Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2010 6 11 /09 /septembre /2010 22:06

Ce dimanche, j'ai envie de partager avec vous un de mes matins magiques. Si, vous aussi, vous souhaitez recevoir les petits messages de Marie-Pier sur votre boîte mail, il suffit de vous inscrire sur Matin magique

 

"Ce que l'on crée en soi se reflète toujours à l'extérieur de soi. C'est là la loi de l'univers."
                                                                                  Shakti Gawain


"Une chose qui est évidente dans un potager, c’est qu’on récolte ce que l’on sème. Oui, on récolte ce que l’on sème. Si on veut récolter des carottes, par exemple, on sème des graines de carotte. Rien d’étonnant ici.


GRAINE.jpg   Mais qu’est-ce qu’une graine de carotte, vraiment ?
  
Chose certaine, il ne s’agit pas d’une coquille vide qui aspire à devenir une carotte. Il ne s’agit pas non plus d
’une graine de radis qui espère fortement se métamorphoser en carotte. Non, la graine de carottes est une graine qui contient déjà l’essence de la carotte. La magie de la nature opère et l’amène à se développer, mais tout est là dès le départ. Elle est déjà remplie de ce qu’elle deviendra.

«On récolte ce que l’on sème.» Encore une fois, c’est le plus simple des principes… Mais on fait souvent le contraire, sans le réaliser, à l’extérieur de notre potager: on sème des coquilles vides ou des graines de radis, et on s’étonne de ne pas récolter les carottes tant désirées. On sème des «j’espère bien…», des «je suis fatigué de…», ou des «pourquoi j’ai pas…» – oui, des coquilles vides qui aspirent à se remplir – et on se demande pourquoi on a de la difficulté à avancer.

La clé magique est qu’on ne sème pas ce qu’on désire en le voulant intensément, mais en l’ayant déjà – en en étant déjà rempli. On sème ce que l’on désire non pas en le désirant, mais en portant maintenant l’essence de ce que l’on veut à l’intérieur de nous. De la même façon que la graine de carotte porte déjà en elle la future carotte.

Pouvez-vous sentir la force de ce principe ?

Dès que vous êtes rempli de ce que vous voulez, la graine est en terre et commence à germer, même s’il n’y a encore rien de visible à récolter. Ainsi, vibrez intensément, cessez de forcer inutilement, laisser la magie de la nature opérer et dites un beau grand OUI à vos élans spontanés et aux occasions qui vous seront présentées.

Ça vous dit ?"

Partager cet article

Repost 0
Publié par Sylvie Rabasa - dans Cogito ergo sum
commenter cet article

commentaires

Le blog de Sylvie Rabasa

Des petites leçons d'aroma au jour le jour, pour accueillir, apaiser, soulager, s'ouvrir à un champ de conscience qui nous relie à l'autre, donner de la joie, de la beauté, prendre soin, pour vivre ensemble et vivre mieux.

Recherche

Un ebook gratuit enfin disponible !

ebook

 

Abréviations

HE : huile essentielle
ESS : essence
HV : huile végétale
MH : mâcérat huileux
HA : hydrolat aromatique ou eau florale
EF : élixir floral
EP : extrait de plante
PF : plante fraîche
PS : plante sèche 

Archives

Equivalences

1 ml* d'HE = 25 gouttes = env. 1 cuillère à moka 

5 ml d'HE = 100 à 120 gouttes = env. 1 cuillère à café

15 à 20 ml d'HE = env. 1 cuillère à soupe

 

*Selon l'HE, 1 ml = 20 à 27 gouttes

Dilutions

1 % Application dermocosmétique

3 % Réparation tégumentaire (nasal/articulaire)

5 % Action sur SNC (stress/bien-être)

7 % Massage circulatoire (sanguine et lymphatique)

10 % Massage musculaire, tendineux, articulaire

15 % Sport (préparation à l'effort, réparation)

20 % Application systémique (ou locale)

50 %  à 100 % Action thérapeutique pure

Précautions d'emploi

. Gardez toujours les huiles essentielles hors de portée des enfants.

. Certaines huiles étant photosensibilisantes (angélique, orange, bergamote, citron…), ne pas s'exposer au soleil après application. 

. L'usage d'huiles essentielles est déconseillé pour les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes épileptiques, en cas d'allergies respiratoires ou de problèmes de santé graves.

. Sauf avis médical, n'utilisez pas d'huiles essentielles chez les bébés et les enfants de moins de 3 ans.

. Consultez un médecin aromathérapeute pour traitement par voie orale. 

. En cas d'ingestion accidentelle, avalez plusieurs cuillérées d'huile végétale afin de diluer l'huile essentielle et contactez un centre anti-poison.