Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2012 5 06 /01 /janvier /2012 14:33

 

C’est aujourd’hui l'Epiphanie ! En ce jour, on célèbre les Rois Mages et on partage en famille la fameuse galette des rois…
images-copie-6.jpgLa tradition chrétienne rapporte que trois Rois Mages venus d'Orient ont fait route jusqu'à Bethléem, guidés par la lumière d’une étoile, pour rendre hommage à l'enfant Jésus.
"Ils entrèrent dans la maison, trouvèrent l'enfant avec Marie, sa mère, et, se prosternant, ils l'adorèrent ; puis, ouvrant leurs trésors, ils lui offrirent des présents : de l'Or, de l'Encens et de la Myrrhe." (Matthieu, II:11).

Selon une interprétation traditionnelle, les trois présents apportés par les Rois Mages symbolisent la trinité, les trois aspects de Jésus :
l'Or symbolise la royauté
l'Encens, utilisé pour le culte, symbolise la divinité du Christ
la Myrrhe, qui servait à embaumer les morts, rappelle qu’il est aussi véritablement homme et mortel.

 

oliban_resine-copie-2.jpg

L’Encens, appelé aussi Oliban, provient du Boswellia (thurifera, et plus généralement carterii), un petit arbre aux feuilles piquantes et aux fleurs roses originaire du nord de l’Afrique et de la Somalie.

Lorsque cet arbuste veut panser une plaie présente dans son écorce, il fabrique une résine qui comblera l’incision. De cette résine récoltée est alors extraite l’huile essentielle.

Dans l’antiquité l’huile était extraite de la production naturelle de la résine, elle était donc rare est particulièrement onéreuse, actuellement les producteurs pratiquent des entailles régulièrement dans l’écorce des arbres afin de multiplier la production de résine.

Par étymologie latine encens veut dire « brûler » (incendere). Cette résine est depuis toujours brûlée lors des cérémonies religieuses en signe d’offrande et d’adoration aussi bien dans les cultes orientaux qu’occidentaux. On attribut à l’encens le pouvoir d’établir le lien entre le divin et l’humain tout en purifiant l’air des ondes négatives et en stimulant les facultés psychiques. Il est connu pour favoriser la méditation et augmenter la clarté de la pensée.

Dans l’antiquité, l’encens était tellement prisé, noble et divin pour les cérémonies religieuses que les producteurs étaient déclarés personnes sacrées, à tel point que les personnes communes, considérées comme impures, n’avaient aucun droit de les approcher.
Grâce à ses vertus immunostimulante et anti-infectieuse pulmonaire, l’huile essentielle d’Encens est particulièrement efficace sur les affections respiratoires (bronchite, toux, rhume, catarrhe, asthme). Elle sera alors utilisée en friction, ou massage, sur la poitrine ou en inhalation. C’est d’ailleurs pour ses qualités antiseptiques et asséchantes, qu’elle entrait dans les ingrédients utilisés pour la momification.

De plus, sa faculté de ralentir la respiration et de diminuer l’essoufflement prédispose au repos, au recueillement, à la méditation, d’ou son utilisation répandue dans les lieux de cultes. En psycho-émotionnelle, l’huile essentielle d’Encens permet de lutter contre l’anxiété, le stress, la tension nerveuse, la dépression. Elle entre parfaitement en synergie avec la Rose et le Nard de L'Himalaya dans les soins apportés aux personnes en fin de vie.
L’huile essentielle d’Encens est particulièrement adaptée au massage, notamment pour son action tonifiante sur la peau. Elle est utilisée dans les produits cosmétiques et indiquée dans le traitement des peaux sèches et matures, contre les tâches cutanées et les rides de l’acné, ainsi que dans le traitement de l’eczéma et des cicatrices. On retrouve aussi l’Encens dans la fabrication du khôl, pour ses vertus maquillantes et antiseptiques oculaires.


  resine_myrrhe-copie-1.jpg  La Myrrhe (Commiphora myrrha), arbre originaire d’Arabie, de la Mer Rouge et de la Somalie, est connue depuis des millénaires pour ses vertus thérapeutiques et ses propriétés aseptiques. Cet arbre ressemble énormément à l'Encens. On utilise d'ailleurs le même procédé pour obtenir son huile essentielle, sa gomme résine est extraite, séchée, puis distillée à la vapeur d’eau.

