Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

La Rose musquée (Rosa rubiginosa) provient d'un petit arbuste qui ressemble à un églantier. Cet arbuste est plus connu sous le nom de Cynorrhodon. Il pousse essentiellement en Amérique du Sud, et le Chili est spécialisé dans sa culture. Les fruits du Cynorrhodon sont réputés pour leur grande richesse en vitamine C.

L'huile végétale est extraite des graines ou des pépins écrasés. Elle varie entre le rouge et le jaune orangé et possède un léger goût de noisette.

 

Véritable huile de la cicatrisation, l'huile végétale de Rose musquée agit, grâce à sa richesse en vitamine A*, sur la régénération des cellules. Elle est utilisée pour réparer la peau à la suite d'opérations ou de brûlures.

Son grand pouvoir cicatrisant et régénérant atténuera ou fera disparaître les taches ou les cicatrices dues aux blessures diverses, aux ulcères, à l'acné, à la couperose ou au psoriasis, pour ne citer que celle-là. Elle agit efficacement dans l'atténuation ou la disparition des vergétures rouges et blanches.

 

Elle est également employée en cosmétique pour son effet tenseur. Elle contribue à maintenir l'élasticité de la peau, à lutter contre le vieillissement cutané et agit contre les méfaits de l'exposition solaire. Elle ravive le teint et affine le grain de peau.

 

L'huile végétale de Rose musquée s'emploie pure ou en association avec des huiles essentielles ou d'autres huiles végétales. Elle s'utilise en application et en massage sur la peau du visage ou du corps**, sur les mains abîmées, 1 à 2 fois par jour en ce qui concerne les cicatrices ou vergétures, et une fois par jour en tant qu'huile du soir pour le visage. Elle ne s'utilise pas pour les cheveux, ni en cuisine***.

bild2_aktion.jpg

*L'HV de Rose musquée contient vitamines A, C, D et E, acides gras poly-insaturés (oméga 3, oméga 6), acides gras saturés (acide palmitique, acide stéarique), acides gras mono-insaturés (acide oléïque).

**Vu son prix élevé, on l'utilise surtout pour le visage ou en soin sur certaines parties du corps.

***Ne pas chauffer. Ne s'utilise qu'à froid.

Partager cette page

Repost 0
Publié par

Le blog de Sylvie Rabasa

Des petites leçons d'aroma au jour le jour, pour accueillir, apaiser, soulager, s'ouvrir à un champ de conscience qui nous relie à l'autre, donner de la joie, de la beauté, prendre soin, pour vivre ensemble et vivre mieux.

Recherche

A venir un e-book gratuit !

ebook

inscrip-copie-1

Abréviations

HE : huile essentielle
ESS : essence
HV : huile végétale
MH : mâcérat huileux
HA : hydrolat aromatique ou eau florale
EF : élixir floral
EP : extrait de plante
PF : plante fraîche
PS : plante sèche 

Archives

Equivalences

1 ml* d'HE = 25 gouttes = env. 1 cuillère à moka 

5 ml d'HE = 100 à 120 gouttes = env. 1 cuillère à café

15 à 20 ml d'HE = env. 1 cuillère à soupe

 

*Selon l'HE, 1 ml = 20 à 27 gouttes

Dilutions

1 % Application dermocosmétique

3 % Réparation tégumentaire (nasal/articulaire)

5 % Action sur SNC (stress/bien-être)

7 % Massage circulatoire (sanguine et lymphatique)

10 % Massage musculaire, tendineux, articulaire

15 % Sport (préparation à l'effort, réparation)

20 % Application systémique (ou locale)

50 %  à 100 % Action thérapeutique pure

Précautions d'emploi

. Gardez toujours les huiles essentielles hors de portée des enfants.

. Certaines huiles étant photosensibilisantes (angélique, orange, bergamote, citron…), ne pas s'exposer au soleil après application. 

. L'usage d'huiles essentielles est déconseillé pour les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes épileptiques, en cas d'allergies respiratoires ou de problèmes de santé graves.

. Sauf avis médical, n'utilisez pas d'huiles essentielles chez les bébés et les enfants de moins de 3 ans.

. Consultez un médecin aromathérapeute pour traitement par voie orale. 

. En cas d'ingestion accidentelle, avalez plusieurs cuillérées d'huile végétale afin de diluer l'huile essentielle et contactez un centre anti-poison.