Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 juin 2013 7 09 /06 /juin /2013 05:00

      Michel-Ange


Ile-aux-Moines-croix.jpg

Repost 0
Publié par Sylvie - dans Cogito ergo sum
commenter cet article
5 juin 2013 3 05 /06 /juin /2013 13:00

 

Dès les premiers beaux jours du mois de juin, les Millepertuis sont en fleurs, c'est le moment de faire votre cueillette !  

Souvenez-vous qu'il est important de ne cueillir que les fleurs fraîchement ouvertes, afin qu'elles soient bien gorgées d'actifs, et de ne conserver que le coeur et les pétales de la plante, pas les sépales (la partie verte de la fleur). Une sélection certes un peu fastidieuse, mais qui en vaut la peine !


cueillmilptuis


Cette récolte vous permettra de fabriquer un macérât huileux que vous pourrez utiliser pur, ou en base de bien des préparations maison, et notamment pour cet élixir qui vous accompagnera en vacances et dans toutes vos échappées champêtres.

 

Egalement appelé herbe de la saint jean, herbe aux piqûres, herbe aux mille trous, trucheron jaune, herbe aux brûlures, chasse diable..., l'Hypericum perforatum est utilisé depuis toujours en application sur les plaies, les brûlures et les ulcères, ainsi qu’en friction pour soulager les douleurs rhumatismales, les varices, les sciatiques et les névralgies.


Il faut dire qu'il est riche en actifs, parmi ceux-ci :

l'hyperforine : action antibactérienne, cicatrisante, anti-inflammatoire.
l'hypericine et ses dérivés : responsables de la couleur rouge du macérât huileux, anti-inflammatoires puissants, mais aussi photosensibilisants*.
l'huile essentielle de Millepertuis riche en terpènes sesquiterpéniques : anti-inflammatoires puissants, décongestionnant lymphatiques.

 

 

Macérât huileux de Millepertuis à la Lavande aspic


Remplissez en tassant un peu un bocal de fleurs de Millepertuis fraîchement cueillies.

Ajoutez-y de l’huile végétale de votre choix ( Tournesol, Olive...).

Fermez le bocal hermétiquement et laissez macérer 3 à 6 semaines au soleil.

Les pigments donneront dans le temps une couleur rouge à votre préparation (d'où son nom d'huile rouge).

Filtrez avec une mousseline en pressant bien afin de récupérer le maximum d’huile.

Ajoutez de l’huile essentielle de Lavande aspic (comptez 20 gouttes d'HE pour 50 ml de MH), une Lavande riche en camphre et en 1,8 cinéole, l'huile anti-brûlures, anti-morsures, anti-piqûres!

 

Cet été, mettez un flacon de cet élixir dans votre sac à dos, il est ultra-polyvalent et pourra vous porter secours en cas de coups de soleil, de brûlures, de piqûres d’insectes ou de méduses, de morsures de serpent (en attendant les secours), d'ampoules, mais aussi contre les échauffements, les crampes, les courbatures, les égratignures, les mycoses des pieds...

 

macer milprtuis

 

* Le macérât huileux de Millepertuis étant photosensibilisant, il est déconseillé de l'appliquer avant toute exposition au soleil.

Attention ! Ne pas utiliser chez les enfants de moins de 3 ans et les femmes enceintes ou allaitantes. Ne pas avaler.

Repost 0
Publié par Sylvie - dans Articles
commenter cet article
3 juin 2013 1 03 /06 /juin /2013 15:10

  Neroli_essential_oil.jpg

Comme je l'interrogeais sur les méthodes traditionnelles de distillation des fleurs de l'Oranger amer (le Néroli...!), Souad m'a adressé ce témoignage, un voyage sensoriel, un voyage vers l'enfance aussi, un vrai cadeau que je m'empresse de partager avec vous. J'en profite pour la remercier encore chaleureusement.

