Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2012 1 12 /03 /mars /2012 15:18

 

« Quand un homme et une femme sont amoureux, si quelqu'un étale de l'arnica sur la peau d'une de ces personnes, quand l'arnica a séché ils deviennent éperdus d'amour, jusqu'à en perdre la raison. »


Hildegarde von Bingen (Religieuse bénédictine, XIIème siècle)

 

L’Arnica montana est une plante des montagnes à fleurs jaunes, de la famille des Astéracées. On la trouve plus précisément dans les pâturages entre 1200 et 2800 mètres d’altitude, en France (Vosges, Alpes, Massif central, Pyrénées) et en Europe centrale et septentrionale.

Elle pousse lors du solstice d'été, à la Saint-Jean (ce qui lui a valu parfois l'appellation de  «fleur de la Saint-Jean », qu'elle partage avec le Millepertuis).

 

Il semblerait que l’Arnica était déjà connue durant l’Antiquité, mais les premiers documents écrits l’évoquant ne remontent réellement qu’au Moyen-âge.

Ce n’est qu’en 1753 que la plante est réellement mentionnée sous le nom «Arnica montana» par Carl von Linné, naturaliste suédois et père fondateur d’une méthode de classification des végétaux, la méthode binomiale, toujours en usage.

 

L'étymologie du nom «arnica» viendrait d'une altération de «ptarmika» du grec «ptarmiké», que l'on traduit par «qui fait éternuer». D'où une de ses appellations populaires l'«herbe à éternuer». Comme toutes les grandes plantes, l'Arnica possède plein de petits noms : l'«herbe à chamois» (qui ne la mangent que pour se soigner), la «montagnarde qui guérit», la «fleur des anges»,  le «plantain des Alpes», la «quinquina des pauvres», l’«herbe aux chutes», l’«herbe aux prêcheurs», l’«herbe sainte», ..., ou encore le «tabac des Savoyards (ou des Vosges)», car jadis, les feuilles d'Arnica séchées étaient fumées par les montagnards pour lutter contre les toux quinteuses et les bronchites.  


Aujourd'hui, l'Arnica montana est utilisée à des fins thérapeutiques sous différentes formes, baumes, pommades, crèmes, laits, gels, teintures-mères, et en granules homéopathiques*. L'Arnica fait partie des plantes qui ont influencé de façon décisive Samuel Hahnemann, le fondateur de l'homéopathie, et son utilisation des remèdes à doses infinitésimales.

 

Le macérât huileux d'Arnica permet d'obtenir un concentré très puissant des principes actifs contenus dans les fleurs de l'Arnica. Vous pouvez l’utiliser pure ou l’incorporer dans vos huiles de massage aromatiques, vos baumes (cf Baume respiratoire et Baume du Tigre) et vos crèmes de soin «maison».


  arnicamontana.jpg

 

ANTALGIQUE, ANTI-INFLAMMATOIRE, ANTI-ECCHYMOSE,  

CICATRISANT ET CIRCULATOIRE,

le macérât huileux d'Arnica  

calme les douleurs articulaires et rhumatismales,

apaise les contusions,

résorbe les ecchymoses, les hématomes et les œdèmes,

 soulage les jambes lourdes et les varices en favorisant la circulation du sang. 

 

Riche en lactones sesquiterpéniques (hélénaline, arnifoline, arnicolides…) qui s'opposent à l'accumulation de sang et à l'inflammation des tissus, il est efficace pour éviter la formation d'ecchymoses, d'hématomes dus à des chocs. L'hélénaline a notamment la particularité d'inhiber la progression de l'arthrite.

Le macérât huileux d’arnica est également un excellent agent antioxydant qui préserve l’élasticité de la peau, et répare les tissus dermiques atones. Ses phytostérols (sitostérol, lactucérol…) améliorent la fonction barrière de la peau et la microcirculation, freinent le vieillissement cutané, protègent contre l’action des UV.

Enfin, la présence de thymol lui confére des propriétés antibactérienne et antivirale. cette huile est également utile dans le traitement des troubles ORL comme la toux et la bronchite.


Beaucoup de kinésithérapeutes du sport ont recours à cette huile pour effectuer des massages de préparation et de récupération musculaires.

