Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

Qu'est-ce qu'un macérât huileux ?


Un MH est une huile qui contient des extraits végétaux. On l’obtient en infusant des plantes dans de l’huile végétale. Ces préparations renforcent les propriétés des huiles en ajoutant les principes actifs des plantes en macération.

 


Comment fabriquer son macérât huileux ?

Procurez-vous :
des plantes fraîches (essentiellement pour les Bellis, Millepertuis et orties) ou sèches (fleurs, feuilles, racines ou fruits, plantes en poudre selon la plante choisie)  

de l'huile végétale bio
un pot en verre avec un couvercle pour la macération
un filtre à café ou un tissu (le tissu est mieux car vous pourrez l’essorer afin d’extraire un maximum d’actifs des plantes)
un pot pour le filtrage
un petit entonnoir
une bouteille en verre, et stérilisée pour conserver le macérât

1. Remplissez le pot en verre stérilisé avec les plantes jusqu'à la moitié.
2. Versez l’huile végétale de votre choix dans le pot jusqu’à recouvrir les plantes.
3. Fermez le pot et placez le dans un endroit chaud et ensoleillé (tout particulièrement pour les fleurs)
4. Laissez reposer entre 3 et 6 semaines en secouant de temps en temps le pot, le mieux est de le faire tous les jours.
5. Lorsque le macérât est prêt, vous pouvez le filtrer en le transvasant dans un récipient stérile. Utilisez pour cela un filtre à café ou un tissu. Le processus peut prendre plusieurs heures.
7. Versez le macérât dans le flacon à l’aide d’un petit entonnoir.
8. Notez sur l’étiquette de la bouteille son contenu ainsi que la date. Conservez au frais.

Les macérats les plus connus sont le Calendula (Souci) et le Millepertuis, l'Arnica et la Pâquerette (Bellis), le Monoï, etc. mais bien d'autres peuvent être réalisés.
Retenez que ce sont surtout les plantes contenant des Huiles essentielles qui sont "macérables" puisque ce sont ces HE qui vont être libérées dans l'huile.

 


Quelles parties de la plante utiliser pour un macérât (propriétés et indications)?

Plaies, brûlures légères, coups de soleil, érythèmes fessiers, lésions eczémateuses
Inflammations de la peau consécutives aux traitements radiologiques, ulcères variqueux, escarres
Douleurs du dos, névralgies
Arthrite, rhumatismes, goutte, sciatique

Arnica (fleurs) :

Contusions, coups, bosses
Hématomes (bleus), ecchymoses, oedèmes
Troubles musculaires et articulaires, entorses, rhumatismes, arthrose Inflammations de la cavité orale et de la gorge (bronchite, extraction dentaire...)
Pâleur du visage
Soin des cheveux et du cuir chevelu
Phlébite superficielle, varices, jambes lourdes

Bellis (fleurs de Pâquerettes) :
Tonique cutané, réparatrice
Tenseur, redonne fermeté et tonicité, galbant cou, buste et décolleté
Restructurante, nourrissante
Les fleurs de pâquerettes sont aussi très utilisées dans les crèmes destinées à raffermir le corps : ventre, bras, cuisses ...
Peaux fatiguées et atones, peaux manquant d'élasticité et de fermeté

Calendula (fleurs de souci) :
C’est le macérât le plus connu et peut être aussi le plus utilisé en raison de sa polyvalence et de sa douceur (soins cutanés des bébés et peaux sensibles)
Anti-inflammatoire puissant, cicatrisant et aseptisant
Reconstituant et revitalisant
Adoucissant, apaisant les irritations : gerçures, crevasses, engelures, petites plaies, feu du rasoir, psoriasis, eczéma, ulcère, plaie de lit
Brûlures, coups de soleil
Douleurs, démangeaisons, urticaire, piqûres d'insectes
Peaux fragiles, sèches, rugueuses, qui tiraillent,
Peaux réactives

Camomille (fleurs) :
Huiles des jambes légères,
inflammation du visage (rougeurs)

Carotte (racines) :
Le macérât de carotte produit une huile très concentrée en carotène. L’organisme va synthétiser ces molécules et fabriquer la vitamine A nécessaire à un teint éclatant et à une protection efficace de la peau.
Favorise le bronzage et permet à la peau de garder un joli hâle uniforme
Soins après soleil
Assouplissante
Régénérante et apaisante
Prévention du vieillissement cutané, soin de jour pour le visage
Irritations : eczéma, gerçures, lésions acnéiques, cicatrices...

Aubépine (fleurs) :

soin de tous types de peaux : régénérante et anti-oxydante (anti-âge)
améliore la micro circulation

Centella asiatica (poudre) :
Peaux abîmées : cicatrisation, brûlures, plaies
Peaux atopiques : eczéma, psoriasis
Soins de la peau en prévention des rides
Tonique de la micro-circulation cutané : couperose, teint terne
Vergetures (préventif et curatif)
Cellulite, rétentions d'eau
Tonification du système veineux et lymphatique : jambes lourdes, varices, ulcères variqueux

Figuier de Barbarie (fleurs) :
Régénérante, anti-rides, anti-vieillissement
Réparatrice
Tenseur, redonne fermeté et tonicité, empêche le flétrissement
Restructurante, nourrissante, apaisante
Peaux fatiguées, peaux manquant d'élasticité
Soins du buste
Cicatrices
Soin après-soleil

Iris (fleurs) :
astringent, purifiant

Jasmin (fleurs) :
apaisant, calmant
très parfumé

Laurier (feuilles) :
soin de l’acné, des peaux grasses
On utilise aussi ce macérât en cas de refroidissement, en massage et pour soulager les rhumatismes. Le laurier est un anti-inflammatoire.

