Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 novembre 2012 2 27 /11 /novembre /2012 06:00

 

Une huile essentielle est la quintessence de la plante. Elle concentre tous les principes actifs, toute la force vive de la nature.

Savez-vous que pour obtenir 1kg d'huile essentielle de Néroli, il faut distiller une tonne de fleurs d'oranger?
Et que pour obtenir 1 kg d'huile essentielle de Rose, quatre tonnes (1 hectare) de pétales de roses sont nécessaires?
On comprend que les huiles essentielles puissent être de véritables bombes thérapeutiques!

 

distillation-250.jpg

Partager cet article

Repost0
26 novembre 2012 1 26 /11 /novembre /2012 14:00

 

Savez-vous que dès le 7ème mois de grossesse, un bébé peut profiter des odeurs que transmet le liquide amniotique?

L’organe qui lui permet de percevoir ces odeurs intra liquidiennes se situe dans son nez et disparaît une fois que l'enfant est né. Cependant, son cerveau les garde en mémoire.
Ainsi, dès sa naissance, bébé a déjà certaines préférences !
Très rapidement il est capable d'utiliser son sens de l'odorat puisqu'il est capable de reconnaître l’odeur de sa mère.
A moins de 12 heures de vie, un bébé est capable d’expression de dégoût et de rejet vis à vis d’odeurs désagréables, comme il est capable aussi de réactions de satisfaction quand il s’agit d’odeurs plaisantes telles que celles de sa mère.

Notre mémoire olfactive décode les odeurs et influence nos comportements.
L’odorat joue un rôle prépondérant dans l'analyse de notre environnement.
Il y a ainsi des odeurs qui nous transportent et qui nous attirent, tandis que d'autres nous repoussent et suscitent en nous le dégoût.

Les odeurs sont autant de messages qui n’empruntent pas le chemin du cortex et qui nous influencent sans que, bien souvent, nous en ayons conscience, et sans que, moins encore, nous n’ayons pu les identifier.


bb-nez.jpg

Partager cet article

Repost0
25 novembre 2012 7 25 /11 /novembre /2012 06:00

 

Partager cet article

Repost0
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 06:00

 

Si vous vous sentez rouillé et que vous cherchez une solution naturelle à vos douleurs articulaires, quelques plantes pourraient bien vous aider :


Une association aromatique anti-inflammatoire parfaite !

HE de Gaultherie couchée  (Wintergreen) alternée avec HE d'Eucalyptus Citronné :
2 gouttes 2/3 fois par jour en application sur l'articulation sensible. 
C'est une association anti-inflammatoire parfaite.
 

Une formule qui favorise la reminéralisation !

EPS Saule/Scrofulaire/Cassis : 1 cuillère à café matin et soir en dehors des repas.
Traitement à poursuivre durant 2 mois. 

Un autre trio qui favorise la reminéralisation: Prêle/Ortie/Achillée millefeuille
.
Vous pouvez intègrer la Prêle en poudre dans votre alimentation (c'est une des plantes les plus riche en Silicium) et vos préparez votre petite bouteille de la journée avec vos alcoolatures d'Ortie et d'Achillée millefeuille (20 gouttes de chaque pour la journée) diluées dans l'eau.
Personnellement, je me fais carrément des cures des ces alcoolatures diluées dans une eau au silicium organique et au magnésium (en vente dans les magasins bio). 

Pensez aussi à faire germer de l'Alfalfa pour l'intégrer naturellement dans vos salades, c'est un formidable apport en protéïnes, un excellent reminéralisant.

                                             gaultherie

Partager cet article

Repost0
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 06:00
 
Vous m'interrogez souvent sur la différence d'utilisation entre la Litsea citrata ou cubeba (Litsée citronnée ou Verveine exotique, tropicale ou Yunnan) et la Gaultheria procumbens (Gaultherie couchée ou Wintergreen), toutes deux connues pour leurs propriétés anti-inflammatoires.
 
