Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 janvier 2014 3 08 /01 /janvier /2014 21:00

 

Les fêtes de fin d'année sont l'occasion de bien des réjouissances, mais aussi de bien des excès... Et même si vous n'avez pas consommé beaucoup d'alcool, il est possible que des repas plus copieux qu'à l'accoutumé aient quelque peu surchargé votre organisme.


Pour détoxiner votre corps et votre mental de cet excédent alimentaire et émotionnel, hydratez-vous, aérez-vous, étirez-vous, méditez, marchez... Et surtout drainez votre foie !

Vous trouverez de nombreuses tisanes digestives et dépuratives du foie dans votre magasin bio, le plus souvent avec une saveur dominante mentholée, sur un fond anisé, car généralement à base de plantes sèches de Menthe, de Fenouil ou d'Anis.

Pensez à aromatiser ces infusions avec de l'essence de Citron zeste et/ou de l'huile essentielle de Romarin à verbénone, deux huiles du foie qui activent les fonctions digestives et hépato pancréatiques, ce qui permet une véritable détoxication.


Tisane digestive aromatique

Infusion digestive  1 tasse
ESS Citron zeste 1 goutte
HE Romarin à verbénone  1 goutte
Miel  1 cuilléré à café


Mélangez préalablement vos huiles dans le miel afin de permettre leur dilution dans votre infusion. Cette dernière ne doit pas excéder 40° pour préserver la qualité moléculaire de vos huiles.

Cette tisane est à boire de préférence en dehors des repas, en milieu de matinée, l'après-midi, et/ou au coucher*. 

 

tisane digestive

 

* Attention ! Pour un adulte, ne pas excédez 6 gouttes d'huile essentielle par jour.

Partager cet article

Repost0
20 décembre 2013 5 20 /12 /décembre /2013 06:00

 

Selon une étude de l'Harvard Medical School, boire deux tasses de chocolat chaud par jour pendant un mois stimulerait la circulation du sang vers le cerveau.

Cet afflux sanguin permettrait de stimuler l'activité cérébrale et la mémoire chez les personnes âgées. Il permettrait même d'améliorer certaines déficiences cognitives, et de freiner la démence, dont la maladie d'alzheimer chez des personnes âgées atteintes de troubles de la circulation sanguine cérébrale.

Voilà une information qui ne va pas m'aider à résister aux inombrables tentations de Noël 

 

choco

 

Source : Farzaneh A. Sorond, Shelley Hurwitz, David H. Salat, Douglas N. Greve, Naomi D.L. Fisher : "Neurovascular coupling, cerebral white matter integrity, and response to cocoa in older people", étude publiée dans la revue Neurology le 7 août 2013.

Partager cet article

Repost0
19 décembre 2013 4 19 /12 /décembre /2013 16:21

 

La phytothérapie est d'une aide précieuse le soir pour aider à l'endormissement ou favoriser un sommeil plus calme, mais aussi dans la journée pour réduire l'anxiété et le stress peu propices à des nuits sereines.


De nombreuses plantes sont utilisées traditionnellement pour "réduire la nervosité notamment en cas de troubles du sommeil" comme le définit l'AFSSAPS dans le Cahier de l'Agence N°3, intitulé "Médicaments à base de plantes". Cette indication sous-entend une approche multifactorielle de la pathologie. Ainsi, certaines permettent une approche thérapeutique de fond, de type anxiolytique, d'autres gérant plus spécifiquement le sommeil.

Si dix-neuf plantes entrent dans cette indication, la Passiflore, la Valériane, l'Eschscholtzia, l'Aubépine et le Houblon sont les plus conseillées, deux d'entre elles sont à privilégier : la Passiflore et la Valériane.


PASSIFLORE2-copie-1.jpeg

La Passiflore (Passiflora incarnata L.)

La Passiflore est une liane grimpante qui peut atteindre plusieurs mètres. La plante est connue, outre pour ses propriétés thérapeutiques, pour arborer les symboles de la Passion du Christ, d'où son nom que l'on doit à Jacomo Bosio, un moine scolastique italien du début du 17ème siècle

Les filaments au centre sont censés représenter la couronne d'épines, d'autant plus qu'ils seraient au nombre de 72, précisément le nombre d'épines qui auraient orner la couronne du Christ. De son côté, avec ses trois styles, le pistil représenterait les trois clous utilisés pour sa crucifixion tandis que les cinq étamines teintées de rouge à la base symboliseraient les cinq plaies. Enfin, la feuille à la pointe aiguë représenterait la lance et sa face inférieure, marquée de taches rondes foncées, les 30 pièces d'argent que le perfide Judas reçut pour avoir trahi son maître.

