Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2013 1 27 /05 /mai /2013 16:00

 

"La peau est le plus gros organe du corps (5 kg et 2 m2 environ).

 

De multiples fonctions

Si son rôle de maintien des organes est le plus évident, ce serait une grave erreur de la prendre pour un vulgaire sac. C'est aussi une protection, une barrière contre les agressions extérieures: contre les effets nocifs du soleil, avec sa sécrétion de mélanine, contre les chocs, par la kératine, par la graisse et l'élastine du derme, contre les parasites et les microbes, par ses sécrétions de sébum et de sueur, qui maintiennent un bon pH, contre les intempéries, sécheresse, froid, par le sébum et la graisse, contre la chaleur, par la sudation.

Avec le sens du toucher, c'est, de par sa surface, le plus important contact avec l'extérieur.

Sans elle, nous serions privés de bien des plaisirs... et nous ne serions que meurtrissures !

La peau est aussi le plus important et le plus complet des émonctoires de l'organisme. Par ses trois types de glandes, sudoripares, sébacées et la couche basale de Malpighi, tous les types de déchets peuvent être éliminés: les déchets de type "cristalloïdal", provenant des protéïnes, avec les sudoripares, ceux de types "colloïdal", provenant des farineux, féculents et sucres, et tous ceux qui ne peuvent être éliminés autrement, avec la couche basale et l'action du soleil, par transformation, ou par enkystement et desquamation.

Cette couche basale joue aussi un rôle vital de synthèse d'éléments indispensables, comme la vitamine D à partir du cholestérol, par l'action solaire, et certainement de beaucoup d'autres choses, avec l'hémoglobine, proche de la chlorophylle. Ce qui fait de l'être humain un animal solaire. C'est d'ailleurs une source de captation d'énergie, stimulable par l'accupuncture.

La peau est donc un lieu d'échanges entre l'individu et le monde extérieur, notamment par le cycle oxygène-gaz carbonique.

 

Les onctions lipo-aromatiques

Il y a bien des procédés pour protéger ou revitaliser la peau. Les onctions aux huiles aromatiques ont toujours été considérées comme source de plaisirs raffinés, de santé, de protection, facilitant l'élévation spirituelle, et réservées aux puissants (roi, personnes fortunées et religieux). Elles sont pratiquées dans la plupart des cérémonies religieuses, dans les sacrements et les couronnements...

Comme toujours, ces pouvoirs furent utilisés pour des activités moins louables, tel "le vinaigre des quatre voleurs", macération de plantes aromatiques dans du vinaigre, utilisé pour voler des pestiférés sans être contaminé.

 

Les H.E.

Les huiles essentielles sont directement issues de l'action du rayonnement solaire sur la chlorophylle des plantes. Leurs grandes actions sont : une puissante recharge vitale, l'assainissement avec rétablissement d'un pH correct de la peau et une stimulation de la reproduction cellulaire.

Elles doivent être diluées dans des huiles végétales vierges, réellement de première pression à froid et de culture biologique.

Dosage :

de 1 à 20% d'huiles essentielles, selon l'effet recherché, et selon l'huile essentielle utilisée (odeur, prix...)

 

Les onctions pour recharger le système nerveux

Elles faciliteront le sommeil et la relaxation. Utiliser des huiles essentielles riches en alcools aromatiques, neuro-toniques: le bois de rose, dont la richesse en linalol est exceptionnelle, et dont le parfum est un atout supplémentaire.

A propos du parfum, le nérolidol du néroli (la fleur de l'oranger), associé au linalol qu'il contient aussi, fera de superbes onctions pour le plexus solaire (en massant dans le sens inverse des aiguilles d'une montre).

 

Pour stimuler

L'épicéa (le "sapin" de Noël), ou épinette noire (picea mariana), en onction sur les surrénales, pour les "coups de pompe", avec ses terpènes adoucis par une richesse en esters, richesse rare chez les abiétacées.

 

Pour régénérer l'épiderme

Des préparations à base de lavande vraie et/ou de géranium rosat sont à utiliser en cas de blessures ou de brûlures. Le pouvoir de régénération est au moins égal aux corticoïdes, sans les dangers.