Bien que parfois associées dans la pratique, la Litsée citronnée est plus "mentale" que La Gaulthérie couchée.
Elle est calmante et très sédative, et donc utilisée pour les angoisses, agitation, insomnie. 
Lorsque le stress donne de l'inflammation (ulcère gastro-intestinal, entérocolite inflammatoire...) elle fait merveille.
 
La Gaulthérie est plutôt un anti-inflammatoire à composante "vasculaire" (on l'appelle d'ailleurs "le coeur capillaire") ; c'est un anti-inflammatoire vaso dilatateur, anti-hypertensif. 
litsee.jpg

Partager cet article

Repost0
18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 06:00

 

Vivre une authentique simplicité du coeur, être vrai, c'est le propos d'Alexandre Jollien dans ce "Petit traité de l'abandon". Comment vous dire que ce livre me fait du bien à l'âme et que je ne peux résister au plaisir de vous en offrir un extrait...

 

"J'aimerais prendre du temps pour examiner un terme qui m'est cher, un exercice à proprement parler. S'exercer à la gratitude. Je crois souvent que le bonheur procède de la conquête. Il faut posséder, avoir, conquérir. Alors que la joie, c'est peut-être tout simplement - et ce n'est pas si simple que ça - s'ouvrir à ce qui est, donner quotidiennement. La joie procéderait à mes yeux plus de l'acte de recevoir que celui de conquérir. Et si, justement, l'exercice de la gratitude ouvrait notre capacité à recevoir ce que la vie donne?

 

Il s'agit d'abord de bien regarder autour de nous. Platon utilise, dans le "Gorgias", la belle image du tonneau percé. Tout ce que l'on y met s'en échappe. Comme dans la vie. Rien de ce que l'on amasse ne nous comble. On ne sait pas recevoir les fruits, les cadeaux de la vie dans ce tonneau sans fond. Sommes-nous des tonneaux percés? Voilà peut-être la première interrogation! Voilà peut-être qui nous éclaire sur le manque, le vide que l'on croit ressentir certains jours tout au fond de nous! J'ai enfin pris conscience de cela, quoique cette prise de conscience se soit faite jour après jour, petit à petit. Et c'est ce "petit à petit" qui est difficile dans l'art de vivre auquel j'essaie de me tenir. Un jour je vais bien, je me sens libéré, et le lendemain, une petite bricole me plonge au fond du gouffre." 


Couverture_Petit-traite-de-labandon.jpg

Partager cet article

Repost0
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 06:00

 

Issue des fruits du Corylus avellana, ce noisetier très répandu dans nos contrées et dont les branches sont utilisées par les sourciers pour découvrir les points d'eau, l'huile végétale de Noisette est une des huiles les plus appréciées des masseurs.

Idéale notamment pour les massages musculaires, sa structure est très souple et permet d'aller en profondeur dans le muscle.

De plus, elle pénètre facilement, permet donc la bonne absorption cutanée des actifs comme les huiles essentielles, et ne laisse pas de sensation de gras sur la peau.

 

L'huile végétale de Noisette est également réputée pour nombre d'affections cutanées (érythèmes fessiers, eczémas secs, acné, vergetures, cicatrices, régulation de la production de sébum...) car c'est le fruit oléagineux contenant la plus forte teneur en lipides.

De même, son fort taux en acide oléique lui procure des propriétés adoucissantes hors du commun, elle hydrate, assouplit, répare le tissu cutané, et laisse une douce odeur gourmande sur la peau. Car c'est aussi une des huiles les plus appréciées par les gastronomes...

noisette.jpg

Attention ! La noisette peut entrainer des allergies notamment chez les sujets sensibles aux fruits à coque.

Partager cet article

Repost0
13 novembre 2012 2 13 /11 /novembre /2012 22:20

 

La légende veut que Cléopâtre tenait sa beauté et la jeunesse de sa peau entre autre du gel d’Aloe vera et de l’huile de Nigelle, mais aussi et surtout de ses célèbres bains de lait d’ânesse…


Mais pourquoi des bains de lait ?
Parce que le lait contient de l’acide lactique, et plus justement de l’acide organique alpha hydroxylé. Cet acide permet une exfoliation douce de la peau de manière enzymatique, la peau est nettoyée jusque dans ses couches les plus profondes et débarrassée en surface des peaux mortes.