 

De nombreux travaux pharmacologiques montrent une activité anxiolytique et sédative, soulignant ainsi l'intérêt de la Passiflore dans les traitements de fond pour réduire les états de nervosité et favoriser l'entrée dans le sommeil.

 

Parties aériennes séchées : infusez 2 gr à 3 gr, pendant 5 à 10 min, dans 150 ml d'eau bouillante. 

1 à 4 fois par jour en cas de tension nerveuse, agitation et irritabilité, et 30 à 60 minutes avant de se coucher en cas d'insomnie ou de troubles du sommeil.

 

Version aromatique du soir diluez dans votre tisane une goutte d'essence de Mandarine préalablement mélangée à une cuillérée à café de miel.


La Valériane (Valeriana officinalis L.)

Valeriana signifie «bien se porter». Cette grande herbe, qui peut atteindre 1,50m, possède de jolies fleurs, blanches ou roses, regroupées en inflorescences cymeuses. Mais c'est sa partie souterraine, rhizomes, racines et stolons, que l'on utilise traditionnellement dans la pharmacopée.

Au Moyen Âge, la célèbre abbesse et herboriste allemande Hildegarde de Bingen recommandait la valériane comme tranquillisant et somnifère.

De nombreux travaux pharmacologiques confirment ses écrits, en mettant en avant ses propriétés sédative et inductrice du sommeil.

Valériane

A ce jour, La Commission E, l'ESCOP et l'Organisation mondiale de la santé reconnaissent l'usage de la valériane pour traiter l'agitation nerveuse et l'anxiété ainsi que les troubles du sommeil qui en découlent.


Racine séchée infusez 2 gr à 3 gr, pendant 5 à 10 min, dans 150 ml d'eau bouillante.
Jusqu'à 5 fois par jour en cas de tension nerveuse, agitation et irritabilité, et 30 à 60 minutes avant de se coucher en cas d'insomnie ou de troubles du sommeil.

Version aromatique du soir diluez dans votre tisane une goutte d'huile essentielle de Marjolaine à coquilles préalablement mélangée à une cuillérée à café de miel.

Partager cet article

Repost0
13 décembre 2013 5 13 /12 /décembre /2013 06:00

 

L'Adansonia digitata est un des plus vieux et plus majestueux arbres d'Afrique, qui s'élance droit vers le ciel, et étend ses racines profondément dans la terre.

L'huile végétale de Baobab, issue de ses graines pressées, possèdent des propriétés émollientes et adoucissantes, qui la rende efficace pour réhydrater et régénérer les peaux sèches et gercées, protéger les fibres capillaires et le cuir chevelu, et renforcer les ongles cassants. Elle se révèle également très bénéfique en huile de massage.

 

Baobab.jpeg

 

Partager cet article

Repost0
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 09:30
Lavender 200-200

La plante si typique du sud de la France est attaquée par un virus transmis par une mini-cigale. La menace est si grande qu’un fonds de sauvegarde vient d’être créé.

Pour l’instant, elles sont au repos. Et ce n’est qu’au mois de juin, quand les premières chaleurs vont réchauffer les sols, que les larves de cicadelles sortiront de leur léthargie pour s’attaquer, par la racine, à leur plat favori : les lavandes.

Depuis des années, ces cigales miniatures provoquent des ravages dans les champs odorants de Provence en transmettant un agent pathogène présent dans la sève des plantes : le phytoplasme du stolbur. Entre 2007 et 2010, 50% des surfaces de lavande ont dépéri, victimes de cette microbactérie véhiculée par les cicadelles. La production a été quasiment divisée par trois depuis 2005.

