Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

"Un médecin signala un jour au cours d'une émission radiophonique, que l'ortie est au nombre des plantes médicinales les plus efficaces que nous possédons. Si les hommes savaient à quel point elle peut être utile, ils ne planteraient plus que des orties. Malheureusement, la majorité des hommes semblent l'ignorer.


L'ortie a un effet thérapeutique de la racine à la tige, des fleurs aux feuilles.

Dans l'Antiquité, elle jouissait d'une grande renommée. Le peintre Albrecht Dürer (1471-1528) a peint un ange volant vers le trône du Tout-Puissant, une ortie à la main. Le prêtre suisse Kuenzle indique dans ses écrits que l'ortie aurait disparu depuis longtemps si elle ne brûlait pas. Les insectes et les animaux auraient provoqué sa disparition depuis longtemps.

 

J'ai pu conseiller à une mère de sept enfants, qui souffrait constamment d'eczéma depuis la naissance de son dernier, de boire de la tisane d'ortie. En peu de temps, l'eczéma avait disparu et avec lui les maux de tête dont elle souffrait également depuis cette époque. Comme l'ortie aide en cas de calculs urinaires et rénaux, et que je pensais que les reins ne fonctionnaient plus très bien depuis le dernier accouchement, je lui conseillai cette tisane. Lors de maladies de reins, l'on souffre souvent de maux de tête. En peu de temps, l'eczéma et les maux de tête avait disparu. Comme l'eczéma a souvent une cause interne, il doit être traité par l'intérieur, au moyen de plantes dépuratives.

 

L'ortie est notre plante médicinale la plus dépurative et à la fois hémoplastique. Comme elle exerce une bonne influence sur le pancréas, la tisane à l'ortie permet de faire baisser le taux de glycémie. Elle guérit également les maladies et les inflammations des voies urinaires et les urines maladives. Comme elle facilite également les selles, elle peut tout particulièrement être conseillée pour une cure de printemps.

 

Depuis que je connais les forces thérapeutiques de l'ortie, j'ai pris l'habitude d'en faire une cure de quatre semaines, au printemps avec les jeunes pousses, et en automne avec le regain, lorsque les jeunes pousses ressortent un peu partout. J'en bois une tasse le matin à jeûn, une demi-heure avant le petit déjeuner, et une ou deux tasse réparties au cours de la journée, par gorgées. Pour augmenter l'efficacité, il serait bon de boire également la tisane avant le petit déjeuner par gorgées.

 Après une telle cure, je me sens extrêmement bien et j'ai chaque fois l'impression que je pourrais avoir une activité triple de celle que j'ai d'habitude. Ma famille et moi, nous n'avons plus besoin de médicaments depuis des années, et je me sens souple et jeune. La tisane n'a pas mauvais goût. On la boit sans sucre. Mais les personnes quelque peu délicates peuvent y mélanger un peu de camomille ou de menthe pour en améliorer le goût. En médecine populaire, la tisane à l'ortie est conseillée comme cure de quelques semaines contre les troubles du foie et de la rate, les maladies de la rate, même contre les tumeurs de la rate, en cas de glaires d'estomac et des voies respiratoires, de crampes et d'ulcères d'estomac, d'ulcères intestinaux et de maladies pulmonaires. Afin de préserver les précieuses substances, la tisane ne doit pas être bouillie, mais ébouillantée. A titre préventif, l'on boit la tisane à l'ortie à raison d'une tasse par jour seulement, pendant toute l'année. Elle offre également de grands services en cas de maladies virales et d'élimination de bactéries.

 

A partir d'un certain âge, la teneur en fer du corps se réduit. Ceci provoque une certaine fatigue et même un certain épuisement, l'on se sent vieux et les forces diminuent. Dans ce cas, l'ortie fraîche et contenant du fer est source de succès considérables. Elle nous aide à remonter le courant, après une cure à l'ortie, l'on ressent assez rapidement un bien-être corporel accru, l'énergie et la force créatrice reviennent et l'on s'épanouit intérieurement comme extérieurement.

 

Un jour, une jeune femme de Urfahr est venue me voir. Elle était anémique, souffrait de l'estomac et de la rate. Des maux de tête très forts accompagnaient cet état. Je lui conseillai de la tisane d'ortie. Quelque temps après, je la rencontrai par hasard. Elle me raconta avec enthousiasme que l'ortie avait été d'un secours rapide. Toute sa famille s'était également convertie à cette plante médicinale.

 

En cas d'hydropisie, les propriétés diurétiques de l'ortie font leurs preuves. Ses substances hémoplastiques sont d'un grand secours en cas de pâleur, d'anémie, et d'autres graves maladies du sang. En association avec d'autres plantes médicinales, l'on utilise également avec succès l'ortie contre la leucémie. Si l'on souffre d'une forme quelconque d'allergie (le rhume des foins en fait partie), l'on boit de la tisane d'ortie pendant un laps de temps prolongé.