 

 

Bonjour,

 

Pour répondre à votre question, j’ai parlé à ma mère hier qui m’a un peu expliqué comment elle procédait. En effet, elle fait une extraction de l’hydrolat par distillation avec un « alambic », ces ustensiles se vendent toujours dans nos marchés traditionnelles. Il en existe en cuivre, mais ils sont plus onéreux, et rares sont les maîtres artisans qui en fabriquent encore.

 

Il est composé de trois parties :

Une chaudière où on met l’eau.

Un chapiteau arabe où on met les fleurs et muni d’un tube descendant.

Un récipient réfrigérant.

 

alambic-arabe.jpg

 

A l’arrivée du printemps, elle prenait soin de cueillir elle-même les fleurs de l’orange amère, ou larange, elle n’aime pas les acheter, car elle disait que certains commerçants peu scrupuleux les mélangeaient avec celles de l’orange douce, car selon elle, une bonne maa zhar « eau de fleur » doit être faite uniquement avec les fleurs de l’orange amère, en effets ces derniers dégagent un parfum et un goût que rien ne peut égaler.

 

Ensuite elle les étalait dans un linge propre à l’ombre et à température moyenne, pendant trois jours. Après, elle commence l’opération de distillation. En principe elle met de l’eau à bouillir en bas, les fleurs dans le chapiteau, et l’eau froide dans le récipient réfrigérant, il faut prendre soin de changer cette eau dès qu’elle chauffe.


La première bouteille ou la première goutte comme on dit chez nous, ou encore rass el kattar (la tête de l’alambic) est souvent très concentrée, et son parfum est plus fort que les autres qui vont suivre.


Je me rappelle qu'à l’époque, ces jours-ci de distillation le parfum doux de « maa zhar » embaume toute notre maison, on peut même le sentir plus loin, à deux ou trois maison de chez nous, car cet hydrolat n’a rien à avoir avec celui du commerce.


Concernant les quantités, je ne peux pas vous être d’une grande utilité, seule une bonne maître kettara, peut juger à quel moment faut-il arrêter, et elle seule peut mettre beaucoup ou moins de fleurs et classer ses bouteilles selon le degré de concentration qu’elle cherche, ces informations elles les connaissent, rien qu'en supervisant l’opération.


Dans les villes impériales du Maroc comme Marrakech ou Fès, beaucoup de avaient l’habitude d’en faire chaque année. En plus on n’imagine pas une cérémonie de mariage ou circoncision ou fête religieuse sans maa zhar, on le met dans des mrichates, sorte de petits flacons en argents perforées en haut pour asperger les invités avec.

 

tifour-de-mrichates.jpgUn tifour de mrichates prêtes pour asperger les invités

 

Voilà, j’espère que j’ai pu répondre à votre question, et rendre un peu hommage à certaines bonnes traditions de ma ville natale Marrakech, mais qui, malheureusement commencent à disparaître, bien que beaucoup de parents aimeraient transmettre ces arts à leurs enfants.

 

Vous venez de me donner une idée, le printemps prochain, je vais dégager quelques jours pour aller chez ma mère -on n’habite plus dans la même ville- et nous allons essayer de faire ensemble une distillation de maa zhar.


 Souad

Repost 0
Publié par Sylvie - dans Articles
commenter cet article
2 juin 2013 7 02 /06 /juin /2013 05:00

Anita Hill


J’allais me fixer un objectif, récemment, et choisir une date pour sa concrétisation – chose que je ne fais à peu près jamais, d’ailleurs. L’idée m’a stressée immédiatement! Car plusieurs aspects de ce projet étaient hors de mon contrôle, donc comment pouvais-je être certaine que tout serait en place à ce moment? Et peut-être n’était-ce pas la date idéale pour les autres personnes impliquées? Et qui sait, peut-être allais-je trouver encore mieux sous une forme différente que je ne pouvais même pas encore imaginer?