Les professionnels peinent à trouver des solutions pour éradiquer cet ennemi qui a tendance à proliférer à cause du réchauffement climatique. Pour les aider, un fonds de sauvegarde de la lavande, financé par des organismes publics, vient donc d’être créé à Manosque (Alpes-de-Haute-Provence). « Nous avons du mal à produire suffisamment pour satisfaire les besoins du marché », reconnaît le directeur du Centre régional interprofessionnel d’expérimentation en plantes à parfum, aromatiques et médicinales (Crieppam), Eric Chaisse. Résultat : la Bulgarie a détrôné la France de son titre de no 1 mondial de la production de lavande.

 

L’argile blanche comme protection ?
Si la plante dépérit dans son berceau de Provence, c’est parce que le phytoplasme du stolbur s’agglutine dans ses vaisseaux, atrophie les flux de sa sève et finit par la faire mourir au bout de deux ou trois ans. Mais c’est la cicadelle qui est le vecteur de la maladie en se nourrissant au départ sur une lavande malade et en transmettant ensuite le virus d’une plante à l’autre. « Une fois devenues adultes, les cicadelles vont disséminer le virus à d’autres plantes et plus il fait chaud et sec, plus elles se développent », explique Eric Chaisse.

Lorsque les plantes commencent à se rabougrir, que la coloration des fleurs prend des teintes vert-jaune, il est trop tard. « Certains producteurs sont obligés d’arracher des cultures qui n’ont même pas deux ans », soupire Eric Chaisse. Propriétaire, à Simiane-la-Rotonde, d’une centaine d’hectares de lavande et de lavandin*, Benoît Cassan expérimente, comme d’autres producteurs, la pulvérisation d’argile blanche pour créer une barrière végétale entre la lavande et l’insecte.

« Les cicadelles sont difficiles à maîtriser car on ne parvient pas à tuer les larves dans le sol et on ne peut pas utiliser de pesticides car beaucoup d’apiculteurs amènent leurs ruches à proximité de nos champs pendant la floraison », explique Eric Chaisse. Le Crieppam accélère donc les recherches sur des variétés plus résistantes, en ayant notamment recours à des croisements génétiques. Sur certaines parcelles, les ingénieurs agronomes tentent même de réimplanter des lavandes saines, régénérées in vitro et assainies de toute maladie. 

 

Frédéric Mouchon
Le Parisien.fr

 

LAVANDULA.jpeg


* L’huile essentielle de lavande est destinée à la parfumerie et à l’aromathérapie, tandis que le lavandin est utilisé pour parfumer les savons et lessives. 

Partager cet article

Repost0
9 décembre 2013 1 09 /12 /décembre /2013 16:00

 

Zingiber2.jpeg

Il était dénommé "zenj" par les marchands arabes, mot par lequel ils désignaient les habitants de la côte Est de l'Afrique et qui est à l'origine du mot "Zanzibar"...

Utilisé depuis plus de 6000 ans pour son arôme citronné et acidulé, le Gingembre est également reconnu pour ses propriétés digestive, anti-émétique, tonique général et sexuel, anti-inflammatoire et antalgique.

 

L'huile essentielle du Gingembre est issue des rhizomes, à savoir des tiges souterraines du Zingiber officinalis Roscoe, une plante tropicale herbacée d'environ 90 centimètres cultivée en Asie et à Madagascar

 

Tonique digestif
L'huile essentielle de Gingembre tonifie la digestion, facilite l'absorption des aliments en agissant comme stimulant du péristaltisme intestinal et des sécrétions digestives. Elle agit contre la contispation et les gaz intestinaux, et se révèle incontournable contre les nausées et vomissements, nausées prénatales ou post-opératoires, vomissements liés aux traitements chimiques lourds, mal du transport... 

De nombreuses études en double aveugle avec placebo ont établi l’efficacité et l’innocuité du gingembre dans le traitement des nausées de grossesse et des nausées post-opératoires. Son action contre les troubles digestifs et le mal des transports est reconnu par la “Commission E“ pour la phytothérapie.


Le Gingembre peut s'employer par voie interne, de manière ponctuelle pour digérer un repas trop riche, et de manière curative pour améliorer le métabolisme.
Deux gouttes dans une cuillérée à café d'huile d'Olive avant les deux repas principaux.
Ou une goutte digestive après le repas sur un petit bout de mie de pain.
Vous pouvez aussi l'associer à de la Menthe poivrée ou de Basilic tropical.
Une goutte de chaque dans une cuillérée à café d'huile d'Olive avant les deux repas principaux.
Contre les nausées, on peut également l'utiliser par voie externe.
Une goutte sur un mouchoir à sentir ou en application cutanée sur les poignets ou le ventre.

