Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 octobre 2012 3 17 /10 /octobre /2012 05:00

 

Picotements dans la gorge, difficultés à avaler, sensation d’étranglement ? Avec l'arrivée des premiers frimas, les petits maux de l'automne font leur apparition... Mais ne vous précipitez pas sur les antibiotiques, faites plutôt le choix du miel et des huiles essentielles ! 

 

Le miel est utilisé depuis la nuit des temps pour soigner le mal de gorge. L'effet antiseptique du miel provient d'une enzyme appelée glucose-oxidase, produite par les abeilles. Cette enzyme permet la transformation constante de petites quantités de sucre en peroxyde d'oxygène, un antiseptique plus connu sous le nom d'eau oxygénée. Il exerce également une action hypertonique et osmotique, c’est-à-dire qu’il extrait l’eau des tissus enflammés, atténuant l’enflure et la douleur. 

 

L'huile essentielle de Thym est astringente, elle agit contre les virus et bactéries, dilate légèrement les voies respiratoires et a un effet antispasmodique sur celles-ci. Elle favorise la dissolution et l’expectoration des glaires. De plus, elle a un effet anti-inflammatoire. Une des caractéristiques propres à cette huile est qu’après son passage dans les vaisseaux sanguins, le thymol, sa principale composante, revient, via les alvéoles pulmonaires, dans les voies respiratoires, où il exerce son action désinfectante. Grâce au thymol, le Thym est également une plante immunostimulante.

L'huile essentielle de Niaouli contient du viridiflorol et est utilisée pour atténuer les douleurs, en cas de problèmes respiratoires, dans les gargarismes, les préparations antitussives et les sprays buccaux. Elle a une action antiseptique et cicatrisante, et favorise une meilleure circulation du sang. Cette huile soulage surtout les affections au niveau du nez, de la gorge et des oreilles. Elle a un effet vasoconstricteur sur les muqueuses du nez. Elle soulage en cas d’encombrement et d’écoulement nasal, de rhumes, de sinusite et de rhino-pharyngite. Elle possède en outre une action anti-inflammatoire et expectorante. 

Dans une cuillérée de miel, ajoutez :

1 goutte d'huile essentielle de Thym à linalol

1 goutte d'huile essentielle de Niaouli

 

Sucez la cuillère ou utilisez-la pour sucrer une tisane de plantes sèches (Thym, Romarin, Sauge...). Renouvelez une ou deux fois par jour.

Ne dépassez pas les doses, souvenez-vous que les huiles essentielles sont surpuissantes et doivent toujours être employées avec prudence, qui plus est par voie interne.


cuillere-miel.jpg

 

 Attention ! La prise d'huiles essentielles par voie interne est déconseillée chez les enfants et les femmes enceintes ou allaitantes.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Sylvie - dans Articles
commenter cet article

commentaires

caramel 01/11/2012 09:54

je découvre votre blog.c'est une vraie mine d'infos.merci.

M-C 17/10/2012 07:28

ton article tombe vraiment bien ! Exactement ce dont j'ai besoin !

Le blog de Sylvie Rabasa

Des petites leçons d'aroma au jour le jour, pour accueillir, apaiser, soulager, s'ouvrir à un champ de conscience qui nous relie à l'autre, donner de la joie, de la beauté, prendre soin, pour vivre ensemble et vivre mieux.

Recherche

A venir un e-book gratuit !

ebook

inscrip-copie-1

Abréviations

HE : huile essentielle
ESS : essence
HV : huile végétale
MH : mâcérat huileux
HA : hydrolat aromatique ou eau florale
EF : élixir floral
EP : extrait de plante
PF : plante fraîche
PS : plante sèche 

Archives

Equivalences

1 ml* d'HE = 25 gouttes = env. 1 cuillère à moka 

5 ml d'HE = 100 à 120 gouttes = env. 1 cuillère à café

15 à 20 ml d'HE = env. 1 cuillère à soupe

 

*Selon l'HE, 1 ml = 20 à 27 gouttes

Dilutions

1 % Application dermocosmétique

3 % Réparation tégumentaire (nasal/articulaire)

5 % Action sur SNC (stress/bien-être)

7 % Massage circulatoire (sanguine et lymphatique)

10 % Massage musculaire, tendineux, articulaire

15 % Sport (préparation à l'effort, réparation)

20 % Application systémique (ou locale)

50 %  à 100 % Action thérapeutique pure

Précautions d'emploi

. Gardez toujours les huiles essentielles hors de portée des enfants.

. Certaines huiles étant photosensibilisantes (angélique, orange, bergamote, citron…), ne pas s'exposer au soleil après application. 

. L'usage d'huiles essentielles est déconseillé pour les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes épileptiques, en cas d'allergies respiratoires ou de problèmes de santé graves.

. Sauf avis médical, n'utilisez pas d'huiles essentielles chez les bébés et les enfants de moins de 3 ans.

. Consultez un médecin aromathérapeute pour traitement par voie orale. 

. En cas d'ingestion accidentelle, avalez plusieurs cuillérées d'huile végétale afin de diluer l'huile essentielle et contactez un centre anti-poison.