Après quelques secondes de réflexion, j’ai eu une idée. Plutôt que de me lancer le défi de vivre ce rêve à cette date, j’allais me lancer le défi d’être prête à le vivre à ce même moment, tout simplement (tout en continuant de faire mon possible pour faire avancer les choses, évidemment). Oui, plutôt que d’essayer de contrôler l’incontrôlable, j’allais investir mon énergie à me préparer intérieurement et extérieurement pour ce rêve – car je sentais effectivement que je serais encore plus ouverte à lui si je faisais certains ajustements.

Une vague de détente et d’enthousiasme m’a remplie dès que cette idée m’a traversé l’esprit… Peut-être cela vous fait-il le même effet lorsque vous l’appliquez à votre vie?

On ne peut pas toujours tout contrôler. Parfois, on ne peut rien contrôler du tout! ;) Mais on peut et on pourra toujours prendre soin de nous, se préparer à accueillir ce qu’il y a de plus beau et de plus doux. Et se concentrer sur cette partie de l’équation, sur notre partie de l’équation, est tellement apaisant… Parce qu’ainsi, on se sent toujours maître de notre vie. Et parce qu’au fond de nous, on sait bien que si on est vraiment prêt – si on prend notre but au sérieux au point de se préparer pour lui –, tout ne pourra que se déployer comme par magie…

Passez une magnifique journée!
Marie-Pier
Repost 0
Publié par Sylvie - dans Cogito ergo sum
commenter cet article
31 mai 2013 5 31 /05 /mai /2013 05:00

 

"Une étude parue dans la revue Neurology

 

L'hospitalisation peut accélérer la perte d'autonomie mais aussi le déclin cognitif chez les plus âgés indique une étude de la revue Neurology.


Les fonctions cognitives des personnes âgées déclinent deux fois plus rapidement après une hospitalisation, indique une étude publiée sur le site de la revue Neurology, le 21 mars dernier. L’équipe de chercheurs dirigée par le Dr Robert Wilson a suivi 1 870 personnes âgées de plus de 65 ans vivant à Chicago entre 1993 et 2007.


Tous les trois ans, les participants passaient des tests afin d'évaluer leurs fonctions cognitives globales. Au cours de cette période, 1 335 des 1 870 personnes (71,4 %) ont été hospitalisés au moins une fois. Après ajustement sur l'âge, le sexe, l'ethnie et l'éducation, le score cognitif global (c'est-à-dire les performances intellectuelles et de la mémoire) baissait lentement - ce qui est normal - chaque année avant la première hospitalisation puis baissait bien plus rapidement par la suite, après chaque hospitalisation.


On savait déjà qu’un séjour hospitalier pouvait interférer avec les capacités physiques des patients et réduire leurs capacité à vivre seul, à se laver, se doucher, s’habiller, se faire à manger, etc., mais ce que démontre cette étude c’est que les fonctions cognitives sont également à risque d’altération.


Qu’arrive-t-il à ces patients ? 20 % des patients hospitalisés deviennent confus, désorientés, agités. Et alors que l’on voyait le delirium comme un phénomène passager, de plus en plus, il est possible que le délirium change la trajectoire cognitive des patients.


Pour d’autres, l’explications se trouve également dans les effets secondaires causés par les médicaments utilisés au cours des hospitalisations, des médicaments dont les conséquences sur les patients âgés n’ont que rarement été étudiés. Des petits accidents vasculaires cérébraux font partie des hypothèses à retenir, ou encore une glycémie élevée comme le manque de stimulation intellectuelle et affective qui sévit dramatiquement dans les hôpitaux.


