Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 22:52

L'insomnie chronique touche près de 20% des français, avec une forme sévère dans 6 à 9% des cas. Les somnifères sont incontestablement efficaces mais ils entraînent de lourds effets secondaires. Les méthodes naturelles pour vaincre ce mal du XXIe siècle sont nombreuses et peuvent être très efficaces. Voici donc, en ordre d'efficacité, quelques plantes qui vous aideront à retrouver le sommeil sans compter les moutons.


La Valériane

L'odeur et le goût de la Valériane sont désagréables. Sa racine est utilisée dans des centaines de somnifères et de tranquillisants en vente libre en Europe. En revanche, pour une efficacité optimale, il est recommandé par les naturopathes et les herboristes de consommer les extraits de la plante entière plutôt que des médicaments à base de celle-ci. Vous pouvez donc acheter de la teinture mère de valériane et en mettre quelques gouttes dans un verre d'eau avant d'aller au lit.


La Lavande

La Lavande peut être utilisée sous différentes formes pour favoriser le sommeil. En aromathérapie, on l'utilise sous forme d'huile essentielle de Lavande fine en versant 1 ou 2 gouttes sur l'oreiller, dans une préparation pour le bain, en diffusion avant le coucher.  Vous pouvez aussi faire infuser de la lavande séchée pour la boire en tisane ou la diluer dans votre bain.


La Passiflore

La Passiflore est un sédatif léger. Vous pouvez utiliser la plante séchée en tisane ou quelques gouttes de teinture mère dans un verre d'eau. Elle est utilisée depuis la nuit des temps pour traiter l'insomnie mais aussi l'anxiété et les tensions nerveuses.


La Camomille

Certainement la plus connue et la plus utilisée en France contre l'insomnie. La Camomille est moins efficace que la Valériane mais a un goût nettement plus agréable. A consommer en tisane. Sous forme d'huile essentielle, la Camomille Romaine peut être intégrée dans une préparation pour le bain, diffusée associée par exemple à de l'huile essentielle de Lavande fine, dans la chambre avant le coucher.

 

valeriane.jpg

Partager cet article

Repost 0
Publié par Sylvie Rabasa - dans Articles
commenter cet article

commentaires

christiane 19/03/2014 18:06

Bonjour Sylvie. Je m'aperçois que l'he de valériane ne sent pas bon du tout.
Savez-vous si je peux la diffuser svp, avec quelles he svp, il faut masquer cette odeur.
Je pensais également me préparer une synergie pour la nuit, mais quelles he utiliser pour ne pas être incomodée?
Je vais chercher et si vous aviez une bonne recette qui sent bon, merci de me la soumettre.
Cordialement et d'avance merci pour vos bons services.
Christiane

Le blog de Sylvie Rabasa

Des petites leçons d'aroma au jour le jour, pour accueillir, apaiser, soulager, s'ouvrir à un champ de conscience qui nous relie à l'autre, donner de la joie, de la beauté, prendre soin, pour vivre ensemble et vivre mieux.

Recherche

Un ebook gratuit enfin disponible !

ebook

 

Abréviations

HE : huile essentielle
ESS : essence
HV : huile végétale
MH : mâcérat huileux
HA : hydrolat aromatique ou eau florale
EF : élixir floral
EP : extrait de plante
PF : plante fraîche
PS : plante sèche 

Archives

Equivalences

1 ml* d'HE = 25 gouttes = env. 1 cuillère à moka 

5 ml d'HE = 100 à 120 gouttes = env. 1 cuillère à café

15 à 20 ml d'HE = env. 1 cuillère à soupe

 

*Selon l'HE, 1 ml = 20 à 27 gouttes

Dilutions

1 % Application dermocosmétique

3 % Réparation tégumentaire (nasal/articulaire)

5 % Action sur SNC (stress/bien-être)

7 % Massage circulatoire (sanguine et lymphatique)

10 % Massage musculaire, tendineux, articulaire

15 % Sport (préparation à l'effort, réparation)

20 % Application systémique (ou locale)

50 %  à 100 % Action thérapeutique pure

Précautions d'emploi

. Gardez toujours les huiles essentielles hors de portée des enfants.

. Certaines huiles étant photosensibilisantes (angélique, orange, bergamote, citron…), ne pas s'exposer au soleil après application. 

. L'usage d'huiles essentielles est déconseillé pour les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes épileptiques, en cas d'allergies respiratoires ou de problèmes de santé graves.

. Sauf avis médical, n'utilisez pas d'huiles essentielles chez les bébés et les enfants de moins de 3 ans.

. Consultez un médecin aromathérapeute pour traitement par voie orale. 

. En cas d'ingestion accidentelle, avalez plusieurs cuillérées d'huile végétale afin de diluer l'huile essentielle et contactez un centre anti-poison.