Tonique général
LGingembre est une plante très yang, rien d'étonnant à ce que sa quintessence solaire soit un véritable booster d'énergie et de vitalité. Très actif contre la fatigue générale, il est même réputé contre l'impuissance.

En massage local sur le bas du dos, 2/3 gouttes mélangées à 5 gouttes d'huile végétale.
Ou dans un bain, 6/8 gouttes mélangées à un dispersant pour bain.

Vous pouvez l'associer à de l'huile essentielle de Géranium Bourbon ou à de l'essence d'Orange pour obtenir un mélange relaxant très efficace pour soulager les douleurs musculaires, articulaires et rhumatismales.

L'action du Gingembre sur le métabolisme se retrouve dans son action anti-inflammatoire. Associé à d'autres huiles malgaches, telles que les huiles essentielles de Katafray et d'Eucalyptus citronné, et mélangé à de l'huile végétale de Calophylle, il forme une très belle synergie contre les inflammations articulaires.

 

Complexe articulaire malgache
HE Gingembre 20 gouttes
HE Katafray  20 gouttes
HE Eucalyptus citronné 20 gouttes
HE Calophylle 20 ml

Appliquez ce mélange sur les articulations douloureuses. Pensez à toujours bien secouer le flacon avant de procéder aux massages.


Zingiber.jpeg

Partager cet article

Repost0
6 décembre 2013 5 06 /12 /décembre /2013 07:21

 

GINGEMBRE22.jpeg Deux traitements simples, non médicamenteux -aromathérapie et solution de dextrose en I.V.- réduisent les nausées et vomissements postchirurgicaux, rapportent deux études publiées dans le journal de la Société internationale de la recherche en anesthésie (IARS).

Ronald Hunt et coll. (Charlotte, États-Unis) ont conduit une étude chez 301 patients en postopératoire, chez qui on a testé deux types d’aromathérapie : soit de l’huile essentielle de gingembre, soit un mélange de différentes huiles : gingembre, menthe verte, menthe poivrée et cardamome.
    

Compresses imbibées de gingembre
Les huiles ont été placées sur des compresses que les patients devaient placer sous leur nez. Comparativement à des compresses imprégnées d’un placebo (solution saline ou alcoolique), ceux respirant les huiles essentielles ont éprouvé moins souvent des nausées (score réduit), avec une moindre nécessité d’administrer des anti-émétiques. Le mélange des huiles essentielles est apparu un peu plus efficace : 80 % des patients ont été soulagés contre 70 % avec le gingembre seul. « L’aromathérapie agit rapidement, seul ou en combinaison avec un traitement anti-émétique », ont commenté Hunt et coll.

 

Sortis plus tôt de l’hôpital
Susan Dabu-Bondoc et coll. (Université de Yale, États-Unis) montrent, chez 62 patients, que l’administration d’une solution de dextrose à 5 % entraîne une réduction de la demande en anti-émétiques, comparativement aux liquides de perfusion standards, même si les scores de nausées ne sont pas significativement réduits. Les patients quittent également l’hôpital un peu plus tôt, observent les auteurs.« Donné en postopératoire immédiat, ce traitement est peu onéreux et sans effets secondaires », soulignent les auteurs.

Nausées et vomissements touchent un tiers des patients en postopératoire. Outre le côté déplaisant de la chose, c’est associé à un prolongement de l’hospitalisation et une augmentation des réadmissions.

 

Dr Béatrice Vuaille
Le Quotidien du Médecin.fr

 

ANESTH.jpeg

Partager cet article

Repost0
4 décembre 2013 3 04 /12 /décembre /2013 21:49

 

Fatigue chronique, manque d'énergie, stress, mauvais sommeil... Autant de maux qui peuvent être améliorés par les huiles essentielles et leurs molécules salvatrices.

En massage, en diffusion, en prise alimentaire... Ces quintessences naturelles peuvent être intégrées en toute simplicité dans votre quotidien et vous apporter toute leur puissance vitale.

 

Pour être plus serein

Vous vous sentez confus, anxieux, agressif ou très souvent en larmes ? Il est peut être temps de prendre du recul et d'aromatiser votre existence. 