 

Les huiles essentielles à éviter en onctions

Les H.E. riches en phénols, dermo-caustiques, notamment, la sarriette, l'origan, le thym zigis et ceux d'Espagne, dit "thyms rouges", la girofle, mais aussi la cannelle, pour son cinnamaldéhyde, qui se comporte comme les phénols, la menthe poivrée, sur une trop grande surface, pour son effet refroidissant, et, sur les peaux sensibles, les huiles essentielles trop riches en aldéhydes, irritants, comme les agrumes (orange, citron), et celles trop riches en terpènes, irritants aussi (pin maritime, citron), ou photo-sensibilisantes (tâches brunes au soleil) en particulier la bergamote."

 

Jacques Paltz

Pharmacien aromatologue

 

he.jpeg

Partager cet article

Repost 0
Publié par Sylvie - dans Articles
commenter cet article

commentaires

M-C 27/05/2013 22:01

Le vinaigre des 4 voleurs Marcel Pagnol en parle dans "le temps des amours" dans le chapitre où on lui raconte l'épidémie de peste à Marseille ;

Pour les propriétés de l'HE de lavande, je viens de tester ça marche extrêmement bien !!!

Sylvie 28/05/2013 10:04



Je vais t'avouer que je n'ai jamais lu "le temps des amours", je vais y remédier.


La Lavande vraie ? Dans quel contexte ? Pour les brûlures ? la lavande aspic est encore plus adaptée avec son 1.8 cinéole. J'en ai toujours un flacon dans la cuisine.


Je ne sais pas si tu te souviens j'avais fait un article sur Gattefossé, ce chimiste qui avait fortuitement découvert les vertus des HE et à l'origine de l'aromathérapie, il avait à l'époque
aspergé ses brûlures de Lavande. Laquelle ? L'histoire ne le précise pas, mais la Lavande quelle qu'elle soit est une véritable panacée.


En cosméto ou en psycho-émotionnel, c'est certain la Lavande fine est plus adaptée. En musculaire (pour le camphre) ou en diffusion (pour le coût), on optera plus particulièrement pour le
Lavandin...


Bisesssssss



Le blog de Sylvie Rabasa

Des petites leçons d'aroma au jour le jour, pour accueillir, apaiser, soulager, s'ouvrir à un champ de conscience qui nous relie à l'autre, donner de la joie, de la beauté, prendre soin, pour vivre ensemble et vivre mieux.

Recherche

Un ebook gratuit enfin disponible !

ebook

 

Abréviations

HE : huile essentielle
ESS : essence
HV : huile végétale
MH : mâcérat huileux
HA : hydrolat aromatique ou eau florale
EF : élixir floral
EP : extrait de plante
PF : plante fraîche
PS : plante sèche 

Archives

Equivalences

1 ml* d'HE = 25 gouttes = env. 1 cuillère à moka 

5 ml d'HE = 100 à 120 gouttes = env. 1 cuillère à café

15 à 20 ml d'HE = env. 1 cuillère à soupe

 

*Selon l'HE, 1 ml = 20 à 27 gouttes

Dilutions

1 % Application dermocosmétique

3 % Réparation tégumentaire (nasal/articulaire)

5 % Action sur SNC (stress/bien-être)

7 % Massage circulatoire (sanguine et lymphatique)

10 % Massage musculaire, tendineux, articulaire

15 % Sport (préparation à l'effort, réparation)

20 % Application systémique (ou locale)

50 %  à 100 % Action thérapeutique pure

Précautions d'emploi

. Gardez toujours les huiles essentielles hors de portée des enfants.

. Certaines huiles étant photosensibilisantes (angélique, orange, bergamote, citron…), ne pas s'exposer au soleil après application. 

. L'usage d'huiles essentielles est déconseillé pour les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes épileptiques, en cas d'allergies respiratoires ou de problèmes de santé graves.

. Sauf avis médical, n'utilisez pas d'huiles essentielles chez les bébés et les enfants de moins de 3 ans.

. Consultez un médecin aromathérapeute pour traitement par voie orale. 

. En cas d'ingestion accidentelle, avalez plusieurs cuillérées d'huile végétale afin de diluer l'huile essentielle et contactez un centre anti-poison.