Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 novembre 2011 6 05 /11 /novembre /2011 16:16

 

"La campagne de vaccination contre la grippe H1N1 n'a pas connu - loin s'en faut - le succès escompté, malgré les propos alarmistes des spécialistes pas toujours neutres... Date de péremption oblige, l'heure de la destruction des gigantesques stocks a sonné. De plus, des doutes sérieux se font jour quant à leur supposée innocuité.

 

grippe-A-vaccin-MaxPPP-930x620_scalewidth_630.jpg

Il reste désormais 9 millions de doses de vaccins à brûler.

 

Le 17 août 2011, l'Allemagne annonçait qu'elle allait faire incinérer environ 16 millions de doses de vaccin inutilisées contre la grippe H1N1, alors qu'elle a dépensé quelque 230 millions d'euros pour faire face à la pandémie annoncée avec 28 millions de doses. Elle avait cherché à revendre une partie de son stock, mais aucun pays n'avait manifesté son intérêt.

Bien que l'OMS ait tout fait pour affoler la population, moins de 10 % des allemands ont accepté de se faire vacciner en raison notamment d'une grande méfiance à l'égard des vaccins. Tandis qu'on proclamait qu'en cas de pandémie générale on pourrait très rapidement arriver à 1 million de morts au niveau mondial, l'OMS annonçait 816 morts dus au virus H1N1 au 27 juillet 2009, alors que la grippe saisonnière est responsable chaque année de 250 000 à 500 000 décès. D'ailleurs, ce chiffre montre bien l'approximation des statistiques (du simple au double); et de nombreux décès attribués à la grippe relèvent d'autres maladies pulmonaires ou d'un état général très délabré par l'âge ou par des pathologies chroniques de plus en plus nombreuses.

Alors qu'aux Etats-Unis CBS a déclaré que les cas d'H1N1 rapportés au CDC (Centre de contrôle et de prévention des maladies infectieuses) étaient surévalués de 97 %, aucune chaîne française n'a mis ce "détail" en valeur...

En France, donc, Roselyne Bachelot a fait le bonheur des laboratoires en commandant 94 millions de doses de vaccins, estimant qu'il fallait deux injections par personne. L'achat des vaccins aura donc coûté plus de 392 millions d'euros, avec des prix assez fantaisites. Ainsi Sanofi-Pasteur a vendu sa dose 6,25 €, GSK 7 €, Novartis 9,34 € et Baxter 10 €. Pourquoi existe-il une telle différence de prix ?


Un Gouffre financier

Certes, plus de la moitié de la commande, soit 50 millions de doses, a été annulée, mais les laboratoires ont alors été dédommagés à hauteur de 16 % du montant du contrat, soit la modeste somme de 48,5 millions d'euros.

Ce qui laisse 44 millions de doses payées... Roselyne Bachelot avait lancé des pourparlers pour revendre des millions de vaccins restants à d'autres pays, mais ses négociations n'ont pas eu plus de résultats positifs que ses achats de vaccins...

Pour réduire ses stocks, la France a aussi fait des dons de 12 millions de doses à l'OMS. Ainsi, en Centrafrique, Marc Gentilini, ancien patron de la Croix-Rouge et membre de l'Académie de médecine, et qui a qualifié cette épidémie de "pandémie de l'indécence", a vu arriver dans des services de pédiatrie désargentés des vaccins contre la grippe A en provenance de France, alors qu'il aurait préféré recevoir des moustiquaires, bien plus utiles et sans effets secondaires...

 

Des millions de doses à incinérer

Il reste désormais 9 millions de doses de vaccins à brûler. Au fur et à mesure que les lots sont périmés, ils sont incinérés. Pour liquider l'intégralité du stock, 3 millions de vaccins vont ainsi être incinérés chaque mois jusqu'en novembre à 900 degrés dans une usine spécialisée dans l'élimination des produits pharmaceutiques. La facture de ces opérations d'incinération de vaccins devrait s'élever à 50 000 ou 60 000 euros."

 

  "On brade les stocks !" par Sylvie Simon - Biocontact N°218 - Novembre 2011

Partager cet article

Repost 0
Publié par Sylvie - dans Articles
commenter cet article

commentaires

Le blog de Sylvie Rabasa

Des petites leçons d'aroma au jour le jour, pour accueillir, apaiser, soulager, s'ouvrir à un champ de conscience qui nous relie à l'autre, donner de la joie, de la beauté, prendre soin, pour vivre ensemble et vivre mieux.

Recherche

A venir un e-book gratuit !

ebook

inscrip-copie-1

Abréviations

HE : huile essentielle
ESS : essence
HV : huile végétale
MH : mâcérat huileux
HA : hydrolat aromatique ou eau florale
EF : élixir floral
EP : extrait de plante
PF : plante fraîche
PS : plante sèche 

Archives

Equivalences

1 ml* d'HE = 25 gouttes = env. 1 cuillère à moka 

5 ml d'HE = 100 à 120 gouttes = env. 1 cuillère à café

15 à 20 ml d'HE = env. 1 cuillère à soupe

 

*Selon l'HE, 1 ml = 20 à 27 gouttes

Dilutions

1 % Application dermocosmétique

3 % Réparation tégumentaire (nasal/articulaire)

5 % Action sur SNC (stress/bien-être)

7 % Massage circulatoire (sanguine et lymphatique)

10 % Massage musculaire, tendineux, articulaire

15 % Sport (préparation à l'effort, réparation)

20 % Application systémique (ou locale)

50 %  à 100 % Action thérapeutique pure

Précautions d'emploi

. Gardez toujours les huiles essentielles hors de portée des enfants.

. Certaines huiles étant photosensibilisantes (angélique, orange, bergamote, citron…), ne pas s'exposer au soleil après application. 

. L'usage d'huiles essentielles est déconseillé pour les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes épileptiques, en cas d'allergies respiratoires ou de problèmes de santé graves.

. Sauf avis médical, n'utilisez pas d'huiles essentielles chez les bébés et les enfants de moins de 3 ans.

. Consultez un médecin aromathérapeute pour traitement par voie orale. 

. En cas d'ingestion accidentelle, avalez plusieurs cuillérées d'huile végétale afin de diluer l'huile essentielle et contactez un centre anti-poison.