Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Le Parisien de ce jour titre "Plus d'un français sur deux redoute la maison de retraite" et continue en ajoutant que "l'image des maisons de retraite ne cesse de se dégrader", précisant, selon un sondage TNS Sofres "Les Français et le grand âge" présenté ce matin par la Fédération Hospitalière de France, que seuls 39% des français ont confiance dans ces établissements.
Et le quotidien de se demander ce qui a pu faire basculer l'opinion publique dans la défiance, évoquant des émissions en caméra cachée qui ont sensibilisée à la maltraitance, et plus largement à la réalité du grand âge.

Mais Serge Guérin, sociologue, auteur de "La Société des séniors" qui vient de paraître chez Michalon, apporte un éclairage différent. Plus la population vieillit (1,2 million de Français a plus de 85 ans, 2,5 millions dans dix ans), plus les médias parlent des maisons de retraite et plus la peur de la vieillesse, de la dépendance, de la démence monte.  
Une inquiétude qui n'a jamais été aussi peu fondée. Les maisons de retraite n'ont jamais autant travaillé leur image, rivalisé d'initiatives pour améliorer la qualité de vie de leurs résidents. 
Selon Serge Guérin, la génération qui arrive a des habitudes de consommation et des attentes sociales difficilement compatibles avec les institutions actuelles, encore évocatrices de réclusion pour le grand public. Il avance l'idée que nous sommes à l'aube de "maisons de vie" intergénérationnelles avec des formules à la carte... 

Fondées ou non, les inquiétudes révélées par cette étude sont réelles. Les maisons de retraite doivent rassurer en communiquant sur leur éthique et en élargissant leur offre.
Je pense au succés que rencontre actuellement les crèches bio et j'imagine des "lieux de vie New-âge" qui proposeraient une alimentation bio et qui introduiraient pleinement la médecine alternative (acupuncture, yoga, aromathérapie...) dans leur pratique médicale. Une démarche naturelle qui n'exclurait en rien la médecine de pointe et qui s'inscrirait, non pas en opposition à celle-ci, mais bien comme en véritable soutien. 
Un vent nouveau déroule ses voiles... Les espaces snoezelen, les salles de massage, de balnéothérapie intègrent les maisons de retraite. Autant d'initiatives qui sauront rétablir la confiance du public.

 

MAIN.jpg

Partager cette page

Repost 0
Publié par

Le blog de Sylvie Rabasa

Des petites leçons d'aroma au jour le jour, pour accueillir, apaiser, soulager, s'ouvrir à un champ de conscience qui nous relie à l'autre, donner de la joie, de la beauté, prendre soin, pour vivre ensemble et vivre mieux.

Recherche

Un ebook gratuit enfin disponible !

ebook

 

Abréviations

HE : huile essentielle
ESS : essence
HV : huile végétale
MH : mâcérat huileux
HA : hydrolat aromatique ou eau florale
EF : élixir floral
EP : extrait de plante
PF : plante fraîche
PS : plante sèche 

Archives

Equivalences

1 ml* d'HE = 25 gouttes = env. 1 cuillère à moka 

5 ml d'HE = 100 à 120 gouttes = env. 1 cuillère à café

15 à 20 ml d'HE = env. 1 cuillère à soupe

 

*Selon l'HE, 1 ml = 20 à 27 gouttes

Dilutions

1 % Application dermocosmétique

3 % Réparation tégumentaire (nasal/articulaire)

5 % Action sur SNC (stress/bien-être)

7 % Massage circulatoire (sanguine et lymphatique)

10 % Massage musculaire, tendineux, articulaire

15 % Sport (préparation à l'effort, réparation)

20 % Application systémique (ou locale)

50 %  à 100 % Action thérapeutique pure

Précautions d'emploi

. Gardez toujours les huiles essentielles hors de portée des enfants.

. Certaines huiles étant photosensibilisantes (angélique, orange, bergamote, citron…), ne pas s'exposer au soleil après application. 

. L'usage d'huiles essentielles est déconseillé pour les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes épileptiques, en cas d'allergies respiratoires ou de problèmes de santé graves.

. Sauf avis médical, n'utilisez pas d'huiles essentielles chez les bébés et les enfants de moins de 3 ans.

. Consultez un médecin aromathérapeute pour traitement par voie orale. 

. En cas d'ingestion accidentelle, avalez plusieurs cuillérées d'huile végétale afin de diluer l'huile essentielle et contactez un centre anti-poison.