Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 08:45

Les premières roses éclosent dans votre jardin ; savez-vous que si vous proscrivez l'utilisation de produits chimiques, vous pouvez les utiliser à des fins thérapeutiques, cosmétiques et culinaires ? 

Tout particulièrement la Rose gallique (Rosa gallica var. officinalis) qui est cultivée depuis l'Antiquité pour ses vertus médicinales et qui sera la rose idéale pour concocter vos recettes de santé.

rosa-gallica.jpg

 

Il y a près de 5 000 ans, les chinois ont, les premiers, cultivé des rosiers pour une utilisation en pharmacologie et en médecine. En Egypte, les morts étaient embaumés à l'aide d'huiles extraites de plantes, de la Rose notamment. Et, durant toute la période médiévale, les moines du bassin méditerranéen ne cessèrent de la cultiver pour réaliser des onguents, des remèdes...


Rosa-forrestiana_hilscher.jpg

Parmi toutes ses nombreuses vertus thérapeutiques, la rose est un excellent régulateur intestinal, laxatif ou antidiarrhéique, suivant le cas.

Cette préparation, douce mais efficace, peut être recommandée aux enfants, aux femmes enceintes et aux personnes âgées.

Faites infuser durant 5 minutes, 1 litre d'eau minérale portée à ébullition avec 1 bol de pétales frais (ou 1/2 bol de pétales séchés). Filtrez, ajoutez 2 cuillérées à soupe de miel.

L'huile essentielle de Rose (habituellement Rose de Damas) sera utilisée pour créer d'inégalables huiles de massages contre la paresse digestive ou le stress. 

 

Rosa-forrestiana_hilscher.jpg

 

Mélangez 20 ml d'huile végétale (jojoba, germe de blé, amande douce...) à 2 ml d'huile essentielle de rose. Conservez cette préparation dans un flacon hermétique.


Lorsque vous éprouvez des difficultés à digérer, massez-vous doucement l'abdomen avec cette huile, dans le sens des aiguilles d'une montre.

Lorsque vous êtes fatigué, énervé ou angoissé, il suffit d'ouvrir le flacon pour bénéficier des vertus calmantes de ses douces effluves. Un petit massage, du bout des doigts, sur les tempes et les épaules, et vous verrez la vie en rose !

Partager cet article

Repost0

commentaires

Le blog de Sylvie Rabasa

Des petites leçons d'aroma au jour le jour, pour accueillir, apaiser, soulager, s'ouvrir à un champ de conscience qui nous relie à l'autre, donner de la joie, de la beauté, prendre soin, pour vivre ensemble et vivre mieux.

Recherche

Archives

Equivalences

1 ml* d'HE = 25 gouttes = env. 1 cuillère à moka 

5 ml d'HE = 100 à 120 gouttes = env. 1 cuillère à café

15 à 20 ml d'HE = env. 1 cuillère à soupe

 

*Selon l'HE, 1 ml = 20 à 27 gouttes

Dilutions

1 % Application dermocosmétique

3 % Réparation tégumentaire (nasal/articulaire)

5 % Action sur SNC (stress/bien-être)

7 % Massage circulatoire (sanguine et lymphatique)

10 % Massage musculaire, tendineux, articulaire

15 % Sport (préparation à l'effort, réparation)

20 % Application systémique (ou locale)

50 %  à 100 % Action thérapeutique pure

Précautions d'emploi

. Gardez toujours les huiles essentielles hors de portée des enfants.

. Pour éviter toute réaction dermique, toute intolérance ou allergie cutanée aux huiles essentielles, procédez toujours à un test dans le creux du coude avant d'appliquer un mélange aux huiles essentielles.

. Certaines huiles étant photosensibilisantes (angélique, orange, bergamote, citron…), ne pas s'exposer au soleil après application

. L'usage d'huiles essentielles est déconseillé pour les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes épileptiques, en cas d'allergies respiratoires ou de problèmes de santé graves.

. Sauf avis médical, n'utilisez pas d'huiles essentielles chez les bébés et les enfants de moins de 3 ans.

. Consultez un médecin aromathérapeute pour traitement par voie orale

. En cas d'ingestion accidentelle, avalez plusieurs cuillérées d'huile végétale afin de diluer l'huile essentielle et contactez un centre anti-poison.