Lierre grimpant (feuilles) :
Cellulite, amas de graisse, peau d'orange.
Rhumatismes, sciatique, circulation sanguine.
Actif dans la confection de cosmétiques amincissants.

Lys blancs (fleurs) :
propriétés éclaircissantes,
atténue les tâches cutanés (tâches de rousseur, naissance, vieillesse,...) prévention des tâches brunes (utilisé dans les crèmes pour les mains)
protecteur et apaisant, ce macérât est très employé pour le soin des peaux fragiles

Mauve (fleurs) :
peaux matures
peaux sèches et sensibles (couperosées)
adoucissant

Menthe (feuilles séchées) :
Mieux vaut ne pas utiliser de la menthe fraîche pour la fabrication d’un macérât de menthe, la conservation est difficile et votre huile risque de « tourner ».
Stimulante, revigorante, rafraichissante.

Romarin (rosmarinus officinalis) :
peaux grasses, mixtes
amincissant, drainant

Rose (fleurs) :
Rides, vieillissement prématuré, taches de vieillesse
Peaux déshydratées, dévitalisées, desséchées, fissurées,
Crevasses, dartres
Peau qui pèle (soin après soleil)
Vergetures
Cicatrices, acné, couperose, eczéma, psoriasis

Tepezcohuite (poudre) :
Puissant régénérant du tissu cutané, puissant cicatrisant (y compris pour les plaies)
Apaisant
Soin des cicatrices
Acné
Brûlures, soins après soleil
Crevasses
Vergetures (préventif et curatif)

Thé vert (feuilles) :
diminue la production et le stockage des graisses (crèmes amincissantes)
puissant anti-oxydant

Tiaré (fleurs) :
la fleur de tiaré est assainissante et apaisante
ajoutée à de l’huile de Monoï elle constitue un excellent soin pour les cheveux

Vanille (gousses) :
Tonique cutanée
Protectrice, adoucissante et nourrissante
Aphrodisiaque et émotionnelle
Soins et gommages doux pour le visage et pour le corps, huiles de massage

Vigne rouge (feuilles) :
Améliore la circulation sanguine.
Soin des jambes lourdes.

Violettes (fleurs) :
propriétés antiseptiques
adoucissant et antioxydant
embellit le teint

Ces huiles sont utiles pour les soins de la peau. On peut les employer seules ou dans des baumes, des crèmes, des laits et dans des huiles de massage.
Je vous conseille de privilégier une huile végétale de base peu oxydable (Tournesol, Olive, Jojoba, Macadamia ...) pour une conservation plus longue (environ 1 an).

Vous pouvez intégrer des huiles essentielles pour renforcer l'action de votre macérat
Ex : En cas de problèmes circulatoires, le macérat de vigne rouge est préconisé; en ajoutant de l'huile essentielle de cyprès (5 à 10%), vous améliorerez son efficacité et son odeur...

Vous pouvez aussi associer des plantes dans une même huile. 
Ex : Macérat cannelle (écorce) et vanille (gousses).

Partager cette page

Repost 0
Publié par

Le blog de Sylvie Rabasa

Des petites leçons d'aroma au jour le jour, pour accueillir, apaiser, soulager, s'ouvrir à un champ de conscience qui nous relie à l'autre, donner de la joie, de la beauté, prendre soin, pour vivre ensemble et vivre mieux.

Recherche

A venir un e-book gratuit !

ebook

inscrip-copie-1

Abréviations

HE : huile essentielle
ESS : essence
HV : huile végétale
MH : mâcérat huileux
HA : hydrolat aromatique ou eau florale
EF : élixir floral
EP : extrait de plante
PF : plante fraîche
PS : plante sèche 

Archives

Equivalences

1 ml* d'HE = 25 gouttes = env. 1 cuillère à moka 

5 ml d'HE = 100 à 120 gouttes = env. 1 cuillère à café

15 à 20 ml d'HE = env. 1 cuillère à soupe

 

*Selon l'HE, 1 ml = 20 à 27 gouttes

Dilutions

1 % Application dermocosmétique

3 % Réparation tégumentaire (nasal/articulaire)

5 % Action sur SNC (stress/bien-être)

7 % Massage circulatoire (sanguine et lymphatique)

10 % Massage musculaire, tendineux, articulaire

15 % Sport (préparation à l'effort, réparation)

20 % Application systémique (ou locale)

50 %  à 100 % Action thérapeutique pure

Précautions d'emploi

. Gardez toujours les huiles essentielles hors de portée des enfants.

. Certaines huiles étant photosensibilisantes (angélique, orange, bergamote, citron…), ne pas s'exposer au soleil après application. 

. L'usage d'huiles essentielles est déconseillé pour les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes épileptiques, en cas d'allergies respiratoires ou de problèmes de santé graves.

. Sauf avis médical, n'utilisez pas d'huiles essentielles chez les bébés et les enfants de moins de 3 ans.

. Consultez un médecin aromathérapeute pour traitement par voie orale. 

. En cas d'ingestion accidentelle, avalez plusieurs cuillérées d'huile végétale afin de diluer l'huile essentielle et contactez un centre anti-poison.