Que diriez-vous de vous plonger dans un bain lacté soyeux et parfumé ?

Les huiles essentielles n'étant pas miscibles dans l'eau, le lait en poudre est un excellent dispersant pour les mélanger. Cette recette de lait de bain aromatique laissera votre peau douce et hydratée et vous procurera une réelle détente.


Dans un mortier, mélangez 4 cuillerées de lait en poudre avec 10 gouttes d’huile essentielle. Ajoutez l’huile goutte à goutte en l’incorporant dans le lait grâce au pilon. Diluez le mélange dans le bain en le versant sous le robinet.

 

Bien des options sont possibles dans le choix de vos essences (Géranium, Ylang-ylang, Bergamote, Mandarine, Lavande...), mais si vous ne deviez en choisir qu'une, je vous conseillerais l'huile essentielle (ou l'extrait) de Vanille...

 

bain-de-lait.jpg

Partager cet article

Repost0
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 06:00

 

Un grand appartement parisien, tellement grand qu’il en paraît démesuré, écrasant pour ses occupants.

A l’intérieur, un couple : Georges et Anne, octogénaires, professeurs de musique en retraite.

Un jour, tout bascule : Anne est victime d’un accident vasculaire qui aura pour conséquence de la laisser hémiplégique.

Georges va alors s’occuper d’elle à plein temps, effectuant chaque geste de la vie quotidienne qu’elle ne peut plus accomplir. Et de ce point de vue, Michael Haneke ne nous épargne rien, allant jusqu’à nous montrer la dépendance dans ses aspects les plus triviaux (mais toujours sans voyeurisme).

Tous les gestes de Georges envers Anne sont imprégnés de l’amour qu’il lui porte (par exemple, lorsqu’il l’aide à se lever, on dirait que tous deux vont esquisser un pas de danse, même s’il n’en est rien).

Peu à peu, ils ne vont plus faire qu’un dans ce grand appartement où les visites de l’extérieur se font de plus en plus rares. Ils vivent en huis-clos, les autres n’existent plus, seule compte Anne.

Georges a d’ailleurs ses mots, un jour que leur filles est venue leur rendre visite : « vous avez votre vie, laissez-nous la nôtre ».

Ce huis-clos devient encore un peu plus pesant lorsque Georges congédie l’auxiliaire de vie censée le seconder. Seulement, celle-ci ne s’occupe que mécaniquement de la malade, sans prendre en compte ce qu’elle est ni ce qu’elle a été ou encore ses souhaits.

Une autre chose frappante est l’apparence du personnage de Georges (joué par un formidable Jean-Louis Trintignant) tout au long du film. En effet, plus on avance dans la dépendance, plus ce dernier apparaît marqué physiquement, plus on observe sa démarche devenir de plus en plus hésitante.

 

A travers cette ultime histoire d’amour, le cinéaste nous conduit à nous interroger sur la vieillesse, la dépendance, et plus largement le rôle des aidants, de « celui qui reste » valide dans un couple âgé. Doit-il tout assumer pour celui qui ne le peut plus ? Cette question nous y serons tous confrontés tôt ou tard et il est bien difficile d’y trouver une réponse…


Critique et réflexion sur le film "Amour" de Michael Haneke

Marie-Claire Fleury-Bregeot

 

Amour-copie-1.jpg

Partager cet article

Repost0
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 06:00

 

Perdue durant des siècles, la recette du Baume du Tigre fut retrouvée dans les années 1920 par un herboriste chinois qui la commercialisa par la suite sous sa forme actuelle.

A l'origine, cet onguent fut créé pour soulager un empereur qui menait une vie amoureuse semble-t-il trop odacieuse pour son dos.


L'efficacité de ce baume est reconnue pour agir essentiellement sur les douleurs musculaires, sur les inflammations des articulations et des tendons, mais aussi sur les congestions nasales et pulmonaires et les migraines.