Cette huile mystique se distingue par sa puissante action calmante et réconfortante sur l'âme et l'esprit. Les Égyptiens s'en servaient quotidiennement dans leurs rituels sacrés ainsi que pour embaumer leurs pharaons.

Au cours des combats, les soldats grecs en avaient toujours à portée de main, car ils connaissaient ses propriétés antiseptiques et anti-inflammatoires. Elle servait à nettoyer les blessures et à prévenir l'infection ou la progression de la gangrène lorsque l'infection était déjà installée.
A la fois stimulante et tonique, elle a des propriétés cicatrisante, anti-infectieuse et anti-inflammatoire. Elle a une action antalgique sur les plaies, même profondes. Elle atténue efficacement la douleur et agit efficacement sur les névralgies dentaires.

En friction, appliquée sur le thorax, l’huile essentielle de Myrrhe favorise le traitement des problèmes d’infection pulmonaire. Sur l’abdomen, elle agit contre les infections intestinales.
Dans les soins de la peau, elle permet de traiter les plaies atones, les furoncles, et même les ulcères cutanés et les vergetures. Utilisée dans la préparation de produits cosmétiques, on la retrouve notamment dans la fabrication de nombreux dentifrices vendus dans les magasins de produits naturels.


mantegna-magi.jpgL'Adoration des Mages d'Andrea Mantegna

Partager cet article

Repost 0
Publié par Sylvie - dans Articles
commenter cet article

commentaires

Le blog de Sylvie Rabasa

Des petites leçons d'aroma au jour le jour, pour accueillir, apaiser, soulager, s'ouvrir à un champ de conscience qui nous relie à l'autre, donner de la joie, de la beauté, prendre soin, pour vivre ensemble et vivre mieux.

Recherche

Un ebook gratuit enfin disponible !

ebook

 

Abréviations

HE : huile essentielle
ESS : essence
HV : huile végétale
MH : mâcérat huileux
HA : hydrolat aromatique ou eau florale
EF : élixir floral
EP : extrait de plante
PF : plante fraîche
PS : plante sèche 

Archives

Equivalences

1 ml* d'HE = 25 gouttes = env. 1 cuillère à moka 

5 ml d'HE = 100 à 120 gouttes = env. 1 cuillère à café

15 à 20 ml d'HE = env. 1 cuillère à soupe

 

*Selon l'HE, 1 ml = 20 à 27 gouttes

Dilutions

1 % Application dermocosmétique

3 % Réparation tégumentaire (nasal/articulaire)

5 % Action sur SNC (stress/bien-être)

7 % Massage circulatoire (sanguine et lymphatique)

10 % Massage musculaire, tendineux, articulaire

15 % Sport (préparation à l'effort, réparation)

20 % Application systémique (ou locale)

50 %  à 100 % Action thérapeutique pure

Précautions d'emploi

. Gardez toujours les huiles essentielles hors de portée des enfants.

. Certaines huiles étant photosensibilisantes (angélique, orange, bergamote, citron…), ne pas s'exposer au soleil après application. 

. L'usage d'huiles essentielles est déconseillé pour les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes épileptiques, en cas d'allergies respiratoires ou de problèmes de santé graves.

. Sauf avis médical, n'utilisez pas d'huiles essentielles chez les bébés et les enfants de moins de 3 ans.

. Consultez un médecin aromathérapeute pour traitement par voie orale. 

. En cas d'ingestion accidentelle, avalez plusieurs cuillérées d'huile végétale afin de diluer l'huile essentielle et contactez un centre anti-poison.