 

Le mélange :

HE Géranium Bourbon 3 ml
HE Lavande vraie 3 ml
HE Petitgrain bigarade 3 ml
HV Noisette 10 ml

 

En massage :

Versez quelques gouttes dans le creux de votre main. Appliquez le mélange au centre de la poitrine, au niveau du plexus solaire. Massez en appuyant délicatement avec la paume de la main, en faisant de petits cercles, et toujours dans le sens des aiguilles d'une montre.

Tout en massant, respirez profondément avec le ventre, en inspirant et en expirant par le nez. Vous inspirez en comptant jusqu'à 4, vous bloquez votre respiration sur le même temps, et vous expirez de même. Renouvelez cet exercice plusieurs fois.

 

En tisane :

Infusion de Millepertuis + 1 gte d'HE Petitgrain bigarade ou de Marjolaine des jardins dans une cuillérée de miel 

 

 

Pour mieux digérer

Vous vous sentez ballonné après le repas ? Les huiles essentielles peuvent faciliter votre digestion et vous éviter de gonfler !

 

Le mélange :

HE Basilic tropical 1 goutte
HE Cardamome 1 goutte
HE Aneth 1 goutte
HV Olive 1 cuillérée à café

 

Par voie orale :

Prenez ce mélange avant les deux repas pendant 15 jours.

 

La posture en spirale :

"Pivoter le haut du corps contribue à évacuer ce qui reste sur l’estomac, aliments ou contrariétés. Cette torsion engage toute la colonne vertébrale à partir de la taille, située sur la zone de l’abdomen, donc de l’appareil digestif et des tensions émotionnelles. « La posture en spirale libère l’énergie, recentre et favorise le lâcher-prise, précise Isabelle Décamps, professeure de yoga à Canal Central."

 

 

Pour mieux respirer

Pour assainir l'atmosphère au bureau ou à la maison, diffusez ce mélange oxygénant pulmonaire en prévention, ou dès les premiers symptômes de toute infection respiratoire. 

 

Le mélange :

HE Eucalyptus smithii 20 gouttes

HE Ravintsara 15 gouttes

HE Pin sylvestre 15 gouttes

 

En diffusion :

Pour préserver la complexité moléculaire des huiles, optez de préférence pour un nébuliseur à froid. Ne faites pas des temps de diffusion excédant 1/4 d'heure. Comptez 15 gouttes par heure.

 

 

Pour mieux dormir

Vos problèmes d'endormissement tournent au cauchemar ?  Pour trouver le sommeil plus facilement, aromatisez vos tisanes et procédez à ce petit rituel du soir avec une huile enveloppante et porteuse de vibrations délicates. 

 

Le mélange :

ESS Bergamote 5 gouttes

HE Santal  3 gouttes

ESS Mandarine 2 gouttes

HV Jojoba 50 ml

 

En massage :

Versez quelques gouttes de ce mélange au creux de votre main. Et massez chaque doigt, la paume, le dessus de la main, en insistant sur la face interne des poignets, les bras, en remontant des poignets vers les aisselles. Une musique des sens qui pénètrera jusqu'au coeur de vos cellules et qui vous fera tomber dans les bras de Morphée.

 

En tisane :

Infusion de Valériane + 1 gte d'ESS de Mandarine dans une cuillérée de miel

Infusion de Tilleul + 1 gte d'HE de Petitgrain bigarade dans une cuillérée de miel

 

 

Pour retrouver de l'énergie

Vous puisez dans vos réserves depuis trop longtemps pour faire face au stress et au trop-plein de travail ? Vous avez besoin de recharger vos batteries ? Cette synergie dissipera la fatigue en renforçant l'énergie des reins.

 

Le mélange :

HE Epinette noire 2 gouttes
HE Menthe poivrée 1 goutte
HE Pin sylvestre 1 goutte
HV Jojoba 5 gouttes

 

En massage :

Appliquez ce mélange pendant une semaine, matin et soir, sur le bas du dos, au niveau des reins. Massez en effectuant des cercles. Respirez profondément avec le ventre, en inspirant et expirant par le nez.