 

L'ortie aide les personnes disposées aux refroidissements et est utile en cas de goutte et de rhumatismes. Une dame d'Eichstaett avait été sous traitement médical pendant trois ans à cause d'une douloureuse sciatique. En l'espace d'un semestre, ses douleurs disparurent, après six bains complets à l'ortie contenant 200 g de plantes chacun.

 

Il y a quelque temps, je fis la connaissance d'une femme de 50 ans environ qui était obligé de porter une perruque à cause de sa chevelure peu fournie. Ceci aurait provoqué la chute de son dernier cheveu. Je lui conseillai de se laver la tête avec la décoction d'orties fraîches, puis additionnellement avec la décoction de racines d'orties. Elle suivit mon conseil et le résultat fut visible: de semaine en semaine, sa chevelure se rétablit, et repoussa drue. La teinture d'orties est particulièrement bienfaisante pour tous les types de cheveux; on peut très facilement la préparer soi-même à partir de racines d'orties, déterrées au printemps ou en automne. Moi-même, je masse tous les jours mon cuir chevelu avec cette teinture, je la prends même lorsque je pars en voyage ou en conférence. Le résultat est visible: le cuir chevelu ne contient pas de pellicules; les cheveux sont souples, drus, doux et brillants.

 

L'ortie est également d'un grand secours en cas de vaso-constriction. Certaines personnes qui en souffrent pourraient éviter une amputation de la jambe, si elles prenaient à temps des bains de pieds aux racines d'orties.

 

Toutes les crampes, quelle que soit leur provenance, indiquent des troubles de la circulation sanguine. Il est conseillé dans ce cas de faire des lavements et des bains contenant une décoction d'orties. Ceci est également valable dans le cas spécial de constriction des vaisseaux coronaires. L'on se penche au-dessus de la baignoire, lave la région du coeur avec la décoction d'orties, tout en massant cette région légèrement.

 

Une bavaroise de 51 ans souffrait d'une fistule depuis 28 ans et les douleurs qui en résultaient étaient indescriptibles. Le professeur de médecine qu'elle avait consulté déclara que l'issue d'une opération n'était pas certaine, car la fistule se trouvait sur la figure, sur la pommette. En 1978, cette femme malheureuse alla trouver un guérisseur, qui fut avant tout très compréhensif à son égard. Il lui prescrivit des crudités, des exercices respiratoires et la psychocybernétique. Les douleurs devinrent supportables, mais aucune guérison ne survint. En mars 1979, elle commença à cueillir les premières orties fraîches et but tous les jours trois tasses de tisane avec respectivement une cuillérée à café de "Liqueur du Suédois". Elle écrit: "Au bout de 14 jours exactement, la fistule qui se trouvait sur ma joue avait guéri, mettant fin à mes souffrances, et ce, jusqu'à aujourd'hui (28.11.1979)."

 

C'est avec joie que je reçois les nombreux témoignages de personnes que l'ortie a pu aider, grâce à ses vertus thérapeutiques. C'est ainsi qu'une femme m'écrivit il n'y a pas longtemps qu'elle avait bu pendant des mois de la tisane d'ortie, tous les jours. Non seulement elle ne ressentait plus ni fatigue ni épuisement en dépit d'un travail quotidien pénible, mais encore un cor suppurant qui lui causait des douleurs jusque dans la cuisse et qu'elle n'avait pu soigner, surmenée par son travail, avait disparu; de même qu'un champignon aux ongles qui aurait dû être enlevé opérativement à l'hôpital, ce à quoi elle ne pouvait pas se résoudre. C'est ainsi que la bonne vieille ortie aux vertus dépuratives et hémoplastiques vient en aide, on ne peut jamais assez le répéter. Une autre femme m"écrivit que les orties l'avaient guérie d'un eczéma très douloureux et très ancien. De telles lettres sont des moments de bonheur dans ma vie. Elles me montrent que nos bonnes plantes médicinales sont d'un secours efficace partout où on les utilise.

 

Un jour, un homme âgé vint vers moi en pleurant. Il y a trois ans, il avait attrappé la grippe. Depuis, son urine était marron foncé et il souffrait de maux de tête atroces. Rien ne l'aidait, ni les nombreux comprimés qu'on lui prescrivait, ni les piqûres (les derniers temps, dans la région de la tête). Au contraire, les maux de tête devinrent pires, il était proche du suicide. Je lui rendis courage et lui conseillai des orties fraîches. Deux litres et demi de tisane répartis sur toute la journée, voilà ce qu'il evait boire. Au bout de quatre jours, il me téléphona pour me dire que les maux de tête avaient totalement disparu. Un peu plus tard, sa femme me déclara qu'il se sentait mieux qu'avant sa grippe. Utilisez vous aussi les jeunes pousses fraîches des orties, surtout au printemps, et faites une cure de désintoxication. L'effet bienfaisant vous stupéfiera.

