Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 13:52

 

La ville antique de Pompéi se cachait depuis des siècles, depuis l'éruption du Vésuve et son ensevelissement ce matin du 24 août 79. En la ramenant à la lumière, les archéologues découvrirent quelques secrets aromatiques !


Pompéi bénéfie d’un climat tempéré et d’un sol riche et fertile, aussi les habitants de la métropole italienne entretenaient de luxuriants jardins pourvus de nombreuses plantes aromatiques qu'ils utilisaient à des fins culinaires, domestiques, médicinales, mais aussi dans la fabrication de cosmétiques et de parfums.  


Pline l'Ancien écrivait fréquemment dans les jardins de Roses de Pompéi, il décrit la Campanie comme la région la plus prolifique dans la production de parfum de Rose.

Des fresques antiques trouvées dans la Chambre des Vettii représentent la collecte de plantes et de fleurs et le processus de fabrication du parfum. Des fouilles archéologiques ont mis à jour les vestiges de parfumeries et des végétaux préservés par la lave et les cendres.

 

Aneth, Romarin, Thym, Basilic, Fenouil, Myrrhe, Laurier, Myrte..., mais aussi Rose, Lys, Iris, Jacinthe, Violette... autant de preuves archéologiques que valident de nombreux écrits riches en formules de produits de santé, de soin, mais aussi en compositions de parfums :


Rhodinum : une combinaison de Rose, de Fenouil, de Myrrhe et d’Encens
Mirtum-Laurum : une association de Lys, de Laurier, de Myrte et de Myrrhe
Susinum : composé de Lys
Melinon : un mélange de Marjolaine, d’Amande et de feuilles de Vigne
Iasminum : fabriqué à partir de Jasmin

 

marbre-Pompei.jpg

 

Source : Giordano, Carlo, Casale, Angelandrea, Profumi, Ungenti e Acconciature in Pompei Antica (Perfumes, Ungents and Hairstyles in Pompeii) Roma, Italia: Bardi Editore

Partager cet article

Repost 0
Publié par Sylvie - dans Articles
commenter cet article

commentaires

Le blog de Sylvie Rabasa

Des petites leçons d'aroma au jour le jour, pour accueillir, apaiser, soulager, s'ouvrir à un champ de conscience qui nous relie à l'autre, donner de la joie, de la beauté, prendre soin, pour vivre ensemble et vivre mieux.

Recherche

Un ebook gratuit enfin disponible !

ebook

 

Abréviations

HE : huile essentielle
ESS : essence
HV : huile végétale
MH : mâcérat huileux
HA : hydrolat aromatique ou eau florale
EF : élixir floral
EP : extrait de plante
PF : plante fraîche
PS : plante sèche 

Archives

Equivalences

1 ml* d'HE = 25 gouttes = env. 1 cuillère à moka 

5 ml d'HE = 100 à 120 gouttes = env. 1 cuillère à café

15 à 20 ml d'HE = env. 1 cuillère à soupe

 

*Selon l'HE, 1 ml = 20 à 27 gouttes

Dilutions

1 % Application dermocosmétique

3 % Réparation tégumentaire (nasal/articulaire)

5 % Action sur SNC (stress/bien-être)

7 % Massage circulatoire (sanguine et lymphatique)

10 % Massage musculaire, tendineux, articulaire

15 % Sport (préparation à l'effort, réparation)

20 % Application systémique (ou locale)

50 %  à 100 % Action thérapeutique pure

Précautions d'emploi

. Gardez toujours les huiles essentielles hors de portée des enfants.

. Certaines huiles étant photosensibilisantes (angélique, orange, bergamote, citron…), ne pas s'exposer au soleil après application. 

. L'usage d'huiles essentielles est déconseillé pour les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes épileptiques, en cas d'allergies respiratoires ou de problèmes de santé graves.

. Sauf avis médical, n'utilisez pas d'huiles essentielles chez les bébés et les enfants de moins de 3 ans.

. Consultez un médecin aromathérapeute pour traitement par voie orale. 

. En cas d'ingestion accidentelle, avalez plusieurs cuillérées d'huile végétale afin de diluer l'huile essentielle et contactez un centre anti-poison.