Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mai 2009 3 20 /05 /mai /2009 18:55

 

C'est le titre du Parisien de ce jour qui fait le constat que "l'image des maisons de retraite ne cesse de se dégrader", en s'appuyant sur un sondage TNS Sofres "Les Français et le grand âge" présenté ce matin par la Fédération Hospitalière de France selon lequel seuls 39% des français ont confiance dans ces établissements.
Le Parisien s'interroge sur ce qui a pu faire basculer l'opinion publique dans la défiance. N'est-ce que le résultat d'émissions en caméra cachée qui ont sensibilisée à la maltraitance, et plus largement à la réalité du grand âge ?

Serge Guérin, sociologue, auteur de "La Société des séniors" qui vient de paraître chez Michalon, apporte un éclairage intéressant. Plus la population vieillit (1,2 million de Français a plus de 85 ans, 2,5 millions dans dix ans), plus les médias parlent des maisons de retraite et plus la peur de la vieillesse, de la dépendance, de la démence monte.  
Une inquiétude qui n'a jamais été aussi peu fondée. Les maisons de retraite n'ont jamais autant travaillé leur image, rivalisé d'initiatives pour améliorer la qualité de vie de leurs résidents. 
Selon Serge Guérin, la génération qui arrive a des habitudes de consommation et des attentes sociales difficilement compatibles avec les institutions actuelles, encore évocatrices de réclusion pour le grand public. Il avance l'idée que nous sommes à l'aube de "maisons de vie" intergénérationnelles avec des formules à la carte... 

Fondées ou non, les inquiétudes révélées par cette étude sont réelles. Les maisons de retraite doivent rassurer en communiquant sur leur éthique et en élargissant leur offre.
Je pense au succés que rencontre actuellement les crèches bio et j'imagine des lieux de vie holistiques qui proposeraient une alimentation bio-locale et qui introduiraient pleinement la médecine alternative (acupuncture, yoga, aromathérapie...) dans leur pratique médicale. Une démarche naturelle qui n'exclurait en rien la médecine de pointe et qui s'inscrirait, non pas en opposition à celle-ci, mais bien comme en véritable soutien. 
Un vent nouveau déroule ses voiles... Les espaces multi-sensoriels, les salles de massage, de balnéothérapie intègrent les maisons de retraite. Autant d'initiatives qui sauront rétablir la confiance du public.

 

mdr.jpg

Partager cet article

Repost0
13 mai 2009 3 13 /05 /mai /2009 20:48

Marie-Cécile Pibiri est ingénieur chimiste; elle a démontré que les huiles essentielles pouvaient être utilisées à la manière des antibiotiques ou d’autres préparations chimiques pour leurs actions antimicrobiennes, fongicides et virucides dans le traitement de l’air et des systèmes de ventilation des unités de soins. 
 

cleaner_hospital_1377904c.jpg

Partager cet article

Repost0
11 mai 2009 1 11 /05 /mai /2009 18:47

 

L’odorat est un sens que nous mésestimons trop souvent.
Il nous transmet des messages positifs ou négatifs, qui influencent nos états d'âme et guident notre mode de fonctionnement. 
Nous avons tous une « Madeleine de Proust » qui nous rappelle tel ou tel souvenir, les draps tendrement parfumés à la Lavande, le lait du soir aromatisé à la fleur d’oranger… Tant de messages olfactifs qui font remonter en surface des bribes du passé.


L'aromathérapie utilise ces "mémoires" pour agir en superficie ou en profondeur sur notre santé et notre bien-être. En stimulant le système nerveux, les arômes des huiles essentielles lancent un ordre d'auto-régulation. Plus précisément, l'aromathérapie prépare le corps à lutter contre la maladie en stimulant le réflexe d'auto-guérison et en modifiant la structure chimique des liquides corporels (la salive, le sang, la lymphe). 
Les huiles essentielles ont également une influence sur les sécrétions hormonales, sur l'équilibre endocrinien et sur les réactions neurovégétatives corporelles.

La diffusion d'huiles essentielles est un moyen très simple pour profiter de leurs bienfaits. C’est un outil de communication incomparable dans un lieu d’accueil.
Pensez à créer un décor olfactif qui apaise les résidents, qui rassure et réconforte les familles et qui soutienne les soignants.
Vous serez surpris par son efficacité !

 

diffusion

Partager cet article

Repost0
10 mai 2009 7 10 /05 /mai /2009 05:00
 
Pour défendre et véhiculer
une pratique de soins « redonneuse » de sens.
 
J'ai entendu ce matin à la radio
que bon nombre de nos concitoyens étaient
en surpoids et carencés…
Quelle place peut-on donner à nos aînés
dans un monde vidé de sa substance,
qui alimente plus qu’il ne nourrit,
qui ne glorifie que l’instantané, l’apparence et la jeunesse ?
 
Dans cette dérive sociétaire,
les huiles essentielles nous rappellent qu’il faut du temps,
et j’oserais même dire de l’amour,
pour créer du vrai, du beau, du pur... de LA VIE.
 
J'aime à penser qu'un être n'a pas d'âge,
mais qu'il porte en lui tous les âges de sa vie.
 Q
ue sont nos aînés, si ce n’est de véritables concentrés de vie ?

 Plus que jamais, leur message nous est 
    nécessaire,
     PRECIEUX. 

358.jpg

Partager cet article

Repost0

Le blog de Sylvie Rabasa

Des petites leçons d'aroma au jour le jour, pour accueillir, apaiser, soulager, s'ouvrir à un champ de conscience qui nous relie à l'autre, donner de la joie, de la beauté, prendre soin, pour vivre ensemble et vivre mieux.

Recherche

Archives

Equivalences

1 ml* d'HE = 25 gouttes = env. 1 cuillère à moka 

5 ml d'HE = 100 à 120 gouttes = env. 1 cuillère à café

15 à 20 ml d'HE = env. 1 cuillère à soupe

 

*Selon l'HE, 1 ml = 20 à 27 gouttes

Dilutions

1 % Application dermocosmétique

3 % Réparation tégumentaire (nasal/articulaire)

5 % Action sur SNC (stress/bien-être)

7 % Massage circulatoire (sanguine et lymphatique)

10 % Massage musculaire, tendineux, articulaire

15 % Sport (préparation à l'effort, réparation)

20 % Application systémique (ou locale)

50 %  à 100 % Action thérapeutique pure

Précautions d'emploi

. Gardez toujours les huiles essentielles hors de portée des enfants.

. Pour éviter toute réaction dermique, toute intolérance ou allergie cutanée aux huiles essentielles, procédez toujours à un test dans le creux du coude avant d'appliquer un mélange aux huiles essentielles.

. Certaines huiles étant photosensibilisantes (angélique, orange, bergamote, citron…), ne pas s'exposer au soleil après application

. L'usage d'huiles essentielles est déconseillé pour les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes épileptiques, en cas d'allergies respiratoires ou de problèmes de santé graves.

. Sauf avis médical, n'utilisez pas d'huiles essentielles chez les bébés et les enfants de moins de 3 ans.

. Consultez un médecin aromathérapeute pour traitement par voie orale

. En cas d'ingestion accidentelle, avalez plusieurs cuillérées d'huile végétale afin de diluer l'huile essentielle et contactez un centre anti-poison.