Pour les familles, cette nouvelle étude apporte la preuve qu’une hospitalisation même pour uns cause bénigne, peut être un événement qui va changer les comportements de parents âgés. Il faut être préparé à ce que, lorsqu’un parent déjà un peu dépendant est entré à l’hôpital, il en ressorte avec une dépendance encore accentuée. La présence accrue des familles à ce moment particulier de la vie d’une personne âgée pourrait donc représenter un élément crucial. "


Retrouvez cet article sur

Réseau Alzheimer

 

oncologie-aromatherapie-300x200.jpg

Repost 0
Publié par Sylvie - dans Communiqués
commenter cet article
29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 13:20

 

Comme l'Angélique, l'Achillée, ou même le Fenouil, la Carotte est une ombellifère dont les petites fleurs blanches ou rosées sont disposées en ombrelles. Mais c'est à partir de sa racine, macérée le plus souvent dans de l’huile végétale de Tournesol, que l'on obtient un macérât huileux incomparable pour la protection de l'épiderme et la régénération des tissus abîmés.


Le macérât huileux est une méthode d'extraction traditionnelle qui consiste à mélanger des extraits végétaux dans un corps gras qui, jouant le rôle de solvant naturel, permet d’extraire par un simple pressage les principes actifs liposolubles.


Le macérat huileux de carotte* permet d’obtenir un concentré très puissant des principes actifs contenus dans la carotte, une grande quantité d’acides gras essentiels, de minéraux, et le fameux bêta-carotène, lequel sera synthétisé par l’organisme en vitamine A, une vitamine indispensable pour protéger la peau contre les effets du temps, les dermatoses (eczéma, psoriasis, acné, gerçures, démangeaisons...), mais également contre les agressions du soleil.


Pour illuminer votre teint et préparer votre peau au soleil

Aux beaux jours, massez doucement votre visage avec un peu de macérât huileux de Carotte. Grâce à ses vertus hydratante et adoucissante, il remplacera votre crème de jour et aura pour effet de vous procurer un joli teint hâlé, cela toujours grâce au β-carotène, substance colorante qui offre un concentré d’éclat et de bonne mine à notre peau.

Présente dans le macérât huileux, cette pro-vitamine A possède également des propriétés antioxydantes qui retardent les effets du vieillissement, et qui lui permettent de capter les radicaux libres produits par les longues expositions au soleil.

  

Pour prolonger votre bronzage après une exposition solaire

Assouplissant et cicatrisant, le macérât huileux de Carotte maintient la structure élastique de la peau et renforce sa résistance. Si vous en appliquez sur votre peau après une exposition solaire, vous en apaiserez le feu et cela prolongera un hâle uniforme.


D'une texture légèrement crémeuse, cette préparation après-soleil activera la régénération de votre peau après une exposition, et lui laissera un léger film lipidique aux douces senteurs exotiques.


Huile apès-soleil

MH de Carotte 30 ml

HV de Coco 20 ml

Absolue de Vanille 10 gouttes

HE d'Ylang-ylang 2 gouttes


L'huile de Coco peut se figer à température ambiante, passez alors votre flacon sous un filet d'eau chaude pour la fluidifier. Ajoutez votre macérât de carotte, l'absolue de Vanille et l'huile essentielle d'Ylang-ylang. Mélangez bien.


DSC09666.JPG

 

*A ne pas confondre avec l'huile essentielle de Carotte !


Attention ! Pour tout exposition prolongée au soleil, le macérât de Carotte ne peut remplacer une bonne crème solaire à fort indice de protection.

Repost 0
Publié par Sylvie - dans Articles
commenter cet article
27 mai 2013 1 27 /05 /mai /2013 16:00

 

"La peau est le plus gros organe du corps (5 kg et 2 m2 environ).

 

De multiples fonctions

Si son rôle de maintien des organes est le plus évident, ce serait une grave erreur de la prendre pour un vulgaire sac. C'est aussi une protection, une barrière contre les agressions extérieures: contre les effets nocifs du soleil, avec sa sécrétion de mélanine, contre les chocs, par la kératine, par la graisse et l'élastine du derme, contre les parasites et les microbes, par ses sécrétions de sébum et de sueur, qui maintiennent un bon pH, contre les intempéries, sécheresse, froid, par le sébum et la graisse, contre la chaleur, par la sudation.