 

images-2-copie-2

 

Partager cet article

Repost0
28 novembre 2013 4 28 /11 /novembre /2013 14:25

 

Les brusques changements de température entre le chauffage de nos intérieurs, et le froid de l'extérieur mettent notre peau à rude épreuve. On a beau s'emmitoufler, le visage et les lèvres restent exposés au vent et au froid. La peau rougit, s'assèche, perd de son éclat, de sa densité et de son élasticité.

Pour la protéger et éviter le déssèchement et les rougeurs, il est essentiel de régulièrement la réhydrater. Mais avant cela, un nettoyage en profondeur s'impose !

 

Les masques visage permettent de purifier, d'éliminer les impuretés et l’excès de sébum, et en cela favorisent la nutrition des peaux dévitalisées et asséchées, et tout particulièrement en période de grand froid. En évitant l'accumulation de cellules mortes qui forment une barrière, ils favorisent l'absorption des soins hydratants. De plus, ils resserrent les pores et affinent le grain, ce qui permet d'avoir une peau plus douce et plus souple.

 

Ce masque pour le visage est un véritable concentré de soins de beauté !

Ses actifs nutritifs et apaisants permettent de lutter contre la sécheresse cutanée, de diminuer les tiraillements, les rougeurs et les ridules.

 

Masque purifiant, hydratant et adoucissant

2 cuillérées à soupe d'argile rose

1 cuillérée à café de miel d'acacia

cuillérées à café de gel d'aloe vera

1 cuillérée à café d'huile végétale de germe de blé

2 gouttes d'huile essentielle de Camomille noble

 

Mélangez tous les ingrédients jusqu'à l'obtention d'une texture homogène. Appliquez ce masque sur le visage soigneusement nettoyée, en couche épaisse, et en évitant le contour des yeux et de la bouche. Laissez poser une dizaine de minutes.

Après ce temps de pose, ôtez-le délicatement à l'eau tiède et terminez par une brumatisation d'hydrolat aromatique de Rose de Damas, d'Hamamélis, ou de Camomille.

Appliquez généreusement, et tout en massant, votre soin hydratant.

Renouvellez ce soin une ou deux fois par semaine (selon votre type de peau).

 

argile rose22

à noterPour optimiser les bienfaits du masque visage, appliquez-le après avoir réalisé un gommage exfoliant.

Partager cet article

Repost0
25 novembre 2013 1 25 /11 /novembre /2013 06:00

 

L'escarre est une plaie qui survient en cas de pression excessive et prolongée sur une même zone du corps. La rapidité de diffusion de la lésion et les risques encourus plaident pour la prévention.

 

En réaction à une pression

Une pression excessive peut se définir comme une pression qui limite la circulation sanguine au niveau cutané et même sous-cutané, entraînant une mauvaise oxygénation des tissus. L'escarre ne se formera que si la pression excessive prolonge la gêne à la circulation, privant les tissus d'oxygène; l'hypoxie entraîne le dépérissement des tissus.

La surveillance doit donc être fréquente afin de détecter toute modification de la peau, au niveau des zones de pression, qui signerait une escarre en formation. La participation du patient, ou de son entourage, à cette vigilance peut s'avérer une aide précieuse.

... / ...

 

La cicatrisation

Des règles d'hygiène indispensables

Pour que la cicatrisation s'effectue rapidement et correctement, la plaie doit être mise en décharge totale, maintenue dans un environnement chaud et humide grâce à un pansement qui permette la cicatrisation.

Ce pansement ne doit pas être douloureux pour le patient, ni laisser passer de micro-organismes, ni déposer de fibres dans la plaie; il doit être non-adhérent, stérile, confortable et adapté aux localisations de l'escarre.

 

La force des huiles essentielles

C'est là tout l'intérêt des huiles essentielles selon deux mécanismes d'action:

  • le renforcement des défenses immunitaires du patient,
  • une action anti-bactérienne majeure sur tous les germes pathogènes donc nocifs.

L'adjonction d'huiles végétales spécifiques permet de compléter leur action et de favoriser le bourgeonnement tissulaire et la cicatrisation.

 

Employer des huiles essentielles

Deux types d'huiles sont à utiliser dans ce cas:

  • les huiles essentielles provenant de l'hydrodistillation des feuilles en privilégiant le géranium et le niaouli;
  • les huiles végétales, obtenues par pression à froid, des graines telle que l'huile de calophyllum inophyllum et l'huile de Moringa oleifera. Ces huiles peuvent également être employées sous forme de baume.

