 ml = 20 à 27 gouttes

Dilutions

1 % Application dermocosmétique

3 % Réparation tégumentaire (nasal/articulaire)

5 % Action sur SNC (stress/bien-être)

7 % Massage circulatoire (sanguine et lymphatique)

10 % Massage musculaire, tendineux, articulaire

15 % Sport (préparation à l'effort, réparation)

20 % Application systémique (ou locale)

50 %  à 100 % Action thérapeutique pure

Précautions d'emploi

. Gardez toujours les huiles essentielles hors de portée des enfants.

. Certaines huiles étant photosensibilisantes (angélique, orange, bergamote, citron…), ne pas s'exposer au soleil après application. 

. L'usage d'huiles essentielles est déconseillé pour les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes épileptiques, en cas d'allergies respiratoires ou de problèmes de santé graves.

. Sauf avis médical, n'utilisez pas d'huiles essentielles chez les bébés et les enfants de moins de 3 ans.

. Consultez un médecin aromathérapeute pour traitement par voie orale. 

. En cas d'ingestion accidentelle, avalez plusieurs cuillérées d'huile végétale afin de diluer l'huile essentielle et contactez un centre anti-poison.