Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

sanalum_pflanze-1.jpgHypericum perforatum, le Millepertuis, régulateur de l'humeur, anxiolytique et antidépresseur

Le Millepertuis est traditionnellement utilisé dans les manifestations dépressives légères et modérées accompagnées d'une baisse d'intérêt et de troubles du sommeil. Ce sont les sommités fleuries de l'Hypericum perforatum qui sont reconnues pour avoir ces propriétés anti-dépressives.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) reconnaît aujourd’hui l’efficacité du millepertuis dans le traitement de la dépression légère. Une étude allemande en 2005 a même révélé qu’il est aussi efficace, sur la durée, que l’antidépresseur de référence (l’imipramine), qu’il est mieux toléré et avec moins de risques de rechute.

Ces études montrent aussi l'intérêt du Millepertuis pour lutter contre l'insomnie et pour améliorer la qualité du sommeil. Pendant longtemps les pharmacologues considéraient les extraits d'Hypericum comme des inhibiteurs de la monoamine oxydase (IMAO), mais maintenant ils penchent plus pour une action inhibitrice sur l'absorption des neurotransmetteurs au niveau des synapses neuronales : sérotonine, noradrénaline et dopamine. On connaît le rôle très important de la sérotonine dans la régulation de l'humeur.

 

On l'utilise en interne pour ses propriétés anti-dépressives sous forme de comprimés, teinture mère, gélules d'extrait sec ou de plante totale. La posologie à adopter varie selon la teneur en hypéridine (molécule active du Millepertuis), conformez-vous aux mentions figurant sur l'emballage.

Les effets sur le moral du millepertuis ne se font pas sentir avant 2 semaines de traitement. La consultation d'un médecin s'impose pour évaluer l'évolution des symptômes dépressifs. Il n'y a pas d'effet d'accoutumance avec le Millepertuis.


Attention toutefois aux  interactions médicamenteuses: les anti-coagulants, les anti-épileptiques, les contraceptifs oraux, la digoxine, les immuno-suppresseurs (traitement des rejets de greffe entre autres), les inhibiteurs de protéases (traitement du sida), la théophylline (traitement de l'asthme de moins en moins utilisé). Il est déconseillé chez la femme enceinte ou allaitant en absence d'études scientifiques.


On l'utilise également en externe pour ses propriétés anti-inflammatoire, analgésique et cicatrisante, sous forme, le plus souvent, de mâcérat huileux, mais aussi d'onguents contenant l'huile essentielle de Millepertuis. Il aide efficacement à diminuer l'inflammation dans les douleurs rhumatismales et articulaires, à cicatriser les plaies et les brûlures légères, il est idéale en massage pour les douleurs du dos ou les névralgies.

 

milleprt

Attention ! Une photosensibilisation peut apparaître à très forte dose.

Partager cette page

Repost 0
Publié par

Le blog de Sylvie Rabasa

Des petites leçons d'aroma au jour le jour, pour accueillir, apaiser, soulager, s'ouvrir à un champ de conscience qui nous relie à l'autre, donner de la joie, de la beauté, prendre soin, pour vivre ensemble et vivre mieux.

Recherche

Un ebook gratuit enfin disponible !

ebook

 

Abréviations

HE : huile essentielle
ESS : essence
HV : huile végétale
MH : mâcérat huileux
HA : hydrolat aromatique ou eau florale
EF : élixir floral
EP : extrait de plante
PF : plante fraîche
PS : plante sèche 

Archives

Equivalences

1 ml* d'HE = 25 gouttes = env. 1 cuillère à moka 

5 ml d'HE = 100 à 120 gouttes = env. 1 cuillère à café

15 à 20 ml d'HE = env. 1 cuillère à soupe

 

*Selon l'HE, 1 ml = 20 à 27 gouttes

Dilutions

1 % Application dermocosmétique

3 % Réparation tégumentaire (nasal/articulaire)

5 % Action sur SNC (stress/bien-être)

7 % Massage circulatoire (sanguine et lymphatique)

10 % Massage musculaire, tendineux, articulaire

15 % Sport (préparation à l'effort, réparation)

20 % Application systémique (ou locale)

50 %  à 100 % Action thérapeutique pure

Précautions d'emploi

. Gardez toujours les huiles essentielles hors de portée des enfants.

. Certaines huiles étant photosensibilisantes (angélique, orange, bergamote, citron…), ne pas s'exposer au soleil après application. 

. L'usage d'huiles essentielles est déconseillé pour les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes épileptiques, en cas d'allergies respiratoires ou de problèmes de santé graves.

. Sauf avis médical, n'utilisez pas d'huiles essentielles chez les bébés et les enfants de moins de 3 ans.

. Consultez un médecin aromathérapeute pour traitement par voie orale. 

. En cas d'ingestion accidentelle, avalez plusieurs cuillérées d'huile végétale afin de diluer l'huile essentielle et contactez un centre anti-poison.