 

Les applications locales

Elles seront fonction des stades de l'escarre:

  • le stade 1: l'érythème. On appliquera, trois fois par jour en massage, deux gouttes de chacune des huiles essentielles, diluées dans de l'huile végétale en fonction de la sécheresse de la peau.
  • le stade 2: la perte de l'épiderme. On appliquera les huiles comme au stade 1, en privilégiant les formes baumes de l'huile végétale et en laissant un pansement occlusif sur la plaie.
  • le stade 3: la nécrose nécessite un parage de la plaie qui va retirer les tissus trop atteints. On appliquera les huiles plutôt avec du baume mais sans masser; on remplira simplement la plaie avec le produit et on laissera un pansement humide occlusif qui sera renouvelé deux fois par jour.
  • le stade 4: l'ulcère se tritera comme le stade 3.

 

La diffusion atmosphérique

Pour les patients alités de façon chronique, la diffusion dans l'atmosphère se fera, soit en disposant quelques gouttes sur une coupelle d'eau, matin et soir, soit en utilisant un appareil de diffusion, non chauffant, soit avec une diffusion sur une éponge naturelle. Cette voie d'utilisation a des effets généraux de stimulation immunitaire du patient et permet une destruction d'un grand nombre de germes.

Bien entendu, il faudra associer de la kinésithérapie, des changements fréquents de position, éventuellement des matériels empêchant le plus possible les pressions sur les zones à risque.

Le traitement devra être poursuivi pendant plusieurs semaines. Et, dès la cicatrisation obtenue, une prévention sera mise en place utilisant des massages journaliers avec une des deux huiles végétales. Cette prévention devra être prodiguée tant que les conditions de risques seraont présentes.

 

Dr Lionel Michat

Médecin cardiologue et attaché consultant des hôpitaux de Paris

Après avoir passé vingt ans dans l'Industrie pharmaceutique, à différents postes de direction,

il s'est intéressé aux médecines douces et plus particulièrement à l'utilisation des huiles essentielles malgaches.

 

Doc'Animation en gérontologie N° 17 (octobre-décembre 2007)

L'intégralité de cet article est en vente sur docanimation.fr

 

couv17

Partager cet article

Repost0

Le blog de Sylvie Rabasa

Des petites leçons d'aroma au jour le jour, pour accueillir, apaiser, soulager, s'ouvrir à un champ de conscience qui nous relie à l'autre, donner de la joie, de la beauté, prendre soin, pour vivre ensemble et vivre mieux.

Recherche

Archives

Equivalences

1 ml* d'HE = 25 gouttes = env. 1 cuillère à moka 

5 ml d'HE = 100 à 120 gouttes = env. 1 cuillère à café

15 à 20 ml d'HE = env. 1 cuillère à soupe

 

*Selon l'HE, 1 ml = 20 à 27 gouttes

Dilutions

1 % Application dermocosmétique

3 % Réparation tégumentaire (nasal/articulaire)

5 % Action sur SNC (stress/bien-être)

7 % Massage circulatoire (sanguine et lymphatique)

10 % Massage musculaire, tendineux, articulaire

15 % Sport (préparation à l'effort, réparation)

20 % Application systémique (ou locale)

50 %  à 100 % Action thérapeutique pure

Précautions d'emploi

. Gardez toujours les huiles essentielles hors de portée des enfants.

. Pour éviter toute réaction dermique, toute intolérance ou allergie cutanée aux huiles essentielles, procédez toujours à un test dans le creux du coude avant d'appliquer un mélange aux huiles essentielles.

. Certaines huiles étant photosensibilisantes (angélique, orange, bergamote, citron…), ne pas s'exposer au soleil après application

. L'usage d'huiles essentielles est déconseillé pour les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes épileptiques, en cas d'allergies respiratoires ou de problèmes de santé graves.

. Sauf avis médical, n'utilisez pas d'huiles essentielles chez les bébés et les enfants de moins de 3 ans.

. Consultez un médecin aromathérapeute pour traitement par voie orale

. En cas d'ingestion accidentelle, avalez plusieurs cuillérées d'huile végétale afin de diluer l'huile essentielle et contactez un centre anti-poison.