 

Une religieuse élisabethine de Klagenfurt (Carinthie) suivit également mes conseils et fut étonnée du résultat. Des taches qui ne voulaient pas guérir, qui se trouvaient dans la région du ventre et des reins et étaient accompagnées de fortes démangeaisons ont disparu en peu de temps grâce à la tisane d'ortie et à un régime pour le foie. La tisane d'ortie a été d'un secours rapide dans un cas similaire.

 

Le passage suivant est extrait d'une lettre de Dellach, en Carinthie: "Un merci du fond du coeur pour l'aide inestimable que vos conseils m'ont apportée. Ma maladie, qui durait depuis 19 ans, m'avait menée dans divers instituts neurologiques à travers toute l'Autriche. Aucun médecin ne pouvait me dire ce que j'avais exactement, et encore moins m'aider. J'ai bu pendant une semaine de la tisane d'ortie et la maladie a disparu comme par miracle, comme si elle n'avait jamais existé." Ces faits montrent la vitesse à laquelle nos simples peuvent venir en aide. Toutefois, une tasse de tisane par jour ne suffit pas dans ces cas-là, mais en cas de maladie grave, il faut boire au moins deux litres par jour, par gorgées.

 

Une femme d'affaires me raconta qu'elle prenait de la tisane d'ortie dans une bouteille thermos lors de ses excursions, voyages d'affaires ou d'agrément. L'aide apportée par cette tisane l'enthousiasme. Nonseulement la soif est parfaitement apaisée, mais encore elle redonne des forces et dissipe la fatigue.

 

Encore un conseil particulier: en cas de sciatique, de lumbago et de névrites aux bras et aux jambes, l'on frotte légèrement les parties douloureuses avec de l'ortie fraîche. Par exemple, en cas de sciatique, l'on masse très lentement avec la plante fraîche, en commençant par la cheville, sur le côté externe de la jambe, jusqu'à la hanche, et de là sur le côté externe de la jambe, jusqu'au talon. L'on répète deux fois le processus et pour finir, l'on frotte de la hanche, en descendant vers le bassin. L'on procède de la même façon pour les autres régions malades. Recouvrir ensuite de poudre les endroits frictionnés.

 

Ne devons-nous pas remercier Dieu d'avoir mis sur notre chemin une plante médicinale aussi efficace? A notre époque où tout va si vite, les hommes la passent sans même la voir, préfèrent avoir recours à des analgésiques, dont ils abusent certainement. Mais ce qui peut nous aider vraiment, ce sont seulement nos bons simples, qui sont malheureusement tombés en désuétude.

 

En conclusion, je voudrais encore raconter une expérience qui m'a fortement impressionnée. Dans notre petite ville, je fis la connaissance d'une dame âgée qui me raconta que son médecin avait constaté de fortes excroissances cancéreuses de l'estomac. Elle ne pouvait plus se résoudre à se faire opérer, vu son grand âge. Quelqu'un lui conseilla alors de boire de la tisane d'ortie. Et elle se rendit tous les jours dans son jardin, où les orties foisonnaient le long de la clôture, et en ramenait chaque fois une poignée chez elle. Lorsque, quelque temps apès, elle se rendit chez le médecin, celui-ci lui demanda, étonné "Vous avez subi l'opération? Mais l'on ne voit aucune cicatrice." Les excroissancea avaient totalement disparu et la vieille dame put profiter d'une vieillesse sans ennui de santé. Mais les choses n'iront pas si loin, si nous ne les laissons pas. Une maladie malignene peut se former si, ne nous contentant pas de respecter notre bonne vieille ortie, nous en absorbons à intervalles réguliers sous forme de tisanen afin qu'elle nous offre ses forces thérapeutiques.

 

Un conseil qui peut encore vous aide: commencez dès aujourd'hui une cure à base d'orties.Les herbes séchéessont en vente dans toutes les pharmacies ou les herboristeries. Donnez à nos simples la place qui leur revient, chez vous! Au printemps, munis de gants et de ciseaux, allez dans la nature que Dieu a créée! Quelle joie de cuieillir soi-même les orties, sous la voûte céleste. Plus elles sont utilisées fraîches, plus le succès thérapeutiqueest grand, c'est l'expérience que nous avons faite. N'oubliez pas non plus une réserve d'hiver, les orties de mai étant les meilleures à cet effet. Soyez heureux de pouvoir faire quelque chose pour votre propre santé!