Il existe maintes versions du Baume du Tigre, plus ou moins naturelles, toutes sont des mélanges de camphre, d'eugénol et de menthol. Je vous propose la formule suivante très proche de la version originale.

Son secret, c'est son effet "chaud-froid" analgisant et décontractant.

La Menthe poivrée et le Cajeput rafraichissent, tandis que le Romarin à camphre, la Cannelle et la Girofle réchauffent.

cire.jpg

MH d'Arnica 25 ml

Beurre de Karité 15 gr

Cire d'abeille (râpée ou en granules)  4 gr

HE de Romarin à camphre 12 gouttes

HE de Menthe poivrée 12 gouttes

HE de Cajeput 10 gouttes

HE de Cannelle de Chine (écorce) 5 gouttes

HE de Girofle (Clous) 5 gouttes

Faire fondre à feu doux, au bain marie, ou comme je le fais dans un petit mijoteur électrique en faïence, la cire et le beurre dans le macérât.


  phase-huileuse.jpg     SAM_0171.JPG

 

Lorsque le mélange est huileux, retirez du feu, laissez refroidir en mélangeant jusqu'à ce que votre préparation s'opacifie un peu.

Avant que ce mélange ne s'épaississe totalement, introduisez vos huiles essentielles, versez-le dans un pot de 50 ml et laissez le baume se solidifier.

 

SAM_0179.JPG

 

Prenez un peu de ce baume sur le bout de vos doigts, avec la chaleur de votre corps il va fondre et devenir presque liquide, puis appliquez-le sur la zone douloureuse et effectuez un massage circulaire en appuyant légèrement mais pas trop pendant quelques minutes.

 

Attention ! Ce baume contient des essences très fortement actives. Il ne doit pas être appliqué près des yeux et des muqueuses, ni sur une peau irritée ou une plaie, ni avant une exposition au soleil. Pensez à bien vous laver les mains après chaque utilisation. Pour plus de sécurité, effectuez préalablement un test de tolérance dans le pli du coude. NE PAS UTILISER SUR LES ENFANTS OU SUR LES FEMMES ENCEINTES OU ALLAITANTES.

Partager cet article

Repost0

Le blog de Sylvie Rabasa

Des petites leçons d'aroma au jour le jour, pour accueillir, apaiser, soulager, s'ouvrir à un champ de conscience qui nous relie à l'autre, donner de la joie, de la beauté, prendre soin, pour vivre ensemble et vivre mieux.

Recherche

Archives

Equivalences

1 ml* d'HE = 25 gouttes = env. 1 cuillère à moka 

5 ml d'HE = 100 à 120 gouttes = env. 1 cuillère à café

15 à 20 ml d'HE = env. 1 cuillère à soupe

 

*Selon l'HE, 1 ml = 20 à 27 gouttes

Dilutions

1 % Application dermocosmétique

3 % Réparation tégumentaire (nasal/articulaire)

5 % Action sur SNC (stress/bien-être)

7 % Massage circulatoire (sanguine et lymphatique)

10 % Massage musculaire, tendineux, articulaire

15 % Sport (préparation à l'effort, réparation)

20 % Application systémique (ou locale)

50 %  à 100 % Action thérapeutique pure

Précautions d'emploi

. Gardez toujours les huiles essentielles hors de portée des enfants.

. Pour éviter toute réaction dermique, toute intolérance ou allergie cutanée aux huiles essentielles, procédez toujours à un test dans le creux du coude avant d'appliquer un mélange aux huiles essentielles.

. Certaines huiles étant photosensibilisantes (angélique, orange, bergamote, citron…), ne pas s'exposer au soleil après application

. L'usage d'huiles essentielles est déconseillé pour les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes épileptiques, en cas d'allergies respiratoires ou de problèmes de santé graves.

. Sauf avis médical, n'utilisez pas d'huiles essentielles chez les bébés et les enfants de moins de 3 ans.

. Consultez un médecin aromathérapeute pour traitement par voie orale

. En cas d'ingestion accidentelle, avalez plusieurs cuillérées d'huile végétale afin de diluer l'huile essentielle et contactez un centre anti-poison.