Avec le sens du toucher, c'est, de par sa surface, le plus important contact avec l'extérieur.

Sans elle, nous serions privés de bien des plaisirs... et nous ne serions que meurtrissures !

La peau est aussi le plus important et le plus complet des émonctoires de l'organisme. Par ses trois types de glandes, sudoripares, sébacées et la couche basale de Malpighi, tous les types de déchets peuvent être éliminés: les déchets de type "cristalloïdal", provenant des protéïnes, avec les sudoripares, ceux de types "colloïdal", provenant des farineux, féculents et sucres, et tous ceux qui ne peuvent être éliminés autrement, avec la couche basale et l'action du soleil, par transformation, ou par enkystement et desquamation.

Cette couche basale joue aussi un rôle vital de synthèse d'éléments indispensables, comme la vitamine D à partir du cholestérol, par l'action solaire, et certainement de beaucoup d'autres choses, avec l'hémoglobine, proche de la chlorophylle. Ce qui fait de l'être humain un animal solaire. C'est d'ailleurs une source de captation d'énergie, stimulable par l'accupuncture.

La peau est donc un lieu d'échanges entre l'individu et le monde extérieur, notamment par le cycle oxygène-gaz carbonique.

 

Les onctions lipo-aromatiques

Il y a bien des procédés pour protéger ou revitaliser la peau. Les onctions aux huiles aromatiques ont toujours été considérées comme source de plaisirs raffinés, de santé, de protection, facilitant l'élévation spirituelle, et réservées aux puissants (roi, personnes fortunées et religieux). Elles sont pratiquées dans la plupart des cérémonies religieuses, dans les sacrements et les couronnements...

Comme toujours, ces pouvoirs furent utilisés pour des activités moins louables, tel "le vinaigre des quatre voleurs", macération de plantes aromatiques dans du vinaigre, utilisé pour voler des pestiférés sans être contaminé.

 

Les H.E.

Les huiles essentielles sont directement issues de l'action du rayonnement solaire sur la chlorophylle des plantes. Leurs grandes actions sont : une puissante recharge vitale, l'assainissement avec rétablissement d'un pH correct de la peau et une stimulation de la reproduction cellulaire.

Elles doivent être diluées dans des huiles végétales vierges, réellement de première pression à froid et de culture biologique.

Dosage :

de 1 à 20% d'huiles essentielles, selon l'effet recherché, et selon l'huile essentielle utilisée (odeur, prix...)

 

Les onctions pour recharger le système nerveux

Elles faciliteront le sommeil et la relaxation. Utiliser des huiles essentielles riches en alcools aromatiques, neuro-toniques: le bois de rose, dont la richesse en linalol est exceptionnelle, et dont le parfum est un atout supplémentaire.

A propos du parfum, le nérolidol du néroli (la fleur de l'oranger), associé au linalol qu'il contient aussi, fera de superbes onctions pour le plexus solaire (en massant dans le sens inverse des aiguilles d'une montre).

 

Pour stimuler

L'épicéa (le "sapin" de Noël), ou épinette noire (picea mariana), en onction sur les surrénales, pour les "coups de pompe", avec ses terpènes adoucis par une richesse en esters, richesse rare chez les abiétacées.

 

Pour régénérer l'épiderme

Des préparations à base de lavande vraie et/ou de géranium rosat sont à utiliser en cas de blessures ou de brûlures. Le pouvoir de régénération est au moins égal aux corticoïdes, sans les dangers.

 

Les huiles essentielles à éviter en onctions

Les H.E. riches en phénols, dermo-caustiques, notamment, la sarriette, l'origan, le thym zigis et ceux d'Espagne, dit "thyms rouges", la girofle, mais aussi la cannelle, pour son cinnamaldéhyde, qui se comporte comme les phénols, la menthe poivrée, sur une trop grande surface, pour son effet refroidissant, et, sur les peaux sensibles, les huiles essentielles trop riches en aldéhydes, irritants, comme les agrumes (orange, citron), et celles trop riches en terpènes, irritants aussi (pin maritime, citron), ou photo-sensibilisantes (tâches brunes au soleil) en particulier la bergamote."