 

Un lecteur de Westphalie écrit: "Mon voisin utilise les orties également pour détruire les insectes nuisibles et ravageurs de son jardin. Il met de grandes quantités d'orties dans un récipient contenant 300 litres d'eau (on peut évidemment utiliser de plus petites quantités d'orties), où il laisse macérer les orties pendant une période de temps assez longue. Avec ce liquide à base d'orties, l'on arrose ensuite de nouveau toutes ses plantes, empêchant ainsi les insectes nuisibles d'intervenir, sans utiliser de produit chimique. Les vers n'entrent plus non plus dans les carottes."

 

D'un autre côté, certains agriculteurs aspergent d'herbicides les orties qui poussent le long des lisières propres des bois et des orées verdoyantes des prairies, loin des routes et d'autres sources de pollution. Les poisons si nuisibles aux hommes arrivent ainsi jusque dans les recoins des bois non-pollués. Peu importe à ces personnes que, ce faisant, des oiseaux et des insectes soient tués. Beaucoup de paysans ne prennent plus le temps de faucher les orties à la faux. Nous, les hommes, sommes devenus aveugles!

 

 

FORMES D'UTILISATION

 

Infusion: ébouillanter une cuillérée à café avec 1/4 de litre d'eau, laisser infuser peu de temps.

 

Teinture d'ortie: laver les racines déterrées au printemps ou en automne et les brosser, les couper menu et les remplir dans une bouteille jusqu'au goulot. Recouvrir d'eau-de-vie de grain à 38 à 40%, et laissez reposer 14 jours dans un endroit chaud.

 

Bains de pieds: faire macérer dans 5 litres d'eau pendant la nuit deux poignées bien remplies de racines bien lavées et brossées ainsi que des orties fraîches (tiges et feuilles), et les porter à ébullition le lendemain. Prendre un bain de pieds aussi chaud que l'on peut le supporter, pendant 20 minutes. Les orties restent dans l'eau pendant le bain de pieds. Ce dernier peut être réutilisé réchauffé deux à trois fois.

 

Shampooing: réchauffer lentement, à petite flamme, 4 à 5 fois le contenu de deux poignées bien remplies d'orties fraîches ou séchées dans un récipient de 5 litres rempli d'eau froide. Laisser infuser 5 minutes. Si l'on utilise des racines d'orties, l'on en fait macérer une bonne poignée dans de l'eau froide pendant la nuit, on les réchauffe le lendemain jusqu'à ébullition, et on laisse ensuite infuser 10 minutes. Pour laver la tête, on devrait dans ce cas utiliser un savon de Marseille."

 

 

Maria Treben

La Santé à la Pharmacie du Bon Dieu

ORTIE (Urtica dioica)

(Pages 38 à 41)

  Editions Ennsthaler

 

Maria Treben

 


Partager cette page

Repost 0
Publié par

Le blog de Sylvie Rabasa

Des petites leçons d'aroma au jour le jour, pour accueillir, apaiser, soulager, s'ouvrir à un champ de conscience qui nous relie à l'autre, donner de la joie, de la beauté, prendre soin, pour vivre ensemble et vivre mieux.

Recherche

A venir un e-book gratuit !

ebook

inscrip-copie-1

Abréviations

HE : huile essentielle
ESS : essence
HV : huile végétale
MH : mâcérat huileux
HA : hydrolat aromatique ou eau florale
EF : élixir floral
EP : extrait de plante
PF : plante fraîche
PS : plante sèche 

Archives

Equivalences

1 ml* d'HE = 25 gouttes = env. 1 cuillère à moka 

5 ml d'HE = 100 à 120 gouttes = env. 1 cuillère à café

15 à 20 ml d'HE = env. 1 cuillère à soupe

 

*Selon l'HE, 1 ml = 20 à 27 gouttes

Dilutions

1 % Application dermocosmétique

3 % Réparation tégumentaire (nasal/articulaire)

5 % Action sur SNC (stress/bien-être)

7 % Massage circulatoire (sanguine et lymphatique)

10 % Massage musculaire, tendineux, articulaire

15 % Sport (préparation à l'effort, réparation)

20 % Application systémique (ou locale)

50 %  à 100 % Action thérapeutique pure

Précautions d'emploi

. Gardez toujours les huiles essentielles hors de portée des enfants.

. Certaines huiles étant photosensibilisantes (angélique, orange, bergamote, citron…), ne pas s'exposer au soleil après application. 

. L'usage d'huiles essentielles est déconseillé pour les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes épileptiques, en cas d'allergies respiratoires ou de problèmes de santé graves.

. Sauf avis médical, n'utilisez pas d'huiles essentielles chez les bébés et les enfants de moins de 3 ans.

. Consultez un médecin aromathérapeute pour traitement par voie orale. 

. En cas d'ingestion accidentelle, avalez plusieurs cuillérées d'huile végétale afin de diluer l'huile essentielle et contactez un centre anti-poison.