Avant l'activité sportive, le macérât huileux d'Arnica soutient l’échauffement et limite les contractions musculaires. 

Après l’activité sportive, il accélère la récupération musculaire et prévient l’apparition des courbatures.


arnicamontana.jpg

HUILE DU SPORTIF 

 (Massage)


MH d’Arnica (Arnica montana) 25 ml

MH de Millepertuis (Hypericum perforatum) 25 ml

HE Romarin à camphre (Romarinus officinalis camphoriferum)3 ml

HE de Gaultherie couchée (Wintergreen, Gaultheria procumbens) 1 ml

HE d’Eucalyptus citronné (Eucalyptus citriodora) 1 ml

HE d’Hélichryse italienne (Immortelle, Helichrysum italicum) 1 ml


 

HUILE CONTRE LES HEMATOMES ET LES ECCHYMOSES

(Application en local)


MH d’Arnica (Arnica montana) 25 ml

HE d’Hélichryse italienne (Immortelle, Helichrysum italicum) 1 ml


 

arnicamontana.jpg

 

Pour les anthroposophes, qui ont une vision du monde à la fois physique et spirituelle, c'est une plante solaire qui «amène de la lumière là où y a de l'ombre» , qui illumine la noirceur des contusions et des pensées, qui éclaire les bleus du corps et de l'âme.

 

4742174472_a56d82e8e5.jpg

 

* Veillez à toujours avoir dans votre trousse homéopathique familiale, des granules entre 5 et 9 CH pour les traumatismes physiques, et des granules en 30 CH pour les chocs moraux ou affectifs !

 

Attention ! Le macérât d’Arnica s’utilise uniquement en usage externe et n’est en aucun cas comestible. En cas d’ingestion, elle peut entraîner des problèmes cardiaques. Ne jamais l’appliquer sur des coupures, des blessures, ou toute plaie avec écoulement de sang. Eviter tout contact avec les yeux ou avec les muqueuses.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Sylvie - dans Articles
commenter cet article

commentaires

Le blog de Sylvie Rabasa

Des petites leçons d'aroma au jour le jour, pour accueillir, apaiser, soulager, s'ouvrir à un champ de conscience qui nous relie à l'autre, donner de la joie, de la beauté, prendre soin, pour vivre ensemble et vivre mieux.

Recherche

Un ebook gratuit enfin disponible !

ebook

 

Abréviations

HE : huile essentielle
ESS : essence
HV : huile végétale
MH : mâcérat huileux
HA : hydrolat aromatique ou eau florale
EF : élixir floral
EP : extrait de plante
PF : plante fraîche
PS : plante sèche 

Archives

Equivalences

1 ml* d'HE = 25 gouttes = env. 1 cuillère à moka 

5 ml d'HE = 100 à 120 gouttes = env. 1 cuillère à café

15 à 20 ml d'HE = env. 1 cuillère à soupe

 

*Selon l'HE, 1 ml = 20 à 27 gouttes

Dilutions

1 % Application dermocosmétique

3 % Réparation tégumentaire (nasal/articulaire)

5 % Action sur SNC (stress/bien-être)

7 % Massage circulatoire (sanguine et lymphatique)

10 % Massage musculaire, tendineux, articulaire

15 % Sport (préparation à l'effort, réparation)

20 % Application systémique (ou locale)

50 %  à 100 % Action thérapeutique pure

Précautions d'emploi

. Gardez toujours les huiles essentielles hors de portée des enfants.

. Certaines huiles étant photosensibilisantes (angélique, orange, bergamote, citron…), ne pas s'exposer au soleil après application. 

. L'usage d'huiles essentielles est déconseillé pour les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes épileptiques, en cas d'allergies respiratoires ou de problèmes de santé graves.

. Sauf avis médical, n'utilisez pas d'huiles essentielles chez les bébés et les enfants de moins de 3 ans.

. Consultez un médecin aromathérapeute pour traitement par voie orale. 

. En cas d'ingestion accidentelle, avalez plusieurs cuillérées d'huile végétale afin de diluer l'huile essentielle et contactez un centre anti-poison.