 

Jacques Paltz

Pharmacien aromatologue

 

he.jpeg

Repost 0
Publié par Sylvie - dans Articles
commenter cet article
26 mai 2013 7 26 /05 /mai /2013 05:00

  Francis Cabrel

Cabrel par Cabrel


abeille-train-butiner-3002003.jpg

Repost 0
Publié par Sylvie - dans Cogito ergo sum
commenter cet article
23 mai 2013 4 23 /05 /mai /2013 07:00

 

Le Feng Shui est une science millénaire et sacrée qui peut nous aider à vivre mieux dans notre vie personnelle et professionnelle. Implantation de la maison, conception du jardin, agencement du mobilier, mise en place d'objets, éclairages, choix des revêtements, des couleurs... autant d'éléments d'organisation de notre environnement, pratiques et décoratifs, subtils et cohérents, qui vont nous permettre d'attirer l'harmonie, la prospérité, et la santé physique et mentale.

 

"Le Feng Shui est à l'Habitat ce que l'Accupuncture est au Corps". 

Littéralement, Feng Shui signifie "Vent Eau". Cette art permet d'équilibrer la circulation du vent, du souffle, des flux d'énergie au sein de notre notre intérieur et en nous-même.  Il se base sur le chi, énergie fondamentale de l'univers, qui vibre à des fréquences variées selon la densité de la matière. Toutes formes, couleurs et matières près desquelles nous vivons influencent ainsi notre moral et notre comportement.

De même que l'accupuncture permet de remédier à un blocage énergétique dans notre corps (dû à une tension, un stress, ou un dysfonctionnement) pour éviter qu'il ne se transforme en une maladie. Le Feng Shui permet de purifier un lieu de vie (dans un cadre privé, professionnel, ou même institutionnel), de l'organiser de manière à développer et faire circuler une énergie bénéfique pour les personnes qui sont présentes.

 

Le potentiel énergétique des huiles essentielles

Grâce à leur complexité moléculaire, les huiles essentielles possèdent de manière incontestable des propriétés thérapeutiques. Et notamment pour beaucoup d'entre elles des propriétés anti-infectieuses, ce qui les rend indispensables pour assainir l'atmosphère d'un lieu de vie. Mais aussi des propriétés neuro-régulatrices, ce qui permet à bien d'autres d'être de puissants harmonisants psycho-émotionnels.

La seule biochimie n’explique cependant pas la totalité de l’activité biologique, les huiles essentielles ont également un rôle informationnel et représentent une « énergie circulante » importante.

 

Des décors olfactifs qui participent à la bonne circulation du Chi
N'hésitez pas à me contredire si mes propos vous semblent inexacts ou trop réducteurs car je ne suis pas spécialiste en Feng Shui, mes lectures m'ont amenée à penser que cet art reposait avant tout sur des règles de bon sens. Un lieu de vie lumineux, sain, clair, sécurisé, rangé et aéré.

Ca se corce un peu lorsqu'il s'agit de mettre en pratique le fameux Ba Gua (ou Pa Kua selon les traductions) qui est un découpage symbolique en huit trigrammes de l'espace, et qui déterminent des zones d'aspiration de l'habitat correspondant à des aspects de la vie : le couple, la vie sociale, les projets...

Et comme les huiles essentielles ne peuvent que participer à la bonne régulation du Chi , pourquoi ne pas les diffuser par zone en tenant compte de leurs actions sur les états comportementaux  ?


