Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 15:15

 

"La vitamine D et la curcumine, le pigment qui donne au Curcuma sa couleur jaune-orangée, sont deux substances très intéressantes contre l’Alzheimer.

La curcumine a en effet un puissant effet anti-inflammatoire et anti-oxydant qui protège les neurones de votre cerveau contre les attaques de radicaux libres.

Mais ce n’est pas tout : de récentes recherches ont montré que la curcumine agit en s’immisçant dans les membranes de vos cellules, où elle en change les propriétés physiques pour les rendre plus solides.


Les chercheurs ont déterminé que :

• la curcumine est plus efficace pour empêcher la formation de fragments de protéines dans le cerveau (qui bloquent les communications entre les neurones) que beaucoup d’autres traitements potentiels contre l’Alzheimer ;

• le faible poids moléculaire et la structure polaire de la curcumine lui permet de franchir la barrière hémato-encéphalique plus facilement (la barrière qui protège le cerveau du système sanguin) ;

• les symptômes de l’Alzheimer causés par l’inflammation et l’oxydation sont soulagés par les puissantes propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires de la curcumine.


Concernant le niveau de vitamine D des personnes touchées par les premiers signes d’Alzheimer, c’est un des premiers facteurs à mesurer, et à corriger si le moindre déficit apparaît (niveau inférieur à 30 ng/mL).

De forts liens entre un faible niveau de vitamine D chez des malades d’Alzheimer et de mauvais résultats à des tests cognitifs ont été révélés. Les chercheurs pensent qu’un niveau optimal de vitamine D pourrait stimuler le niveau de neurotransmetteurs et d’autres messagers chimiques dans le cerveau, et protéger les neurones. Comme la curcumine, la vitamine D pourrait avoir certains effets bénéfiques sur l’Alzheimer grâce à ses propriétés anti-inflammatoires, et ses effets stimulants sur le système immunitaire.

Or, les déficits en vitamine D sont très courants dans les pays industrialisés, surtout dans les régions du nord, et pendant l’hiver.


Augmenter votre consommation de curcuma et votre niveau de vitamine D, en vous exposant au soleil, fait partie des mesures de bases d’une stratégie de prévention contre l’Alzheimer."

Jean-Marc Dupuis

Agissez maintenant contre l’Alzheimer

curcuma.jpg

Partager cet article

Repost 0
Publié par Sylvie - dans Articles
commenter cet article

commentaires

Le blog de Sylvie Rabasa

Des petites leçons d'aroma au jour le jour, pour accueillir, apaiser, soulager, s'ouvrir à un champ de conscience qui nous relie à l'autre, donner de la joie, de la beauté, prendre soin, pour vivre ensemble et vivre mieux.

Recherche

A venir un e-book gratuit !

ebook

inscrip-copie-1

Abréviations

HE : huile essentielle
ESS : essence
HV : huile végétale
MH : mâcérat huileux
HA : hydrolat aromatique ou eau florale
EF : élixir floral
EP : extrait de plante
PF : plante fraîche
PS : plante sèche 

Archives

Equivalences

1 ml* d'HE = 25 gouttes = env. 1 cuillère à moka 

5 ml d'HE = 100 à 120 gouttes = env. 1 cuillère à café

15 à 20 ml d'HE = env. 1 cuillère à soupe

 

*Selon l'HE, 1 ml = 20 à 27 gouttes

Dilutions

1 % Application dermocosmétique

3 % Réparation tégumentaire (nasal/articulaire)

5 % Action sur SNC (stress/bien-être)

7 % Massage circulatoire (sanguine et lymphatique)

10 % Massage musculaire, tendineux, articulaire

15 % Sport (préparation à l'effort, réparation)

20 % Application systémique (ou locale)

50 %  à 100 % Action thérapeutique pure

Précautions d'emploi

. Gardez toujours les huiles essentielles hors de portée des enfants.

. Certaines huiles étant photosensibilisantes (angélique, orange, bergamote, citron…), ne pas s'exposer au soleil après application. 

. L'usage d'huiles essentielles est déconseillé pour les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes épileptiques, en cas d'allergies respiratoires ou de problèmes de santé graves.

. Sauf avis médical, n'utilisez pas d'huiles essentielles chez les bébés et les enfants de moins de 3 ans.

. Consultez un médecin aromathérapeute pour traitement par voie orale. 

. En cas d'ingestion accidentelle, avalez plusieurs cuillérées d'huile végétale afin de diluer l'huile essentielle et contactez un centre anti-poison.