Directions Personnel

Professionnel

HE d'activation

de la zone

Sud-Est

Richesse & Prospérité 

Communication et Information

(croissance régulière et expansion)

Litsée citronnée

Petitgrain bigarade

Bois de rose

Sud Reconnaissance & Réputation

Relations publiques

(marketing et ventes)

Laurier noble

Ravintsara

Angélique

Sud-Ouest

Bonheur conjugal &

Perspective de mariage

Ressource Humaine, Services

médicaux (travail d'équipe)

Ylang-ylang

Rose de Damas

Angélique

Est Relations familiales & Santé

Développement (nouveaux projets

et bon pour les startups)

Verveine citronnée

Ravintsara

Laurier noble

Ouest Enfants, Sérénité & joie

Comptabilité & Finances

(bon pour la réflexion)

Mandarine

Lavandin

Eucalyptus smithii

Nord-Est Education

Compétition soutenue (bon pour

les environnements compétitifs)

Laurier noble

Romarin à cinéole

Marjolaine à coquilles

Nord Perspectives professionnelles

Flexibilité dans le changement

(Réflexion & Créativité)

Pin sylvestre

Achillée millefeuille

Néroli

Nord-Ouest Mentors & Gens secourables

Créativité, Force & Vitalité

(Plannification et prise de décision)

Bois de Cèdre

Menthe poivrée

Laurier noble

 

50f21cbd377a3.jpg

Repost 0
Publié par Sylvie - dans Articles
commenter cet article
19 mai 2013 7 19 /05 /mai /2013 05:00

 

Quelqu'un

Qu'on nourrirait

Mais avec qui on ne partagerait jamais

Les saveurs et les odeurs du repas

 

... / ...

 

Quelqu'un

Dont on parlerait

Mais qui n'aurait pas droit à la parole

La nôtre

 

Je n'aimerais pas être quelqu'un

Que quelqu'un accompagnerait

De cette manière

 

Michel Boutet

 


L'intégralité du texte 

 

main tasse

Repost 0
Publié par Sylvie - dans Cogito ergo sum
commenter cet article

Le blog de Sylvie Rabasa

Des petites leçons d'aroma au jour le jour, pour accueillir, apaiser, soulager, s'ouvrir à un champ de conscience qui nous relie à l'autre, donner de la joie, de la beauté, prendre soin, pour vivre ensemble et vivre mieux.

Recherche

Ebook gratuit enfin disponible !

ebook

 

Abréviations

HE : huile essentielle
ESS : essence
HV : huile végétale
MH : mâcérat huileux
HA : hydrolat aromatique ou eau florale
EF : élixir floral
EP : extrait de plante
PF : plante fraîche
PS : plante sèche 

Archives

Equivalences

1 ml* d'HE = 25 gouttes = env. 1 cuillère à moka 

5 ml d'HE = 100 à 120 gouttes = env. 1 cuillère à café

15 à 20 ml d'HE = env. 1 cuillère à soupe

 

*Selon l'HE, 1 ml = 20 à 27 gouttes

Dilutions

1 % Application dermocosmétique

3 % Réparation tégumentaire (nasal/articulaire)

5 % Action sur SNC (stress/bien-être)

7 % Massage circulatoire (sanguine et lymphatique)

10 % Massage musculaire, tendineux, articulaire

15 % Sport (préparation à l'effort, réparation)

20 % Application systémique (ou locale)

50 %  à 100 % Action thérapeutique pure

Précautions d'emploi

. Gardez toujours les huiles essentielles hors de portée des enfants.

. Certaines huiles étant photosensibilisantes (angélique, orange, bergamote, citron…), ne pas s'exposer au soleil après application. 

. L'usage d'huiles essentielles est déconseillé pour les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes épileptiques, en cas d'allergies respiratoires ou de problèmes de santé graves.

. Sauf avis médical, n'utilisez pas d'huiles essentielles chez les bébés et les enfants de moins de 3 ans.

. Consultez un médecin aromathérapeute pour traitement par voie orale. 

. En cas d'ingestion accidentelle, avalez plusieurs cuillérées d'huile végétale afin de diluer l'huile essentielle et contactez un centre anti-poison.